Soyouz-2.1b | 21 février 2019

Le 28ème lanceur Soyouz-2.1b (14A14-1B n°Е15000-024), surmonté d'un étage supérieur Fregat (14S44 n°112-07), a décollé du pas de tir n°6 (17P32-6) de la zone n°31 du cosmodrome de Baïkonour le 21 février 2019 à 16h47 GMT.

La charge utile était constituée du satellite EgyptSat-A. Le programme de vol prévoyait que le lanceur place la partie haute sur une trajectoire balistique. Les deux premiers étages ont fonctionné correctement, mais la commande d'Arrêt d'Urgence des Moteurs (AVD) du Bloc I a été émise quelques secondes avant la fin de son fonctionnement. En conséquence, à 16h57 GMT, la partie haute a été larguée 57km plus bas que prévu.

Le moteur S5.92 de l'étage supérieur Fregat a été mis en service une première fois pour réaliser la mise sur orbite. Le système de contrôle a compris que l'altitude était trop basse, et a repoussé l'arrêt du moteur de dix-sept secondes afin de compenser.

Un deuxième allumage du Fregat a permis d'atteindre l'orbite visée (652km x 657km x 98,02°), et le satellite a été largué à 18h05 GMT. Un troisième allumage a permis de désorbiter l'étage.

L'enquête

Roscosmos a indiqué qu'aucune commission d'enquête ne serait créée pour cette anomalie. Une analyse a toutefois été menée, et elle a montré que la configuration des capteurs de niveaux des réservoirs de kérosène et d'oxygène du Bloc I avaient été inversées. En conséquence, le volume de kérosène chargé dans le réservoir était en fait le volume d'oxygène, et vice versa. Il y avait donc trop de kérosène et pas assez d'oxygène.

Comme la quantité d'oxygène était insuffisante, il a été consommé intégralement avant la fin de la mission, et la commande AVD a été émise sur l'information « réservoir vide ». A ce moment, il restait 700kg de kérosène.

Bibliographie

Le site de Roscosmos
Dépêches RIA Novosti


Dernière mise à jour : 4 mars 2019