Proton-M | 15 mai 2014

Le 83ème lanceur Proton-M (8K82KM n°935-45), surmonté d'un étage supérieur Briz-M (14S43 n°99547), a décollé du pas de tir n°39 de la zone n°200 (8P882K-4F) du cosmodrome de Baïkonour le 15 mai 2014 à 21h41'59,979" GMT.

La charge utile était constituée du satellite russe Ekspress AM4R, qui devait être placé sur une orbite de transfert géostationnaire après cinq allumages de l'étage supérieur Briz-M.

Toutefois, bien que les deux premiers étages aient fonctionné correctement, une anomalie est apparue pendant la phase de fonctionnement du troisième étage, et la mise sur orbite n'a pas pu avoir lieu.

Fig. 1 : Schéma du lancement.
Crédit : GKNPTs Khrounitchev.

La campagne de lancement

Le lanceur Proton-M a été livré à Baïkonour le 28 février 2014, l'étage supérieur Briz-M le 10 mars, et le satellite Ekspress AM4R le 18 avril.

Le lancement était initialement prévu pour le début du mois d'avril, mais a été reporté en raison de travaux sur le système 8U259 du pas de tir n°39. Les travaux visent à corriger une anomalie détectée dans le 8U259 du pas de tir n°24, qui avait causée un décollage trop précoce lors du vol du 2 juillet 2013 (qui s'est soldé par un échec pour d'autres raisons).

L'enquête

Le moteur RD-0212 (8D49) du troisième étage s'est arrêté à H0+546", soit 37" plus tôt que prévu. L'analyse des données télémétriques montre que la pression dans le générateur de gaz du moteur vernier RD-0214 (8D611) a été divisé par quinze. Le RD-0214 a donc cessé de fonctionner, et le troisième étage s'est retrouvé sans moyen de guidage. Quand il a atteint le seuil de 20° d'écart entre la trajectoire réelle et la trajectoire nominale, la commande d'interruption d'urgence du vol (APP) a été émise.

La commission d'enquête a conclu que la chute de pression dans le RD-0214 était due à la rupture de l'interface entre le RD-0214 et le bâti du RD-0212. Cette rupture a provoqué des vibrations anormalement élevées qui ont conduit à la rupture du tuyau d'alimentation du générateur de gaz. La cause profonde de la rupture est un défaut de qualité lors de la construction du moteur chez VMZ.

Toutefois, suite à l'échec survenu un an plus tard, le 16 mai 2015, il apparaît que la véritable cause de l'échec est un défaut de conception de l'arbre de la turbopompe du moteur RD-0212.

Bibliographie

Novosti Kosmonavtiki n°07-2014
Novosti Kosmonavtiki n°07-2015
Communiqué de presse d'ILS du 29/09/2014
Le site de Roscosmos


Dernière mise à jour : 19 septembre 2016