Rokot | 2 novembre 2009

Le 13ème lanceur Rokot (14A05 n°4925882033), surmonté d'un étage supérieur Briz-KM (14S45 n°72513), a décollé du pas de tir n°3 de la zone n°133 du cosmodrome de Plesetsk le 2 novembre 2009 à 01h50'51,014" GMT.

La charge utile était constituée des deux satellites européens SMOS et Proba-2. Les deux étages du lanceur ont parfaitement fonctionné, et l'étage supérieur Briz-KM a ensuite pris le relais.

Son moteur principal S5.98 a été allumé à deux reprises, puis le satellite SMOS a été largué à 03h00'43" GMT sur une orbite héliosynchrone à environ 756km d'altitude. Ensuite, les moteurs verniers 11D458 ont été allumés à deux reprises, et Proba-2 a été largué à 04h50'05" GMT sur une orbite elle aussi héliosynchrone, mais à seulement 740km d'altitude.

La campagne de lancement

En mai 1998, on apprend que le lancement de SMOS et Proba-2 est programmé pour le mois d'avril 2009. Mais en février 2009, il est reporté à la période juillet-octobre. En avril 2009, l'ESA annonce qu'il aura lieu le 9 septembre 2009.

Mais cela pose des problèmes de planning, car les Forces Spatiales russes veulent effectuer un tir de Rokot pour leur propre compte en juillet, et cela implique de reporter le tir européen. Le 22 juin 2009, on apprend qu'il est ainsi fixé au 2 novembre.

Au mois d'août 2009, des ingénieurs de l'ESA et du CNES partent à Moscou pour se faire présenter l'étage Briz-KM, la coiffe et l'adaptateur de vol qui seront utilisés pour la mission.

Proba-2 est livré à Plesetsk le premier. Il arrive au cosmodrome le 3 septembre, après que son Iliouchine-76, qui avait décollé de Bruxelles dans la matinée, ait fait une brève escale à Arkhanguelsk.

De son côté, SMOS quitte le site de Thales Alenia Space de Cannes le 15 septembre à bord d'un Antonov qui atterrit à Arkhanguelsk le 16 septembre. Là, le satellite et ses équipements sont embarqués à bord d'un train qui arrive à Plesetsk plus tard dans la journée.

Le lanceur est installé sur le pas de tir le 3 octobre, et la partie haute (sans les satellites) est mise en place pour subir des essais. Les réservoirs de SMOS sont approvisionnés en hydrazine les 6 et 7 octobre. Ce jour là, la partie haute du lanceur est ramenée au MIK.

Le 12 octobre, l'étage Briz-KM est transféré à la station de remplissage. Les opérations visant à faire le plein de ses réservoirs ont lieu dès le lendemain. Le 15 octobre, Proba-2 est arrimé à son adaptateur de vol. Le tout est mis en place sur le Briz-KM le 17 octobre.

Le 19 octobre, le satellite SMOS et son adaptateur sont à leur tour installés sur le Briz-KM, recouvrant ainsi Proba-2. La coiffe est mise en place dès le lendemain, 20 octobre. Le 22 octobre, les batteries des satellites sont chargées, et les logos sont collés sur la coiffe.

La partie haute, maintenant complète, est transférée dans la grande salle du MIK le 26 octobre, et elle est recouverte d'une protection thermique destinée à protéger les satellites. Le 27 octobre, elle est transportée en un peu moins de deux heures sur le pas de tir n°3. Là, une grue la place au-dessus du lanceur.

Les Forces Spatiales procèdent au remplissage des réservoirs de Rokot le 31 octobre. Finalement, le tir aura lieu à l'heure dite.

SMOS

Il s'agit d'un satellite d'étude de la salinité des océans construit par Thales Alenia Space pour le compte de l'Agence Spatiale Européenne (ESA). Il a une masse au lancement de 565kg.

Proba-2

Construit par Verhaert en Belgique pour le compte de l'ESA, il va étudier différentes technologies spatiales. Il a une masse au lancement de 130kg.

Bibliographie

Le site du Ministère de la Défense
Le site d'Eurockot


Dernière mise à jour : 3 novembre 2009