Vostok | 19 août 1960

Le 12ème lanceur Vostok (8K72 n°Л1-12) a décollé du pas de tir n°5 (17P32-5) de la zone n°1 du cosmodrome de Baïkonour le 19 août 1960 à 08h44'06,8" GMT.

La charge utile était constituée du vaisseau spatial Korabl-Spoutnik-2 (1K n°2). Il a été placé avec succès sur orbite basse (297km x 324km x 65°).

Le lancement avait été prévu pour le 15 août, mais un problème sur le lanceur avait induit un report du tir.

Korabl-Spoutnik 2

A bord du vaisseau de 4600kg se trouvent les chiennes Strelka (« petite flèche ») et Bielka (« écureuil ») ainsi que quarante souris, deux rats, des mouches, des plants de salade, des microbes et même des échantillons de tissus humains (fournis par les ingénieurs travaillant sur le projet !).

Les chiennes sont placées dans une petite capsule éjectable, de manière à ce qu'elles puissent être récupérées. Les objectifs de la mission sont en effet de tester le système de support-vie du vaisseau et de tenter une rentrée atmosphérique, après avoir effectué un vol de 24 heures.

La capsule emmène également des dosimètres devant permettre d'évaluer la quantité de radiations qui seront reçues par un cosmonaute embarqué sur un futur vaisseau Vostok. Deux caméras vidéos sont installées à bord de Korabl-Spoutnik 2 : l'une en face de Bielka, l'autre à côté de Strelka. Les médecins ont ainsi la possibilité d'observer le comportement des chiennes en microgravité. On notera d'ailleurs que Bielka devient au cours de ce vol le premier être vivant à présenter les symptômes de ce qu'on appellera plus tard le « mal de l'Espace ».

Fin de la mission

Le 20 août 1960 à 10h20 GMT, alors que le vaisseau parcourt sa 18ème orbite, le moteur de freinage (TDU) est allumé. Comme sur le premier Korabl-Spoutnik, le capteur infrarouge subit une défaillance, et c'est le capteur solaire qui est utilisé. L'orientation est parfaitement réalisée, et Korabl-Spoutnik 2 entame sa rentrée.

A environ 10h20 GMT le siège éjectable est actionné et ramène Bielka et Strelka sur Terre à 11h07 GMT. La capsule de Korabl-Spoutnik 2 se pose non loin et à peu près en même temps, à 10km seulement du point prévu.

Le vol de Korabl-Spoutnik 2 aura duré 1 jour 2 heures et 23 minutes. Il aura permis de tester les principaux systèmes du Vostok et de réaliser la première récupération d'être vivants après un vol orbital. On notera également que pour la première fois dans le programme spatial soviétique un schéma a été publié (il représente le siège éjectable de Korabl-Spoutnik 2).

Ce vol donnera également lieu à une anecdote intéressante. En juin 1961, Nikita KHROUCHTCHEV et John KENNEDY se rencontrent à Vienne lors d'un Sommet. Le Premier Secrétaire s'assoit à côté de l'épouse du Président américain, et au cours de la conversation, il fait allusion à Korabl-Spoutnik 2 et au fait que Strelka a mis bas quelques temps après le vol.

Mme KENNEDY, pour plaisanter, demande alors à Nikita KHROUCHTCHEV s'il serait possible qu'il lui donne l'un de ces chiots. Deux mois plus tard, l'ambassadeur MENCHIKOV effectue une visite à la Maison Blanche et à cette occasion fait officiellement don à Mme KENNEDY d'un des petits issus de la progéniture de Strelka !

Bibliographie

The Rocket Men, Rex HALL, David SHAYLER, Ed. Springer&Praxis
L'astronautique soviétique, Christian LARDIER, Ed. Armand Colin
Le site de Sven GRAHN


Dernière mise à jour : 18 octobre 2010