MKS-36 | Chronologie

1. Début de la mission

La trente-sixième expédition d'occupation de la Station Spatiale Internationale commence le 13 mai 2013 au moment du retour sur Terre du vaisseau spatial Soyouz TMA-07M.

Elle est alors constituée de Pavel VINOGRADOV, Aleksandr MISSOURKINE et Christopher CASSIDY. A ce moment, trois vaisseaux sont amarrés à la station :

- Progress M-18M sur le module Pirs,
- Progress M-19M sur le module Zvezda,
- Soyouz TMA-08M sur le module Poïsk.

Le 17 mai 2013, à 02h21'00" GMT, huit moteurs DPO du vaisseau Progress M-19M sont allumés une nouvelle fois pour réaliser une correction d'orbite (dt=922", dV=1,56m/s, dh=2,8km), ce qui consomme 227kg d'ergols puisés dans les réservoirs de Zaria.

Le 20 mai, les cosmonautes démontent le tapis roulant d'exercice TVIS dans le module Zvezda, et ils installent à la place le tapis BD-2 le 23 mai.

2. Arrivée de Soyouz TMA-09M

Le 44ème lanceur Soyouz-FG (11A511U-FG n°Е15000-045) décolle du pas de tir n°5 (17P32-5) de la zone n°1 du cosmodrome de Baïkonour le 28 mai 2013 à 20h31'24,262" GMT.

La charge utile est constituée du vaisseau spatial Soyouz TMA-09M (11F732A47 n°709), qui est placé sur une orbite basse (200,57km x 249,23km x 51,67°) à 20h40'12,425" GMT.

L'équipage est constitué du commandant Fiodor YOURTCHIKHINE, de l'ingénieur de bord n°1 Luca PARMITANO et de l'ingénieur de bord n°2 Karen NYBERG. Ils vont se joindre à l'équipage actuel de la station pour former un équipage à six.

Fig. 1 : Décollage de Soyouz TMA-09M, 28 mai 2013.
Crédit : Roscosmos.

Le vaisseau a une masse au lancement de 7220kg, ce qui inclut :

- 2900kg pour le Compartiment de Descente (SA),
- 1400kg pour le Compartiment de Vie (BO),
- 880kg d'ergols dans les réservoirs du système KDU, soit 566kg de N2O4 et 314kg d'UDMH.

Soyouz TMA-09M est le deuxième vaisseau habité à utiliser le profil de rendez-vous rapide, en quatre orbites au lieu de trente-quatre. Il réalise pour cela plusieurs manœuvres après son insertion sur orbite :

Date Heure (GMT) Orbite Moteur dV (m/s) Durée (s) Paramètres post-allumage
28 mai 2013 21h16'24" 1 SKD 14,98 38,0 -
28 mai 2013 21h58'57" 2 SKD 7,79 20,3 247,65km x 277,41km x 51,67°
28 mai 2013 23h01'11" 2 SKD 6,19 16,4 -
28 mai 2013 23h24'55" 2 SKD 3,82 10,6 262,38km x 288,67km x 51,67°

Soyouz TMA-09M (qui ne pèse plus que 6859kg) s'amarre au module Rassviett le 29 mai 2013 à 02h10'24" GMT. Le rendez-vous est réalisé avec le système automatique Kours.

3. Arrivée de l'ATV-4

Le lanceur Ariane 5 ES L592 (VA213) décolle de la Zone de Lancement n°3 du Centre Spatial Guyanais de Kourou le 5 juin 2013 à 21h52'11" GMT. Sa charge utile est constituée du vaisseau de ravitaillement européen ATV-4 « Albert Einstein ».

L'étage supérieur EPS se sépare à 22h01'10" GMT. Son moteur Aestus est allumé à deux reprises, puis l'ATV-4 se sépare de l'EPS à 22h56'04" GMT.

Fig. 2 : Décollage d'Ariane 5 ES pour le Vol 213, 5 juin 2013.
Crédit : ESA.

Le 10 juin 2013, l'un des quatre boîtiers NPM (le NPM-3) du système de navigation par GPS du Segment russe (ASN-M) envoie un signal d'erreur. Le NPM-4 était déjà tombé en panne le 21 mai 2013. Un seul des quatre boîtiers NPM est nécessaire pour l'amarrage de l'ATV.

Le 11 juin 2013, le vaisseau Progress M-19M se sépare du module Zvezda. La place est maintenant libre pour l'ATV-4.

Le 14 juin 2013, le SPDM est utilisé pour déplacer le container CTC-5 de l'ELC3 vers l'ESP-2. Mais quand le CTC-5 s'approche de son emplacement final, il s'avère que l'espacement avec le boîtier DCSU qui s'y trouve est plus faible que prévu. Il est décidé de ne pas prendre de risque, et de ramener le CTC-5 à son emplacement initial sur l'ELC3.

L'ATV-4 s'amarre au module Zvezda, au moyen de son système russe SSVP, le 15 juin 2013 à 14h07 GMT. La tige impacte la pièce d'amarrage passive à seulement 11mm du centre, sans même glisser sur la paroi du cône. Ce pourrait être l'amarrage le plus précis jamais réalisé dans l'Histoire. Le TsUP a des soupçons quant à des cultures microbiennes qui auraient pu se développer à l'intérieur du vaisseau pendant son vol libre. L'écoutille ne sera pas ouverte immédiatement, le temps d'analyser la situation.

Le 18 juin, les cosmonautes ouvrent l'écoutille, installent un dispositif de filtration de l'air au fond du vaisseau, et referment l'écoutille (sans la verrouiller). Ils attendent quelques heures, puis ils ouvrent "définitivement" l'écoutille de l'ATV-4.

Dès le 19 juin 2013, à 13h05 GMT, les moteurs OCS n°2 et 4 de l'ATV-4 sont allumés afin de corriger l'orbite de la station (dt=407", dV=1,0m/s).

4. La première sortie dans l'Espace

La 39ème sortie dans l'Espace réalisée depuis le Segment russe (VKD-33) débute le 24 juin 2013 à 13h31 GMT, quand les cosmonautes Fiodor YOURTCHIKHINE (Orlan-MK n°5) et Aleksandr MISSOURKINE (Orlan-MK n°6) sortent par l'écoutille VL-1 du module Pirs.

Leur première activité consiste à aller installer des câbles provisoires sur une antenne du système Kours du module Zvezda, qui permettront de réaliser un essai en vue de l'arrivée du module Nauka.

Ensuite, ils doivent remplacer la vanne trois voies RRZh2 de la boucle 2 du sous-système de refroidissement NGK du module Zaria. La vanne RRZh1 avait déjà été remplacée lors de la sortie du 3 septembre 2004.

La RRZh2 est transportée dans un container pressurisé. Les deux cosmonautes gagnent la partie supérieure de Zaria, ils démontent l'ancienne RRZh2, installent la nouvelle, et stockent l'ancienne dans le container.

Fig. 3 : Le container de transport de la RRZh2.
Crédit : NASA.

Fig. 4 : YOURTCHIKHINE et MISSOURKINE remplacent la RRZh2.
Crédit : NASA TV.

Fig. 5 : MISSOURKINE sort la RRZh2 du container.
Crédit : NASA TV.

Quand ils ont terminé, ils partent démonter les câbles qu'ils avaient installés sur le système Kours. Ils vont ensuite installer sur le module Zaria des attaches pour de futurs câbles qui relieront le Segment américain au module Nauka. Ces attaches étaient fixées sur l'extérieur du container de transport de la RRZh2 (cf. Fig. 3).

Fig. 6 : Schéma des attaches de câbles.
Crédit : NASA TV.

Les cosmonautes vont ensuite ranger leur container dans le module Pirs, puis ils vont installer l'instrument Indikator-MKS (qui fait partie de l'expérience Kontrol) sur le module Poïsk.

Ils vont ensuite récupérer le panneau n°2 de l'expérience Vynoslivost, qui avait été installée sur le module Poïsk lors de la sortie du 16 février 2012. Le panneau n°1 avait été retiré lors de la sortie du 19 avril 2013, mais Pavel VINOGRADOV l'avait malencontreusement lâché dans l'Espace. Cette fois, tout se passe bien, et le panneau n°2 est ensuite rangé dans le module Pirs.

YOURTCHIKHINE et MISSOURKINE se rendent ensuite sur le flanc tribord de Zvezda pour y récupérer l'expérience Foton-Gamma, qui avait été installée sur la plate-forme URM-D lors de la sortie du 16 février 2011.

Ils ramènent Foton-Gamma dans le module Pirs, ferment l'écoutille VL-1, et la sortie VKD-33 se termine à 20h06 GMT. Elle a duré 6h35.

5. La deuxième sortie dans l'Espace

La 23ème sortie dans l'Espace réalisée depuis le Segment américain (EVA-22) débute le 9 juillet 2013 à 12h00 GMT, quand les astronautes Christopher CASSIDY (EMU n°3010) et Luca PARMITANO (EMU n°3011) sortent par l'écoutille du module Quest. Il s'agit de la première sortie dans l'Espace réalisée par un astronaute italien.

Dès le début de la sortie, les deux astronautes se séparent :

  1. CASSIDY monte sur le Z1 pour aller remplacer l'un des deux boîtiers de transmissions (SGTRC-2) du système de communications en bande Ku, qui est tombé en panne à la fin 2012,

  2. PARMITANO se rend sur la plate-forme ELC2 pour y récupérer deux des équipements de l'expérience MISSE-8 (ORMatE-III et PEC), installée ici lors de la sortie du 20 mai 2011. Ces deux équipements seront ramenés sur Terre par le vaisseau Dragon SpX-3. L'astronaute italien en profite pour inspecter et photographier l'expérience AMS-02.

Fig. 7 : Luca PARMITANO, premier Italien
à réaliser une sortie dans l'Espace, 9 juillet 2013.
Crédit : NASA.

L'activité suivante consiste à récupérer les deux barres HRSGF (appelées aussi RGB), qui avaient été apportées par Dragon SpX-2 et entreposées provisoirement sur la MBS le 6 mars 2013, et à les installer à leurs emplacements définitifs. PARMITANO monte sur le bras Canadarm2, va récupérer les deux HRSGF, et les dépose sur les radiateurs photovoltaïques PVR. CASSIDY, quant à lui, se charge de les y arrimer.

Sur le chemin du retour, PARMITANO démonte une caméra CLPA de la MBS, qui était tombée en panne en 2012.

Fig. 8 : Vue des emplacements des différents matériels.
Crédit : NASA.

Pendant ce temps, CASSIDY tire des câbles électriques entre Unity et le module Zaria. Ces câbles serviront à alimenter le futur module Nauka. Il installe ensuite des cavaliers sur le Z1. De son côté, PARMITANO tend une couverture de protection thermique sur le PMA-2.

Ils rentrent dans le sas du module Quest, et la sortie se termine à 18h09 GMT. Elle aura duré 6h09.

Le 10 juillet 2013, à 05h35 GMT, les moteurs OCS n°2 et 4 de l'ATV-4 sont allumés pour réaliser une correction de l'orbite de la station (dt=593", dV=1,45m/s, dh=2,5km).

Le 11 juillet, des alarmes incendie sont déclenchées dans les modules Poïsk et Zaria. Les cosmonautes sont réveillés en pleine nuit, mais ce n'est qu'une fausse alerte.

6. La troisième sortie dans l'Espace

La 24ème sortie dans l'Espace réalisée depuis le Segment américain (EVA-23) débute le 16 juillet 2013 à 11h57 GMT, quand les astronautes Christopher CASSIDY (EMU n°3010) et Luca PARMITANO (EMU n°3011) sortent par l'écoutille du module Quest.

Ils poursuivent certaines activités entamées lors de la sortie précédente (EVA-22) : CASSIDY monte sur le Z1 pour y installer des cavaliers, et PARMITANO tire un câble électrique pour alimenter le point d'ancrage PDGF du module Zaria.

Ensuite, PARMITANO commence à tirer un câble Ethernet depuis le Segment américain pour alimenter le futur module russe Nauka. Mais 12h42 GMT, il indique par radio que de l'eau coule dans son casque. Comme la situation ne fait qu'empirer, la NASA décide à 13h06 GMT d'interrompre la sortie et de ramener d'urgence les astronautes dans le sas.

Fig. 9 : Luca PARMITANO, quelques instants
avant que son casque ne se remplisse d'eau, 16 juillet 2013.
Crédit : NASA.

PARMITANO rentre dans le sas de Quest à 13h12 GMT, et CASSIDY à 13h21 GMT. L'écoutille est fermée à 13h26 GMT. A ce moment, il y a tellement d'eau dans le casque de PARMITANO qu'il ne voit plus rien et ne peut plus parler. La repressurisation commence à 13h29 GMT, et l'écoutille interne est ouverte à 13h37 GMT. Les autres membres d'équipage, qui se tenaient prêts, enlèvent le casque de PARMITANO, qui est ainsi tiré d'affaire.

7. Progress M-20M et HTV-4

Le 25 juillet 2013, à 20h44 GMT, le vaisseau Progress M-18M se sépare du module Pirs. Son successeur, Progress M-20M décolle de Baïkonour le 27 juillet 2013 et s'amarre sur Pirs le 28 juillet 2013 à 02h26 GMT.

Le vaisseau de ravitaillement japonais HTV-4 décolle de la base de Tanegashima sur un lanceur H-IIB le 3 août 2013 à 19h48 GMT. Il arrive en vue de la station le 10 août 2013. Il est saisi par le bras Canadarm2 à 11h22 GMT, et à 15h28 GMT il est arrimé au nadir du module Harmony.

Fig. 10 : Décollage du vaisseau HTV-4, 3 août 2013.
Crédit : JAXA.

Le Canadarm2 retire la palette EP le 11 août 2013 à 21h07 GMT et l'installe sur la palette externe du module Kibo.

8. La quatrième sortie dans l'Espace

La 40ème sortie dans l'Espace réalisée depuis le Segment russe (VKD-34) débute le 16 août 2013 à 14h36 GMT, quand les cosmonautes Fiodor YOURTCHIKHINE (Orlan-MK n°5) et Aleksandr MISSOURKINE (Orlan-MK n°6) sortent par l'écoutille VL-1 du module Pirs.

Ils commencent par transporter sur le module Poïsk le matériel dont ils auront besoin par la suite. De là, MISSOURKINE pilote le mât GStM-1 pour emmener YOURTCHIKHINE vers l'adaptateur hermétique (GA) du module Zaria.

Fig. 11 : MISSOURKINE transporte YOURTCHIKHINE
sur Zaria à l'aide du GStM-1, 16 août 2013.
Crédit : NASA TV.

Quand il arrive sur Zaria, YOURTCHIKHINE installe deux câbles électriques qui permettront de transférer de la puissance du Segment américain vers le nouveau module Nauka. De son côté, pendant qu'il est sur Poïsk, MISSOURKINE installe le panneau n°2A de l'expérience Vynoslivost, puis il met en place des mains courantes qui relient Poïsk aux modules Zvezda et Zaria.

Fig. 12 : Schéma des mains courantes installées par MISSOURKINE.
Crédit : NASA.

Fig. 13 : YOURTCHIKHINE installe les câbles sur Zaria, 16 août 2013.
Crédit : NASA TV.

Ensuite, les deux cosmonautes se rejoignent sur Poïsk pour installer un câble Ethernet, qui sera lui aussi utilisé par le nouveau module Nauka.

Fig. 14 : YOURTCHIKHINE, vu par MISSOURKINE près
de Poïsk avec le dévidoir du câble Ethernet, 16 août 2013.
Crédit : NASA TV.

Fig. 15 : MISSOURKINE au poste-opérateur du GStM-1, 16 août 2013.
Crédit : NASA TV.

Quand ils ont terminé, les cosmonautes rétractent le GStM-1. Ils rentrent ensuite dans le sas, et la sortie se termine à 22h05 GMT. Elle a duré 7h29, ce qui est un record pour une sortie réalisée avec des scaphandres russes. Le précédent record datait du 17 juillet 1990, quand les cosmonautes SOLOVIOV et BALANDINE avaient passé 7h14 à l'extérieur de station Mir.

9. La cinquième sortie dans l'Espace

La 41ème sortie dans l'Espace réalisée depuis le Segment russe (VKD-35) débute le 22 août 2013 à 11h34 GMT, quand les cosmonautes Fiodor YOURTCHIKHINE (Orlan-MK n°4) et Aleksandr MISSOURKINE (Orlan-MK n°6) sortent par l'écoutille VL-1 du module Pirs.

Leur première activité consiste à aller démonter l'expérience BTLS-N, qui avait été installée sur la plate-forme URM-D du module Zvezda lors de la sortie du 3 août 2011. Dans l'avenir, le BTLS-N sera installé sur le module Nauka.

Fig. 16 : Emplacement de l'expérience BTLS-N sur Zvezda.
Crédit : NASA.

L'activité suivante consiste à installer sur la plate-forme URM-D, à la place du BTLS-N, la plate-forme de travail VRM (Выносный Рабочее Место). Sur la VRM, la plate-forme de pointage biaxiale DPN (Двухосная Платформа Наведения) est déjà préinstallée. Lors d'une sortie ultérieure, la caméra haute-résolution UrtheCast sera montée sur la DPN.

Fig. 17 : Emplacement de la plate-forme VRM avec la plate-forme DPN.
Crédit : NASA.

Les cosmonautes vont ensuite inspecter les six antennes WAL. Il s'avère que la WAL6 a perdu sa couverture thermique. MISSOURKINE termine la sortie en découpant un morceau de la protection thermique de l'écoutille VL-2 du module Poïsk, afin de la ramener sur Terre pour des études dans le cadre de l'expérience Test.

Avant de rentrer dans le sas, les cosmonautes déploient un drapeau russe, car c'est le jour de la Fête du Drapeau. L'écoutille est refermée à 17h32 GMT. La sortie a duré 5h58.

Fig. 18 : YOURTCHIKHINE et MISSOURKINE avec un drapeau russe, 22 août 2013.
Crédit : NASA TV.

10. Atterrissage de Soyouz TMA-08M

Le 25 août 2013, le bras Canadarm2 est utilisé pour transférer trois équipements américains de la palette externe EP du vaisseau HTV-4 vers leurs emplacements définitifs. Un boîtier MBSU est ainsi déplacé vers la plate-forme ESP-2, et l'UTA (Utility Transfer Assembly) est déplacé vers l'ELC4. Le STP H4 est également déplacé vers l'ELC1 le 27 août. Le lendemain, le STP H3 est transféré de l'ELC3 vers la EP.

Le 4 septembre 2013, à 12h07 GMT, le vaisseau HTV-4 est décroché du module Harmony par le Canadarm2, et il est largué à 16h20 GMT.

Le vaisseau spatial Soyouz TMA-08M, qui ramène sur Terre les cosmonautes Pavel VINOGRADOV, Christopher CASSIDY et Aleksandr MISSOURKINE, se sépare du module Poïsk le 10 septembre 2013 à 23h35'28" GMT. Soyouz TMA-08M a une masse de 6815kg.

A 23h38'29" GMT, le vaisseau allume ses moteurs DPO (dt=15") pour s'éloigner de la station, et son moteur SKD est allumé le 11 septembre 2013 à 02h04'57" GMT (dt=281", dV=128m/s). Cette manœuvre permet d'amorcer la rentrée dans l'atmosphère, et les trois compartiments se séparent à 02h32'38" GMT.

La décélération maximale (4,24G) est atteinte à 02h42'01" GMT, et le vaisseau atterrit le 11 septembre 2013 à 02h58'30" GMT.

Fig. 19 : Atterrissage de Soyouz TMA-08M, 11 septembre 2013.
Crédit : NASA.

Le vol de VINOGRADOV, MISSOURKINE et CASSIDY aura duré 166 jours, 6 heures et 15 minutes. L'atterrissage de Soyouz TMA-08M a permis de tester le nouvel altimètre gamma Kaktus-2V.

Mission suivante