Soyouz-U | 16 novembre 2000

Le 705ème lanceur Soyouz-U (11A511U n°К15000-671) a décollé du pas de tir n°5 (17P32-5) de la zone n°1 du cosmodrome de Baïkonour le 16 novembre 2000 à 01h32'35,943" GMT.

La charge utile était constituée du vaisseau ravitailleur Progress M1-4 (11F615A55M1 n°253). Il a été placé sur une orbite basse (194,3km x 237,1km x 51,660°) à 01h41'25,3" GMT.

Progress M1-4

Le vaisseau a une masse au lancement de 7285±5kg, dont 874,5kg d'ergols (569,0kg de comburant et 305,50kg de carburant) et 2379,63kg de cargaison. Cette dernière comprend :

- 260,0kg d'ergols dans le KDU réservés pour les besoins de la station,
- 250,90kg d'UDMH,
- 465,80kg de tétraoxyde d'azote,
- 44,00kg d'oxygène,
- 1358,93kg de fret dans le compartiment pressurisé.

La cargaison est destinée à l'équipage MKS-1 de la Station Spatiale Internationale, constitué de Sergueï KRIKALIOV, Youri GUIDZENKO et William SHEPERD.

La mission

Progress M1-4 utilise le profil de rendez-vous en quarante-huit heures pour rejoindre la Station Spatiale Internationale (MKS). Pour cela, il réalise trois corrections avec son moteur SKD lors des orbites n°3, 4 et 17.

Date Heure
(GMT)
Moteur dV
(m/s)
Durée
(s)
Paramètres post-allumage
16 novembre 2000 05h07'22" SKD 20,64 52,3 -
16 novembre 2000 05h45'32" SKD 16,50 41,8 260,4km x 282,7km x 51,600°
17 novembre 2000 02h37'23" SKD 0,86 3,5 262,7km x 282,1km x 51,600°

Le rendez-vous autonome, guidé par le système Kours, débute le 18 novembre 2000, et de nouvelles corrections sont réalisées.

Date Heure
(GMT)
Moteur dV
(m/s)
Durée
(s)
Paramètres post-allumage
18 novembre 2000 00h58'37" SKD 59 22,33 -
18 novembre 2000 01h20'57" DPO 30 1,2 -
18 novembre 2000 01h44'35" SKD 87 34,65 -
18 novembre 2000 02h28'07" SKD 20,8 6,61 -
18 novembre 2000 02h34'29" SKD 18,4 4,44 -
18 novembre 2000 02h36'19" DPO 27,8 1,5 -

L'approche est inhabituelle, car c'est la première fois qu'un vaisseau ne s'amarre pas dans l'axe de la station, mais sur le nadir du module Zaria. Etant donné leur position, les antennes du système Kours-P ne peuvent pas communiquer avec celles de Progress M1-4. Le vaisseau va donc utiliser le système Kours de Zvezda pour l'approche initiale, puis basculera sur celles de Zaria pour l'approche finale.

Mais, le 18 novembre 2000, Progress M1-4 n'arrive pas à basculer sur le système Kours de Zaria. Quand la distance est d'environ 100m, le TsUP demande à Youri GUIDZENKO de prendre le contrôle manuel du vaisseau à l'aide du système TORU.

Mais un nouveau problème survient : une tache sombre apparaît au centre de l'écran du TORU, et GUIDZENKO ne peut pas voir la cible d'amarrage. Il décide alors, en concertation avec le TsUP, d'attendre d'être dans l'ombre de la Terre pour pouvoir réaliser l'amarrage avec le projecteur du vaisseau. Par conséquent, la manœuvre aura lieu en dehors de la zone de visibilité des stations de poursuite russes. Progress M1-4 s'amarre finalement sur le module Zaria le 18 novembre 2000 à 03h47'43" GMT.

La navette spatiale américaine Endeavour STS-97 va venir s'amarrer au PMA-3 le 2 décembre, et Progress M1-4 va devoir quitter la station pour lui laisser la place. En effet, dans cette position, la navette entrerait en collision avec le vaisseau s'il restait sur Zaria.

Fig. 1 : Vue d'artiste d'Endeavour STS-97 amarrée à la station.
Crédit : NASA.

Progress M1-4 se sépare donc le 1er décembre 2000 à 16h22'52" GMT, et il vole en formation avec la station à environ 2500km de distance. Une nouvelle approche manuelle sera tentée après le départ d'Endeavour afin de requalifier le système TORU.

Progress M1-4 revient s'amarrer sur Zaria le 26 décembre 2000 à 11h03'13" GMT. L'approche est réalisée avec la même méthode que lors du premier amarrage. GUIDZENKO réalise l'amarrage en manuel à l'aide du système TORU, et cette fois tout se passe normalement.

Progress M1-4 se sépare définitivement le 8 février 2001 à 11h26'03" GMT, et son moteur SKD est allumé à 15h59'00" GMT pour amorcer la rentrée dans l'atmosphère.

Bibliographie

Novosti Kosmonavtiki n°01-2001
Données d'Andreï KRASSILNIKOV
Novosti Kosmonavtiki n°02-2001
SEMIONOV, Youri, На рубеже двух веков, 1996-2000 (page 480)


Dernière mise à jour : 20 juin 2014