Guennadi Mikhaïlovitch STREKALOV

Situation actuelle
Décédé (le 25 décembre 2004)

Date et lieu de naissance
28 octobre 1940, Mytichtchi, Région de Moscou, Russie

Nationalité
Russe

Sélection
27 mars 1973, 4ème groupe du TsKBEM

Temps total passé dans l'Espace
268 jours 22 heures 25 minutes (en cinq missions)

Temps total passé en sorties dans l'Espace
21 heures 41 minutes (en six sorties)


Guennadi STREKALOV est né dans la Région de Moscou quelques mois avant l'invasion de l'Union soviétique par les Nazis. Son père Mikhaïl Ivanovitch, est tué sur le front le 20 janvier 1945, à Bełchatów en Pologne.

Il termine sa scolarité à l'école de Kaliningrad en 1957, et il trouve un emploi de chaudronnier à la ZEM, l'usine du Bureau d'Etudes Expérimentales n°1 (OKB-1), dirigé par Sergueï KOROLIOV. Il participe notamment à la réalisation de la structure métallique du Premier Satellite Artificiel de la Terre, qui sera lancé le 4 octobre 1957.

En 1960, il décide de poursuivre ses études et il est reçu à l'Ecole Supérieure des Techniques de Moscou (MVTU) Baoumann. Il réalise son stage de fin d'études à partir du 3 octobre 1964 au département n°23 de l'OKB-1, et il obtient son diplôme d'ingénieur en mécanique en 1965.

Fig. 1 : Le jeune Guennadi STREKALOV.
Crédit : DR.

Il est embauché comme ingénieur à l'OKB-1 le 2 août 1965, toujours au département n°23, où il travaille notamment sur le missile RT-1 (8K95). KOROLIOV décède en janvier 1966 et, quelques semaines plus tard, l'OKB-1 est réorganisé et devient le TsKBEM. STREKALOV est muté le 1er septembre 1966 au département n°511 puis, le 1er avril 1968, au département n°142. Il est ensuite transféré le 1er octobre 1970 au département n°41, où il participe au développement du vaisseau lunaire LK.

Il pense alors à aller lui-même dans l'Espace, et il passe les examens médicaux à l'IMBP, et la GMK valide sa candidature le 1er novembre 1971. Il est muté au département n°731 des essais en vol le 1er janvier 1972, où il travaille sur le programme N1-L3, ainsi que sur le missile RT-2 (8K98), le vaisseau Soyouz et sa variante militaire Soyouz-VI.

Fig. 2 : La demande de STREKALOV pour intégrer le département n°731.
Crédit : DR.

Il est officiellement accepté comme cosmonaute du TsKBEM le 27 mars 1973, et il travaille sur le navire Akademik Koroliov et au centre d'Eupatorie lors des vols d'essais du vaisseau Soyouz de deuxième génération 7K-S. Le 7 décembre 1973, il se marie avec Lidia Anatolievna TELEZHKINA.

Fig. 3 : Le mariage de Lidia et Guennadi.
Crédit : DR.

A partir de janvier 1974, il est affecté au Centre d'Entraînement des Cosmonautes (TsPK) et se prépare en vue d'un vol sur le 7K-S avec Youri MALYCHEV. Le couple STREKALOV donne naissance à son premier enfant, Tatiana, le 9 juin 1974, et à son second, Natalia, le 30 août 1975.

Etant donné les retards du programme 7K-S, STREKALOV est réaffecté en janvier 1976 à l'équipage de réserve du vol Soyouz-22, qui devra qualifier la caméra allemande MKF-6 avant son installation sur la station orbitale Saliout-6.

Il revient ensuite sur le programme du 7K-S, qui devient le 7K-ST, et il est affecté en octobre 1978 au troisième équipage du premier vol d'essai. En octobre 1979, il est affecté à l'équipage principal du deuxième vol habité du 7K-ST, le Soyouz T-3. Mais en juin 1980, la mission est remaniée car la station Saliout-6 rencontre des difficultés techniques, et un équipage spécialement entraîné prend la place de l'équipage principal.

Mais en octobre 1980, moins de deux mois avant le lancement, STREKALOV est de nouveau intégré à l'équipage principal pour remplacer Konstantin FEOKTISTOV, disqualifié pour raisons de santé. Il décolle donc pour son premier vol spatial le 27 novembre 1980 à bord de Soyouz T-3, et passe près de deux semaines sur orbite.

A son retour sur Terre, le 10 décembre 1980, il reçoit le titre de Héros de l'Union soviétique, ainsi que le titre de Pilote-Cosmonaute d'Union soviétique et la médaille de l'Ordre de Lénine.

Moins d'un an plus tard, en septembre 1981, il est affecté à l'équipage de réserve de la première mission d'occupation de la nouvelle station Saliout-7. Ensuite, en septembre 1982, il est affecté à l'équipage principal de la deuxième mission d'occupation. Il décolle à bord de Soyouz T-8 le 20 avril 1983, mais l'amarrage à Saliout-7 est impossible, et l'équipage doit rentrer sur Terre sans avoir accompli sa mission.

STREKALOV ne reçoit pas de deuxième titre de Héros de l'Union soviétique, mais il a en revanche une deuxième médaille de l'Ordre de Lénine.

En mai 1983, il est affecté à l'équipage de réserve de la prochaine mission d'occupation (EO-2) et, en juillet 1983, à l'équipage principal de la troisième mission. Il doit décoller le 26 septembre 1983 mais, quelques secondes avant le décollage, le lanceur Soyouz-U (11A511U) prend feu et explose au sol. L'équipage est sain et sauf grâce au Système de Sauvetage d'Urgence (SAS) du vaisseau.

En février 1984, il remplace en urgence son collègue Nikolaï ROUKAVICHNIKOV dans l'équipage principal de Soyouz T-11. Il décolle donc pour son troisième vol spatial le 3 avril 1984 et réalise une mission de courte durée sur Saliout-7.

Le 11 avril 1984, à son retour sur Terre, il reçoit son second titre de Héros de l'Union soviétique, ainsi que son troisième Ordre de Lénine. Comme il a volé avec le cosmonaute indien Rakesh SHARMA, il est également décoré de l'Ordre Achoka Tchakra, la plus haute distinction indienne.

En mars 1985, il remplace Aleksandr ALEKSANDROV dans l'équipage de réserve de la quatrième mission d'occupation de Saliout-7 (EO-4). En octobre 1985, il est transféré sur le programme de la navette spatiale Bourane. Il participe aux essais de la navette à Baïkonour, et il est proposé pour faire partie de l'équipage du deuxième vol habité. Cette affectation ne sera toutefois jamais approuvée officiellement.

C'est également en 1985 qu'il passe son grade de candidat en Sciences techniques, dans le domaine des matériaux. Le 25 mars 1985, il est nommé commandant du département n°291 de la NPO Energuia (anciennement TsKBEM).

En février 1989, il est transféré pour s'entraîner dans le cadre de la nouvelle station orbitale Mir. Il est affecté en septembre 1989 à l'équipage de réserve de la sixième mission d'occupation (EO-6) puis, en avril 1990, à l'équipage principal de la septième mission (EO-7). Il décolle pour son quatrième vol spatial le 1er août 1990 à bord de Soyouz TM-10, et effectue un vol sans incident de quatre mois au cours duquel il réalise sa première sortie dans l'Espace. A son retour, il reçoit la médaille de l'Ordre de la Révolution d'Octobre.

En février 1994, il est affecté à l'équipage principal de la treizième expédition vers Mir (EO-13), mais il en est exclu le 1er avril 1994 car sa place à bord de Soyouz TM-16 doit être prise par du fret. Il est alors nommé dans l'équipage principal de EO-18.

Il quitte le Corps des Cosmonautes le 17 janvier 1995, et son entraînement se poursuit donc dans le cadre d'un contrat avec RKK Energuia. Il décolle à bord de Soyouz TM-21 le 14 mars 1995, et passe quatre mois à bord de Mir. Il réalise cinq sorties dans l'Espace, et revient sur Terre à bord de la navette spatiale américaine Atlantis STS-71.

A son retour, le 7 septembre 1995, il reçoit la médaille de l'Ordre du Mérite pour la Patrie, IIIème échelon. Il se présente aux élections législatives en décembre 1999 et en mars 2000, mais il n'est pas élu.

Fig. 4 : Guennadi STREKALOV, deux fois Héros de l'Union soviétique,
titulaire de trois Ordres de Lénine, de l'Ordre de la Révolution d'Octobre
et de l'Ordre du Mérite pour la Patrie.
Crédit : DR.

Fig. 5 : Réception à la Maison Blanche avec le Président Bill CLINTON.
Crédit : DR.

Il décède le 25 décembre 2004 d'un cancer de l'estomac, et il est enterré au cimetière d'Ostankino, à Moscou.

Fig. 6 : Buste de Guennadi STREKALOV à Mytichtchi.
Crédit : DR.

Fig. 7 : La tombe de Guennadi STREKALOV à Ostankino.
Crédit : DR.


Vaisseau Mission Lancement Durée Sorties Qualité
Soyouz-22 - 15 septembre 1976 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz T-3 Saliout-6 EP-9 27 novembre 1980 13 j 0 Ingénieur de bord
Soyouz T-5 Saliout-7 EO-1 13 mai 1982 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz T-8 - 20 avril 1983 2 j 0 Ingénieur de bord
Soyouz T-9 Saliout-7 EO-2 27 juin 1983 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz T-11 Saliout-7 EP-3 3 avril 1984 8 j 0 Ingénieur de bord
Soyouz T-14 Saliout-7 EO-4/2 17 septembre 1985 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz TM-9 Mir EO-6 11 février 1990 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz TM-10 Mir EO-7 1er août 1990 131 j 1 Ingénieur de bord
Soyouz TM-21 Mir EO-18 14 mars 1995 115 j 5 Ingénieur de bord
Tableau 1 : Liste des vols de Guennadi STREKALOV.


Bibliographie

Le site AstroNOTE


Dernière mise à jour : 10 juillet 2017