Villes spatiales | Koroliov

Koroliov se situe dans la Région de Moscou, à une vingtaine de kilomètres au nord-est de la capitale. Elle comptait en 2016 environ 220.000 habitants. Pour se rendre à Koroliov, il faut prendre le train depuis Moscou en gare de Iaroslavl en direction de Friazevo, et s'arrêter à Podlipki-Datchnié.

Koroliov, au fur et à mesure de sa croissance, a absorbé les villages voisins, qui constituent désormais des arrondissements de la ville. Ces arrondissements sont Podlipki, Bolchevo, Kostino, Kourakino, Piervomaïski, Youbilielnyi, Oboldino, Torfopredpriatié, Akoulovo, Pogonyi, Valentinovka, Komitetski liess et l'arrondissement industriel.

1. Histoire de la ville

La ville de Koroliov est le berceau de tout le programme spatial soviétique. Il s'agissait à l'origine d'un petit village appelé Podlipki qui, en 1918, a accueilli l'usine d'artillerie n°8. En 1928, Podlipki est rebaptisée Kalininski et, le 26 décembre 1938, un décret (n°1458/7) du Praesidium du Soviet suprême de la République soviétique de Russie lui donne le statut de ville, et la baptise Kaliningrad.

Ce sera ici que, le 28 février 1940, un jeune ingénieur appelé Sergueï KOROLIOV fera décoller l'avion RP-318-1, le premier en Union soviétique à être propulsé par un moteur-fusée.

En août 1942, en pleine Deuxième Guerre Mondiale, le Bureau de Construction Central d'Artillerie (TsAKB) est construit à Kaliningrad, sous la direction de Vassili GRABINE.

Fig. 1.1 : L'uniforme de Vassili GRABINE.
Musée historique de Koroliov. Crédit : Nicolas PILLET.

Le 13 mai 1946, le Parti communiste publie un décret absolument fondamental (n°1017-419), qui s'avèrera être la fondation de tout le programme spatial soviétique. Ce document créée l'institut NII-88, futur TsNIIMach, qui constituera l'ossature de l'industrie spatiale soviétique, puis russe. Il est installé à Kaliningrad, près du TsAKB de GRABINE.

A partir de là, le spatial sera la principale activité de la ville, et d'autres industries de ce secteur vont venir s'y installer. Le 8 juillet 1996, un décret (n°1020) du Président Boris ELTSINE rebaptise la ville en Koroliov. Le 12 avril 2001, par décret du Président Vladimir POUTINE, Koroliov obtient le statut de « ville scientifique » (Наукоград).

2. L'entrée de la ville

Le 4 octobre 1997, à l'occasion du quarantième anniversaire du lancement du premier satellite artificiel de la Terre, une fusée R-2 (8Zh38) a été installée le long de la route de Iaroslavl, la principale voie d'accès à la ville en arrivant de Moscou.

Fig. 2.1 : La fusée R-2.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 2.2 : Inauguration du monument, le 4 octobre 1997.
Crédit : Мой город, к звездам устремленный.

3. Les monuments

L'histoire de la ville de Koroliov étant principalement marquée par le programme spatial, de nombreux monuments sur cette thématique y ont été érigés. Le plus célèbre est une statue de Sergueï KOROLIOV, ancien constructeur principal du bureau d'études OKB-1, placée au début de l'avenue qui porte son nom. La statue a été sculptée par V.N. LEVINE, sous la direction de l'architecte S.M. RZIANINE.

Fig. 3.1 : La statue de Sergueï KOROLIOV.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 3.2 : La statue de Sergueï KOROLIOV.
Crédit : Nicolas PILLET.

Cliquez ici si vous ne voyez pas la vidéo.

Vidéo 3.1 : Inauguration de la statue de Sergueï KOROLIOV, le 8 octobre 1988.
Crédit : DR.

Fig. 3.3 : Inauguration de la statue de Sergueï KOROLIOV, le 8 octobre 1988.
Crédit : Мой город, к звездам устремленный.

Fig. 3.4 : L'avenue Koroliov en 1970.
Crédit : Мой город, к звездам устремленный.

Dans l'avenue des cosmonautes, un monument met à l'honneur le premier satellite artificiel de la Terre, improprement surnommé « Spoutnik » par les Occidentaux.

Fig. 3.5 : Le monument du premier satellite artificiel.
Crédit : Nicolas PILLET.

Un second monument, situé un peu plus loin sur un rond-point, est également dédié au premier satellite.

Fig. 3.6 : Le rond-point du premier satellite.
Crédit : Nicolas PILLET.

Le cosmonaute Vladislav VOLKOV, qui a trouvé la mort sur Soyouz-11 en 1971, ainsi que Youri MOZZHORINE, l'ancien directeur du TsNIIMach, ont aussi droit à leur statue respective.

Fig. 3.7 : Le monument en hommage à Vladislav VOLKOV.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 3.8 : La statue de Youri MOZZHORINE.
Crédit : Nicolas PILLET.

En 1975, après le succès du vol Apollo-Soyouz, un monument en hommage à cet événement a été installé à Koroliov, au croisement entre la rue des pionniers et la rue Terechkova. Il a ensuite été démonté pour restauration, mais il est depuis resté dans une zone de stockage à l'abandon de la RKK Energuia.

Fig. 3.9 : Le monument Apollo-Soyouz, dans les années 1970.
Crédit : DR.

Fig. 3.10 : Les restes du monument, chez RKK Energuia.
Crédit : grishin.livejournal.com.

4. Le musée historique

Au centre de la ville, à l'extrémité de la rue Terechkova, une grande fresque a été installée sur la place centrale. Elle y résume l'histoire de la ville, et se termine donc en toute logique par le portrait d'un cosmonaute.

Fig. 4.1 : La fresque, sur la place centrale.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 4.2 : Le portrait du cosmonaute.
Crédit : Nicolas PILLET.

On trouve sur cette place le théâtre dramatique de Koroliov mais aussi, et surtout, le musée d'Histoire de la ville. Il regorge d'objets spatiaux, de moteurs et d'éléments de fusées, notamment sur le programme de navette spatiale Bourane.

Fig. 4.3 : Maquette du lanceur Molnia au musée de la ville de Koroliov.
Crédit : Nicolas PILLET.

5. Les entreprises du secteur spatial

De nos jours, Koroliov héberge sur son territoire plusieurs entreprises du secteur spatial :

- la RKK Energuia, qui y produit notamment les vaisseaux Soyouz,
- le TsNIIMach, le centre technique de Roscosmos,
- le TsUP, centre de contrôle des vols, qui fait partie du TsNIIMach,
- le KB KhimMach, l'un des principaux motoristes spatiaux,
- la NPO IT, équipementier spatial spécialisé dans les systèmes de mesure,
- la NPO Kompozit, fournisseur de matériaux composites pour l'industrie spatiale.

Un certain nombre d'objets intéressants sont exposés dans l'enceinte de la RKK Energuia. Celle-ci est fermée au public, mais un lanceur Vostok-2M (8A92M) est visible depuis la rue. D'autres photos sont consultables ici.

Fig. 5.1 : Le site de la RKK Energuia, avec son lanceur Vostok-2M.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 5.2 : L'entrée du TsUP.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 5.3 : Ici, même les distributeurs de billets sont spatiaux !
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 5.4 : Entrée du KB KhimMach.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 5.5 : La NPO IT.
Crédit : Nicolas PILLET.

6. Les rues

L'Histoire de la ville de Koroliov étant intimement liée à celle de l'Espace, de très nombreuses rues ont été baptisées sur cette thématiques.

Fig. 6.1 : Les rues spatiales de Koroliov.
La rue Tsiolkovski, l'avenue Koroliov, la rue Issaïev,
la place Mozzhorine, la rue Terechkova et la rue Gagarine
Crédit : Nicolas PILLET.


Dernière mise à jour : 30 décembre 2016