Talgat Amangueldievitch MOUSSABAÏEV

Situation actuelle
Retiré des affaires spatiales

Date et lieu de naissance
7 janvier 1951, Kargaly, Région d'Almaty, Kazakhstan, URSS

Nationalité
Kazakh

Sélection
27 février 1989, au sein du groupe kazakh

Temps total passé dans l'espace
341 jours 9 heures 48 minutes (en trois vols)

Temps total passé en sorties dans l'Espace
42 heures 36 minutes (en huit sorties)


Talgat MOUSSABAÏEV est né le 7 décembre 1950, mais ses papiers indiquent de manière erronée la date du 7 janvier 1951. Il est né dans le petit village kazakh de Kargaly, près d'Almaty. Son père Amangueldy Oryntaïevitch est journaliste, et sa mère Salikha Khamidovna est médecin. Ils ont choisi d'appeler leur fils Talgat en hommage à Talgat BIGUELDINOV, un as de l'aviation soviétique pendant la Seconde Guerre Mondiale, et le seul kazakh à avoir été deux fois Héros de l'Union soviétique.

Fig. 1 : Le jeune Talgat MOUSSABAÏEV dans les bras de sa mère.
Crédit : DR.

Il est scolarisé à l'école n°58 d'Almaty, et sa passion pour le pilotage et l'Espace naît le 12 avril 1961, lors de l'annonce du vol historique de Youri GAGARINE. Il termine l'école en 1968 et entre à l'Institut des Ingénieurs de l'Aviation Civile de Riga, dont il sort diplômé en 1974. Il travaille alors en tant qu'ingénieur radio au centre aéronautique de Bouroundaï, au Kazakhstan. En 1975, MOUSSABAÏEV et son épouse Latsis donnent naissance à leur premier enfant, Daniyar.

Fig. 2 : Le jeune Talgat MOUSSABAÏEV, ingénieur de l'aviation civile.
Crédit : DR.

Fig. 3 : Talgat et Latsis MOUSSABAÏEV avec leur fils Daniyar.
Crédit : DR.

En janvier 1976, Talgat MOUSSABAÏEV devient instructeur au département politique de la Direction Kazakhe de l'Aviation Civile. Le 25 mai 1979, il est nommé commandant adjoint d'un détachement de l'aviation civile. Il suit en parallèle des cours de pilotage à l'aéroclub du DOSAAF d'Almaty, et il est breveté en 1984.

Fig. 4 : Talgat MOUSSABAÏEV aux commandes d'un Yak-52 du DOSAAF.
Crédit : DR.

Les MOUSSABAÏEV ont leur second enfant, Kamilia, en 1981. Talgat poursuit sa formation au 30ème détachement d'instruction de l'aviation civile et devient officiellement pilote en 1986.

C'est justement cette année que le Parti communiste du Kazakhstan cherche à recruter un cosmonaute kazakh, dans le cadre des célébrations du trentième anniversaire du cosmodrome de Baïkonour. MOUSSABAÏEV postule et passe avec succès les examens médicaux, mais les événements politiques de décembre 1986 mettent un terme au projet.

Fig. 5 : La famille MOUSSABAÏEV.
Crédit : DR.

MOUSSABAÏEV revient donc à sa vie habituelle, et il commence à piloter des An-2 en tant que copilote à partir de janvier 1987, puis en tant que commandant de bord en juillet 1989. En 1990, il pilote des Tu-134 à l'aéroport d'Almaty.

En 1989, l'idée de faire voler un cosmonaute kazakh resurgit. MOUSSABAÏEV repasse les examens médicaux et les réussit une nouvelle fois. Sa candidature est validée le 27 février 1989. Il commence sa Formation Spatiale Générale (OKP) au Centre d'Entraînement des Cosmonautes (TsPK) en 1990, en compagnie des cosmonautes-journalistes recrutés cette année là.

Un autre kazakh, Toktar AOUBAKIROV, est sélectionné en 1991 et, quand l'équipage est mis sur pieds, c'est lui qui est nommé titulaire, MOUSSABAÏEV n'étant que suppléant. Il est incorporé dans les Forces armées soviétiques le 6 mars 1991, avec le grade de major, afin de pouvoir être intégré au détachement des cosmonautes des Forces aériennes.

Le 13 septembre 1991, un mois avant le décollage d'AOUBAKIROV, il termine son OKP et est officiellement nommé cosmonaute d'essais. Après l'atterrissage du Soyouz TM-13 d'AOUBAKIROV, il reçoit la médaille de l'Amitié des Peuples. Le 16 décembre 1991, le Kazakhstan devient un pays indépendant de l'URSS.

En août 1993, MOUSSABAÏEV est affecté à l'équipage de réserve de la quinzième expédition (EO-15) vers la station orbitale Mir. Le 11 août 1993, il est élevé au grade de lieutenant-colonel. Ensuite, en février 1994, il est affecté à l'équipage principal de EO-16. Il décolle à bord du vaisseau Soyouz TM-19 le 1er juillet 1994, passe quatre mois sur orbite et réalise deux sorties dans l'Espace.

Après son retour, le Président russe Boris ELTSINE lui remet les titres de Héros de la Fédération de Russie et de Pilote-Cosmonaute de la Fédération de Russie. En 1995, le Président kazakh Noursoultan NAZARBAÏEV lui remet les titres de Héros Populaire du Kazakhstan et de Pilote-Cosmonaute du Kazakhstan. Les deux pays se réclament en effet « propriétaires » de MOUSSABAÏEV. Le 17 décembre 1995, il est élevé au grade de colonel.

Fig. 6 : Le Président ELTSINE lui remet le titre de Héros de la Fédération de Russie.
Crédit : TASS.

Il est affecté à l'équipage de réserve de EO-23 en mars 1996, et à l'équipage principal de EO-25 en mars 1997. Il décolle à bord de Soyouz TM-27 le 29 janvier 1998, cette fois en tant que commandant, passe sept mois sur orbite et réalise six sorties dans l'Espace. Le 12 avril 1999, le Président ELTSINE lui remet l'Ordre du Mérite pour la Patrie, IIIème échelon. Le Président NAZARBAÏEV, de son côté, lui remet l'Ordre de la Patrie.

Fig. 7 : Le Président ELTSINE lui remet la médaille
de l'Ordre du Mérite pour la Patrie, IIIème échelon, le 12 avril 1999.
Crédit : TASS.

En juillet 1997, avant même son deuxième vol, il avait été affecté à l'équipage principal de la première mission de visite (EP-1) de la future Station Spatiale Internationale (MKS). Ensuite, le 2 juin 2000, il est affecté à l'équipage de réserve de l'hypothétique mission EO-29 vers Mir. Ce vol n'aura finalement jamais lieu, et MOUSSABAÏEV se concentre sur sa prochaine mission EP-1 à partir de janvier 2001.

Il décolle pour son troisième vol spatial le 28 avril 2001 à bord du vaisseau Soyouz TM-32 et passe huit jours sur orbite. Le 28 septembre 2001, le Président Vladimir POUTINE lui remet l'Ordre du Mérite pour la Patrie, IIème échelon. Le 9 août 2003, il devient major-général des Forces aériennes russes.

Fig. 8 : Le Président POUTINE lui remet la médaille
de l'Ordre du Mérite pour la Patrie, IIème échelon, le 28 septembre 2001.
Crédit : DR.

Il quitte son poste de cosmonaute des Forces aériennes russes le 27 novembre 2003, date à laquelle il devient directeur adjoint de l'Académie des Forces aériennes russes Zhoukovski. Le 30 mai 2005, il est nommé directeur général de l'entreprise russo-kazakhe Baïterek, qui vise à utiliser le lanceur Angara depuis le cosmodrome de Baïkonour.

Début 2007, il reçoit la nationalité kazakhe. Le 13 février 2007, il est nommé président du comité aérospatial du Ministère de l'Education et de la Science du Kazakhstan. Il devient ensuite le premier directeur de la nouvelle Agence Spatiale Nationale de la République du Kazakhstan (Kazcosmos), poste qu'il occupe du 27 mars 2007 au 20 janvier 2016.

Fig. 9 : Talgat MOUSSABAÏEV, cosmonaute du Kazakhstan.
Crédit : DR.

En octobre 2011, le Président Nicolas SARKOZY lui remet les insignes d'Officier de la Légion d'Honneur. Il est nommé conseiller du Président de la République du Kazakhstan le 20 janvier 2016.

Fig. 10 : Talgat MOUSSABAÏEV avec Jean-Charles BERTHONNET,
ambassadeur de France au Kazakhstan, en octobre 2011.
Crédit : Ambassade de France au Kazakhstan.

Le 17 juillet 2017, il est nommé député du Sénat de la République du Kazakhstan par le Président NAZARBAÏEV.


Vaisseau Mission Lancement Durée Sorties Qualité
Soyouz TM-13 - 2 octobre 1991 - - Cosmonaute-chercheur de réserve
Soyouz TM-18 Mir EO-15 8 janvier 1994 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz TM-19 Mir EO-16 1er juillet 1994 126 j 2 Ingénieur de bord
Soyouz TM-25 Mir EO-23 10 février 1997 - - Commandant de réserve
Soyouz TM-27 Mir EO-25 29 janvier 1998 208 j 6 Commandant
Soyouz TM-32 MKS EP-1 28 avril 2001 8 j 0 Commandant
Tableau 1 : Liste des vols de Talgat MOUSSABAÏEV.


Bibliographie

[1] Le site AstroNOTE
[2] Талгат Мусабаев: «Мечта стать космонавтом появилась у меня в день полета Гагарина в космос», interview de MOUSSABAÏEV sur le site BSKNews, publiée le 08.01.2011
[3] Novosti Kosmonavtiki n°24-1994, p. 5
[4] Novosti Kosmonavtiki n°24-1994, p. 46
[5] Novosti Kosmonavtiki n°25-1994, p. 43
[6] Novosti Kosmonavtiki n°26-1994, p. 40


Dernière mise à jour : 4 avril 2018