Soyouz-U2 | 3 mars 1987

Le 15ème lanceur Soyouz-U2 (11A511U-2 n°И15000-016) a décollé du pas de tir n°5 (17P32-5) de la zone n°1 du cosmodrome de Baïkonour le 3 mars 1987 à 11h14'04,993" GMT.

La charge utile était constituée du vaisseau de ravitaillement Progress-28 (11F615A15 n°137), à destination de la station Mir.

Progress-28

Le vaisseau emporte une cargaison de 2084kg destinée à l'équipage de la mission EO-2, constitué de Youri ROMANENKO et Aleksandr LAVEÏKINE.

La cargaison scientifique comprend notamment les instruments suivants :

- Gamma-1 : il s'agit d'un appareil de mesures utilisé pour enregistrer des données biomédicales. Il est destiné à remplacer l'instrument Aelita. La récolte des données ne s'effectue de manière permanente que lors des phases dynamiques du vol (lancement, sorties dans l'Espace et atterrissage).

- Koround-1M : il s'agit d'un four, dérivé des instruments Splav-01 (qui a volé sur Saliout-6) et Kristall (qui a volé sur Saliout-7). Il est destiné à défricher les techniques de production de semi-conducteurs qui pourraient dans l'avenir être utilisées dans l'industrie. Il a une masse de 136kg et peut traiter des échantillons de 1kg (et d'un diamètre maximum de 2,5cm). Son fonctionnement nécessite une puissance électrique de 1kW. La température à l'intérieur du four peut monter jusqu'à 1 270°C.

- KATE-140 : il s'agit d'un appareil photo destiné à la cartographie topographique de la Terre. Un exemplaire avait déjà été ramené sur Mir par l'équipage de la mission EO-1 lorsqu'il était allé visiter Saliout-7. Sa focale est de 140mm, et il peut prendre des photos avec une résolution de 50m, et sur un champ de 450km x 450km.

De plus, Progress-28 est le quatrième vaisseau à participer à l'expérience Model, après  Progress-11, Progress-14 et Progress-18. C'est une antenne de 20m de diamètre capable de communiquer en très basses fréquences (ULF). Le but de l'expérience est double : il consiste aussi bien à tester le déploiement d'une grande structure en orbite et à étudier la propagation des ondes ULF. L'instrument qu'emmène Progress-28 est une version améliorée, dite Model-2. Elle avait déjà volé sur Progress-18.

La mission

Le vaisseau Progress-28 s'amarre au port arrière de Mir le 5 mars 1987 à 12h42'36" GMT. Il s'en sépare le 26 mars 1987, à 05h06'48" GMT.

Il reste en orbite deux jours supplémentaires pour réaliser l'expérience Model-2. Il parvient à entrer en communication ULF avec un récepteur disposé à l'extrémité d'une poutre de 10m de long que ROMANENKO et LAVEÏKINE ont installé par le petit sas du module de base. Une vingtaine de communications sont menées à bien, dont certaines avec des récepteurs au sol plutôt qu'avec celui de la station.

Au terme de ces deux jours d'expérimentation, le 28 mars 1987 à 03h49 GMT, Progress-28 est détruit lors de sa rentrée dans l'atmosphère.

Bibliographie

Science on-board the Mir space station 1986-94, Andy SALMON
The History of Mir 1986-2000, Rex HALL


Dernière mise à jour : 30 juillet 2010