Vostok | 25 mars 1961

Le 16ème lanceur Vostok (8K72 n°Е103-15) a décollé du pas de tir n°5 (17P32-5) de la zone n°1 du cosmodrome de Baïkonour le 25 mars 1961 à 05h54 GMT.

La charge utile était constituée du deuxième vaisseau spatial de classe 3KA. Après avoir atteint une orbite 178,1km x 247km x 64,9°, il a été rebaptisé Korabl-Spoutnik 5.

Korabl-Spoutnik 5

Il a une masse de 4695kg. A son bord se trouve la chienne Zvezdotchka (« petite étoile ») et le second mannequin « Ivan Ivanovitch ».

Fin de la mission

Après avoir effectué une orbite, Korabl-Spoutnik 5 entame sa rentrée dans l'atmosphère. Tout se passe comme prévu, et le siège éjectable ramène Ivan Ivanovitch au sol à 07h40 GMT. La capsule atterrit à peu près en même temps. Le vol aura duré 1h40. C'est un succès total.

Seule la récupération de la capsule a posé quelques problèmes. En effet, l'atterrissage a eu lieu au beau milieu d'une tempête de neige. Les hélicoptères n'ont pas pu se poser, mais trente parachutistes ont été largués et ont passé la nuit sur le site d'atterrissage.

Le lendemain matin (le 26 mars), deux avions décollent pour rejoindre la capsule. L'un d'eux est accidenté au décollage et est contraint de rester au sol. L'autre, emportant trois spécialistes, atterrit sur des skis près du village de Bolchaïa Sosnovka.

Le site d'atterrissage est recouvert par 1,5m de neige. Un villageois fournit un traîneau et un cheval aux trois hommes pour y parvenir. Ils arrivent finalement à trouver la capsule, encore chaude. L'un des trois ingénieurs reste près d'elle pendant que les deux autres partent à la recherche du mannequin. Lorsqu'ils y arrivent, ils voient les villageois protester contre les parachutistes largués la veille.

En effet, ils ne croient pas les militaires quand ils leur disent qu'il ne s'agit que d'un mannequin. Pour en finir avec cette histoire, l'un des villageois est autorisé à s'approcher d'Ivan Ivanovitch et à toucher son visage. Convaincu, il rassure ses camarades qui rentrent rassurés à leur domicile.

Le compartiment de descente servira par la suite de simulateur pour les futurs équipages du Vostok. Il sera aussi envoyé au TsSKB où il aidera les ingénieurs à construire le satellite Zenit, dérivé du Vostok. Au cours des années 1990, il sera finalement vendu aux enchères en Occident.

Bibliographie

The Rocket Men, Rex HALL, David SHAYLER, Ed. Springer&Praxis
Le site de Sven GRAHN


Dernière mise à jour : 1er mai 2009