Soyouz-U | 24 août 2011

Le 767ème lanceur Soyouz-U (11A511U n°Л15000-132) a décollé du pas de tir n°5 (17P32-5) de la zone n°1 du cosmodrome de Baïkonour le 24 août 2011 à 13h00'08,041" GMT.

La charge utile était constituée du vaisseau ravitailleur Progress M-12M (11F615A60 n°412). Suite à une défaillance du troisième étage (Bloc I), le vaisseau n'a pas pu être placé sur orbite.

Déroulement du vol

Le décollage du lanceur Soyouz-U s'est déroulé de manière nominale, et les quatre blocs latéraux ont été largués comme prévu à H0+118". Ensuite, à H0+287,3", le Bloc A a été largué à son tour, et il est retombé comme prévu dans les zones n°306 et 307, à la frontière entre la Russie et le Kazakhstan. Le compartiment de transfert a été largué à H0+297,05", et il est retombé dans la zone n°309.

Le troisième étage (Bloc I) a ensuite assuré la propulsion. A H0+309", un dysfonctionnement du moteur RD-0110 provoque l'émission de la commande d'arrêt d'urgence (AVD), qui intervient à H0+342". A ce moment, le lanceur est à 192km d'altitude, et il a une vitesse de 5km/s.

Le Bloc I et le vaisseau Progress M-12M sont détruits lors de leur rentrée dans l'atmosphère, et des débris retombent dans les montagnes de l'Altaï.

L'enquête

Le 24 août 2011, une commission d'enquête est mise sur pieds. Dirigée par Anatoli KOROTEÏEV, directeur du Centre Keldych, elle comprend des représentants de Roscosmos et de l'industrie.

Dès le 29 août, il apparaît que c'est le générateur de gaz du moteur RD-0110 du Bloc I qui est à l'origine de l'accident. Le 31 août, Vitali DAVYDOV, le directeur adjoint de Roscosmos, annonce que le RD-0110 a été victime d'un défaut de fabrication à l'usine VMZ de Voroniezh.

La commission remet ses conclusions définitives le 8 septembre. Elle conclut que la préparation du lanceur à Baïkonour a été réalisée conformément aux procédures. La commande d'arrêt d'urgence du moteur (AVD) a été provoquée par un bas débit sur la ligne de kérosène du générateur de gaz du RD-0110, lui-même causé par l'obstruction de la canalisation.

Tous les Bloc I déjà livrés sont rappelés à Samara pour inspection (y compris ceux qui attendaient leur lancement au Centre Spatial Guyanais), mais cette précaution s'avère inutile : il s'agissait d'un défaut isolé.

La campagne de lancement

Le lanceur Soyouz-U a été livré à Baïkonour le 11 mars 2011, et le vaisseau Progress M-12M le 28 juin 2011. Le lancement était initialement prévu pour le 30 août, mais a été avancé de six jours suite à un ajustement du planning de la Station Spatiale Internationale, dont le but était de ne pas faire interférer le lancement de Soyouz TMA-22 avec celui du satellite Kanopouss-V (qui sera finalement reporté au début 2013 !).

Progress M-12M

Le vaisseau a une masse au lancement d'environ 7290kg, dont 2670kg de cargaison. Cette dernière comprend :

     - 746kg d'ergols pour la station
     - 50kg d'oxygène
     - 420kg d'eau
     - 250kg d'ergols pour le vaisseau, mais qui pourront être utilisés par la station
     - 1204kg d'équipements dans le compartiment pressurisé, ce qui comprend notamment 367kg pour le segment américain.

La cargaison était destinée à l'équipage de la mission MKS-28, constitué de Sergueï VOLKOV, Aleksandr SAMOKOUTIAÏEV, Andreï BORISSIENKO, Michael FOSSUM, Ronald GARAN et Satoshi FURUKAWA.

Bibliographie

Le site de la RKK Energuia
Le site de Roscosmos
Le site du TsUP


Dernière mise à jour : 8 novembre 2011