Soyouz-2.1a | 28 avril 2015

Le 18ème lanceur Soyouz-2.1a (14A14-1A n°Г15000-022) a décollé du pas de tir n°6 (17P32-6) de la zone n°31 du cosmodrome de Baïkonour le 28 avril 2015 à 07h09'50,378" GMT.

La charge utile était constituée du vaisseau ravitailleur Progress M-27M (11F615A60 n°426). A H0+526,716", le vaisseau se sépare de manière anormale du Bloc I. Il est sur une orbite basse (193,85km x 279,15km x 51,67°) différente de l'attendu (193,21±5km x 238,85±5km x 51,67±0,03°). Le TsUP réalise plusieurs tentatives pour en prendre le contrôle, mais sans succès. Le vaisseau rentre dans l'atmosphère le 8 mai 2015.

Vaisseau Mission
Décollage 000,00"
Largage des blocs latéraux 117,49'
Commande de mise hors service du moteur du Bloc A 276,89"
Largage du Bloc A 287,18"
Largage coiffe 296,63"
Largage du compartiment arrière du Bloc I 296,86"
Commande GK3 de mise hors service du moteur du Bloc I 524,97"
Commande de séparation du vaisseau 528,27"
Séparation du vaisseau 528,40"
Eventage du Bloc I pour éloignement 528,97"
Tableau 1 : Chronologie théorique du lancement.

La campagne de lancement

Le vaisseau Progress M-27M a été livré à Baïkonour le 4 octobre 2014, pour un lancement prévu le 28 avril 2015. La préparation du lanceur a débuté le 10 avril 2015.

Progress M-27M

Le vaisseau a une masse au lancement de 7289kg, dont 879kg d'ergols et 2357kg de cargaison. Cette dernière comprend :

- 494kg d'ergols pour la station,
- 50kg d'oxygène,
- 420kg d'eau,
- 1393kg d'équipements dans le compartiment pressurisé.

La cargaison est destinée à l'équipage de la mission MKS-43, constitué de Anton CHKAPLEROV, Samantha CRISTOFORETTI, Terry VIRTS, Guennadi PADALKA, Mikhaïl KORNIENKO et Scott KELLY.

La mission

Progress M-27M devait utiliser le profil de rendez-vous rapide pour rejoindre la Station Spatiale Internationale (MKS). Pour la première fois, le système de navigation par satellite ASN-K devait être utilisé en mode opérationnel, et devait définir les paramètres des troisième et quatrième corrections avant de les transmettre à l'ordinateur TsVM-101.

L'enquête

Les données télémétriques en provenance aussi bien du lanceur que du vaisseau ont été perdues 1,5" avant la séparation théorique du vaisseau. A partir de H0+526,67", le boîtier de télémesure MAS3, situé dans l'espace inter-réservoirs du Bloc I, cesse d'émettre. Le boîtier redondant MAS1 émet toujours, mais de manière perturbée.

A H0+526,26", le système de contrôle émet le signal PO (Подверждение орбиты) qui signifie que l'orbite voulue est atteinte. Suite à cela, il envoie la commande GK3 d'arrêt du Bloc I à H0+526,32", soit 1,35" plus tard que prévu (cf. tableau 1). Suite à la commande GK3, le moteur RD-0110 du Bloc I se met hors service sans incident à partir de H0+526,51".

Arithmétiquement, en prenant en compte le retard de la commande GK3, la commande de séparation du vaisseau aurait dû être émise 1,35" plus tard que prévu, c'est à dire à H0+529,62". Mais à H0+526,716", le vaisseau se sépare de manière inexpliquée et non nominale du Bloc I. Il se retrouve sur une orbite avec un apogée 40km plus élevé que la normale, et le Bloc I a un apogée de 20km inférieur à la normale (il rentrera dans l'atmosphère le 29 avril 2015).

Par ailleurs, le NORAD américain indique qu'il a détecté 44 objets en orbite suite au lancement de Progress M-27M. Ils sont tous rentrés dans l'atmosphère entre le 28 avril et le 7 mai 2015.

Suite à la mise sur orbite, le vaisseau a correctement déployé ses deux panneaux solaires et une partie des antennes du système de rendez-vous automatique Kours-A.  Les antennes AKR2 et AKR3, ainsi que l'antenne ABM-282 du système de communication Rassviett, ne sont pas déployées. Elles se situent toutes les trois à l'arrière du vaisseau. Les télémesures du vaisseau peuvent tout de même être transmises au sol par le système Kvant-V et ses deux antennes ABD-27.

Lors de la quatrième orbite, la caméra KL-153M-1 du système de télévision Kliost-M est mise en service. Elle montre que le vaisseau est en rotation rapide (environ 90°/s).

Les données reçues permettent au TsUP de conclure que les réserves d'ergols du système de propulsion KDU ont perdu leur étanchéité. Toute manœuvre est donc inenvisageable. Le 30 avril 2015, Progress M-27M passe sous la station, à une distance de 170km, et l'équipage tente de le photographier.

Il finit par rentrer naturellement dans l'atmosphère le 8 mai 2015 à 02h04 GMT.

La Commission d'Etat pour les essais en vol des vaisseaux habités rend ses conclusions le 1er juin 2015. Elle indique que le vaisseau Progress M-27M a été mis en mouvement au moment de sa séparation du Bloc I suite à un dysfonctionnement lors de ladite séparation.

La nature de ce dysfonctionnement n'est pas claire, mais on peut affirmer qu'il a été généré par les caractéristiques dynamiques du couple Soyouz-2.1a/Progress M-M. Les vols de Soyouz-2.1a avec d'autres charges utiles ne sont donc pas menacés, et ils reprennent dès le 5 juin 2015.

Bibliographie

Le site de la RKK Energuia
Le site de Roscosmos
Le site du TsUP
Novosti Kosmonavtiki n°06-2015
Novosti Kosmonavtiki n°07-2015


Dernière mise à jour : 4 janvier 2017