MKS | Les premières années

Le premier module de la Station Spatiale Internationale (MKS) est lancé le 20 novembre 1998 depuis le cosmodrome de Baïkonour. Il s'agit du Module Fonctionnel de Fret (FGB) « Zaria », développé par la Russie sous contrat de la NASA.

Le lanceur Proton-K place Zaria sur une orbite 184,3km x 362,2km x 51,6°. Immédiatement, le système de commande Komparouss A3 est mis en service de façon automatique, et il commence à envoyer des données vers le Centre de Contrôle des Vols (TsUP).

Fig. 1 : Vue d'artiste de Zaria peu après son arrivée sur orbite.
Crédit : NASA.

A T0+603", les diverses éléments extérieurs, comme les antennes, commencent à se déployer, et le module est mis en rotation lente autour de son axe longitudinal de façon à le réchauffer. Le déploiement des deux panneaux solaires est commandé à T0+801", et il dure environ deux minutes. C'est ensuite au tour de la tige de la pièce d'amarrage arrière SSVP-M, qui servira pour la rencontre avec le Module de Service Zvezda, dont le lancement est prévu à l'été 1999.

Le premier programme de vol, qui définit l'orientation du module, devait être chargé dans l'ordinateur de bord lors de la deuxième orbite, mais un incident avec le système de commande Komparouss a obligé le TsUP à reporter l'opération à la troisième orbite. Ce n'est pas très grave, étant donné que de toute manière, les panneaux solaires s'orientent constamment en direction du Soleil grâce aux capteurs B-12.

Lors de la cinquième orbite, à 12h53 GMT, le système d'orientation est éteint, et Zaria est placé en rotation lente (0,18°/s autour de chacun des axes X et Y).

Fig. 2 : Le repère associé à Zaria.
Crédit : Novosti Kosmonavtiki.

Le 21 novembre 1998, le TsUP remet le système de contrôle en fonctionnement afin de lancer un essai des moteurs principaux. L'objectif est à la fois d'en vérifier le bon fonctionnement et de rehausser le périgée de l'orbite.

Le moteur DKS n°37 est allumé une première fois à 05h14'41" GMT (dV=2,061m/s). Un second allumage intervient à 07h27'26" GMT et dure 100,9" (dV=20,53m/s). Dorénavant, Zaria évolue sur une orbite 251,8km x 363,6km x 51,619°. Suite à cet essai concluant, le système de contrôle est arrêté et le module est remis en rotation lente sur ses deux axes.

Le premier problème de l'histoire de la Station Spatiale Internationale apparaît le 22 novembre. Les techniciens du TsUP détectent en effet un niveau de charge anormalement bas dans l'un des six ensembles de batteries du système électrique (le n°1). Les analyses montreront que le temps de charge est insuffisant, ce qui rejette la faute sur le convertisseur PTAB-2.

D'autre part, un capteur (GA) qui analyse la composition de l'atmosphère indique un taux d'humidité anormalement élevé dans le Compartiment Hermétique des Instruments (PGO). L'erreur provient vraisemblablement d'un défaut de calibrage du GA.

Enfin, le TsUP réalise que deux des quatre antennes AM1 du système d'amarrage manuel TORU ne se sont pas déployées comme prévu après la mise en orbite. Il s'agit des deux vibrateurs.

Lors de la 34ème orbite, la tige de la pièce d'amarrage arrière SSVP-M est rétractée. Le moteur DKS n°37 est à nouveau allumé pour une double correction d'orbite le 23 novembre 1998 à 05h26'30" GMT pendant 31,58" (dV=6,53m/s) et à 06h23'25" GMT pendant 116,44" (dV=24,03m/s). L'orbite de Zaria est maintenant 313,2km x 400,4km x 51,614°.

Une dernière correction est réalisée le 24 novembre. Le DKS n°37 est allumé à 06h25'38" GMT pendant 118,82" (dV=24,66m/s). L'orbite est maintenant 385,8km x 404,6km x 51,619°.

Plus tard dans la journée du 24 novembre, le TsUP force la charge de l'ensemble batterie n°1. Le PTAB-2 défaillant sera remplacé par l'équipage de la navette américaine STS-88.

Le 27 novembre, le module Zaria est placé dans l'orientation qui lui permettra d'être saisit par la navette Endeavour STS-88, qui s'apprête à le rejoindre. Il est positionné « tête en haut », c'est à dire le GA orienté vers l'Espace, et l'axe +Y dans le sens du vecteur vitesse.

Dans la nuit du 29 au 30 novembre, le système de rendez-vous automatique Kours-P est testé avec succès. Le système de propulsion consomme chaque jour entre 100 et 150 grammes d'ergols pour maintenir Zaria en rotation lente (0,18°/s).