Proton-K | 19 mai 1971

Le 27ème lanceur Proton-K (8K82K n°255-01), surmonté d'un étage supérieur Bloc D (11S824 n°1201L), a décollé du pas de tir n°24 de la zone n°81 (8P882K) du cosmodrome de Baïkonour le 19 mai 1971 à 16h22'44" GMT.

Le lancement est parfaitement réussi et la sonde est placée sur une orbite d'attente (137km x 172km x 51,5°). A 17h53 GMT, le Bloc D est rallumé est propulse la sonde Mars-2 vers la planète rouge.

Mars-2 est une sonde de la série M-71.

Le vol Terre-Mars

Le vol vers la planète Mars se déroule sans avarie notable. Le compartiment orbital est actif et émet sur 928,4 MHz. De plus, il peut prendre l'initiative d'appeler la station d'Eupatorie (Crimée) si les circonstances l'exigent.

Trois corrections de trajectoire sont effectuées, les 17 juin, 20 novembre et 27 novembre.

Atterrissage

C'est au cours de la manœuvre du 27 novembre que l'atterrisseur est largué. Il pénètre dans l'atmosphère à la vitesse de 6 km/s et avec un angle de rentrée plus aigu que prévu.

Mais le système de descente n'a pas fonctionné et l'engin s'écrase (45°S;302°O). Les causes de l'échec sont restées inconnues, mais il semble qu'elles soient dues à la tempête régnant à la surface.

Il n'empêche, l'atterrisseur de Mars-2 est le premier engin fabriqué par l'Homme à atteindre la surface martienne.

Mise sur orbite

Le compartiment orbital de Mars-2, lui, gagne l'orbite martienne 4h30min après la correction du 27 novembre. Un rallumage lui permet de se placer sur une orbite 1380km x 24940km x 48,9° décrite en 18h.

La mission scientifique peut alors commencer. Il est prévu de faire travailler l'orbiteur en relation avec celui de Mars-3 qui doit arriver le 2 décembre.

Mais les chercheurs soviétiques n'avaient pas prévu qu'une tempête de sable allait recouvrir toute la planète, et ce pendant des mois. La valeur des données scientifiques recueillies par les deux sondes en sera d'autant plus amoindrie.

Les photographies et les mesures envoyées ont permit d'établir la présence de montagnes de 22km de haut et d'atomes H et O dans la haute atmosphère. Les températures au sol allaient de -110°C à +13°C, tandis que les pressions atmosphériques évoluaient entre 5,5 et 6mbar. La concentration de l'atmosphère en vapeur d'eau était 5000 fois moindre que sur Terre. L'ionosphère débutait à partir de 80-110km d'altitude.

Des grains de poussière dus à la tempête furent repérés jusqu'à une altitude de 7km. Les scientifiques ont aussi recueilli des données sur les champs magnétique et gravitationnel de la planète et ont pu établir une carte du relief martien.

La mission se termine à la fin du mois d'août 1972, après 362 révolutions autour de Mars.


Dernière mise à jour : 29 octobre 2012