MKS-35 | Chronologie

1. Début de la mission

La trente-cinquième expédition d'occupation de la Station Spatiale Internationale commence le 15 mars 2013 au moment du retour sur Terre du vaisseau spatial Soyouz TMA-06M.

Elle est alors constituée de Christopher HADFIELD, Roman ROMANENKO et Thomas MARSHBURN. A ce moment, quatre vaisseaux sont amarrés à la station :

- Progress M-18M sur le module Pirs,
- Progress M-17M sur le module Zvezda,
- Soyouz TMA-07M sur le module Rassviett,
- Dragon SpX-2 sur le module Harmony.

Le vaisseau Dragon SpX-2 devait quitter la station le 25 mars 2013, mais son départ est repoussé en raison de mauvaises conditions météo sur son site de récupération. Le bras Canadarm2 le détache du nadir d'Harmony le 26 mars 2013 à 08h10 GMT, et le relâche ensuite à 10h56 GMT. Le vaisseau amerrit sans incident dans l'océan Pacifique.

Fig. 1 : Largage du Dragon SpX-2, 26 mars 2013.
Crédit : NASA.

2. Arrivée de Soyouz TMA-08M

Le 43ème lanceur Soyouz-FG (11A511U-FG n°Е15000-043) décolle du pas de tir n°5 (17P32-5) de la zone n°1 du cosmodrome de Baïkonour le 28 mars 2013 à 20h43'20,288" GMT.

La charge utile est constituée du vaisseau spatial Soyouz TMA-08M (11F732A47 n°708). Il est placé avec succès à 20h51 GMT sur une orbite basse (200,72km x 246,71km x 51,68°).

L'équipage est constitué du commandant Pavel VINOGRADOV, de l'ingénieur de bord n°1 Aleksandr MISSOURKINE et de l'ingénieur de bord n°2 Christopher CASSIDY. Ils vont se joindre à l'équipage actuel de la station pour former un équipage à six.

Fig. 2 : Décollage de Soyouz TMA-08M, 28 mars 2013.
Crédit : Roscosmos.

Le vaisseau a une masse au lancement de 7220kg, ce qui inclut :

- 2915kg pour le Compartiment de Descente (SA),
- 1314,6kg pour le Compartiment de Vie (BO),
- 890,3kg d'ergols dans les réservoirs du système de propulsion (KDU).

Soyouz TMA-08M est le premier vaisseau habité à utiliser le profil de rendez-vous rapide, en quatre orbites au lieu de trente-quatre. Il réalise pour cela plusieurs manœuvres après son insertion sur orbite :

Date Heure
(GMT)
Orbite Moteur dV
(m/s)
Durée
(s)
Paramètres post-allumage
28 mars 2013 21h25'32" 1 SKD 24,02 60,06 -
28 mars 2013 22h05'35" 1 SKD 13,18 33,37 271,07km x 291,92km x 51,68°
28 mars 2013 23h11'53" 2 SKD 2,79 8,1 -
28 mars 2013 23h47'24" 3 SKD 10,51 26,8 291,67km x 321,52km x 51,67°

Soyouz TMA-08M s'amarre au module Poïsk le 29 mars 2013 à 02h28'16" GMT. Le rendez-vous est réalisé avec le système automatique Kours. Au moment de l'amarrage, la station évolue sur une orbite 405,87km x 435,96km x 51,66°.

Le 2 avril 2013, sur le Segment américain de la station, le grand chantier de la modification du système de communications en bande Ku commence. Le nouveau système, appelé HRCS (High-Rate Communications System), permettra notamment d'augmenter les bandes passantes descendante (de 150Mbps à 300Mbps) et montante (de 3Mbps à 25Mbps).

Fig. 3 : Les modifications dans l'armoire avionique n°3 de Destiny.
Crédit : NASA.

Il va aussi ajouter deux canaux de communication audio (S/G3 et S/G4), remplacer le système OCA (Orbital Communications Adapter) et permettre de commander les systèmes du Segment américain en passant par la bande Ku, en cas de perte de la bande S.

La modification se situe dans l'armoire avionique n°3 du module Destiny. Deux boîtiers (HRFM et VBSP) vont être remplacés par des systèmes plus performants.

Le 3 avril 2013, à 19h40 GMT, les moteurs DPO du vaisseau Progress M-17M sont allumés pour réaliser une correction de l'orbite de la station (dt=277,3", dV=0,6m/s). Le vaisseau Progress M-17M se sépare du module Zvezda le 15 avril 2013.

3. Première sortie dans l'Espace

La 38ème sortie dans l'Espace réalisée depuis le Segment russe (VKD-32) débute le 19 avril 2013 à 14h03 GMT, quand les cosmonautes Pavel VINOGRADOV (Orlan-MK n°4) et Roman ROMANENKO (Orlan-MK n°6) sortent par l'écoutille VL-1 du module Pirs.

Leur première activité consiste à installer l'expérience scientifique Obstanovka (étape 1), de l'Institut de Recherches Spatiales (IKI). Elle est constituée de deux boîtiers (PVK-1 et PVK-2), que les cosmonautes doivent fixer sur la coque du module Zvezda.

Fig. 4 : Emplacements des boîtiers PVK-1 et PVK-2 de l'expérience Obstanovka.
Crédit : NASA.

Fig. 5 : Les boîtiers PVK-1 et PVK-2 de l'expérience Obstanovka.
Crédit : NASA.

La deuxième activité de la sortie consiste à aller à l'arrière de Zvezda pour y remplacer le Rétro-réflecteur laser LRR (MVM en Russe) utilisé pour l'amarrage du vaisseau européen ATV. Le LRR avait été installé lors de la sortie du 3 août 2004, et il était la cause d'interférences lors des amarrages des ATV-2 et ATV-3. L'ESA a donc demandé qu'il soit changé.

Fig. 6 : Le réflecteur LRR.
Crédit : NASA.

Ensuite, ils retournent dans le sas de Pirs pour aller chercher les perches instrumentées ChKD, qu'ils vont monter sur les boîtiers PVK de l'expérience Obstanovka (ChKD-1 sur le PVK-1, et ChKD-2 sur le PVK-2).

Fig. 7 : Les containers des perches ChKD.
Crédit : NASA.

Fig. 8 : Images de synthèse montrant les ChKD installées sur les PVK.
Crédit : NASA.

La troisième activité consiste à aller récupérer le container n°2 de la troisième expérience Biorisk-MSN, fixée sur la coque de Pirs.

La quatrième et dernière activité consiste à aller récupérer l'un des deux panneaux de l'expérience Vynoslivost, installée sur la coque du module Poïsk lors de la sortie du 16 février 2012. Malheureusement, VINOGRADOV lâche le panneau, qui est donc perdu dans l'Espace.

Suite à cela, les cosmonautes rentrent dans le sas et referment l'écoutille VL-1. La sortie se termine officiellement à 20h40 GMT, elle a duré 6h37.

4. Arrivée de Progress M-19M

Le vaisseau de ravitaillement Progress M-19M décolle de Baïkonour le 24 avril 2013. Après la mise sur orbite, l'antenne 2ASF1-M-VKA-03 du système de rendez-vous automatique Kours-A refuse de se déployer.

Le TsUP est confiant en la capacité du vaisseau à s'amarrer en mode automatique malgré cet incident, et la solution de l'amarrage manuel via le système TORU est toujours disponible. Et effectivement, le 26 avril 2013, l'amarrage automatique à l'arrière du module Zvezda se déroule normalement.

Toutefois, une inquiétude subsiste, car l'antenne 2ASF1-M-VKA-03 peut, dans sa position rétractée, interférer avec certains équipements de Zvezda. Notamment un rétro-réflecteur laser (LRR, ou LSV-M n°1 en Russe). Une sortie dans l'Espace pour inspection est envisagée, mais n'aura finalement pas lieu.

Fig. 9 : Vue de l'arrière de Zvezda montrant la zone potentiellement
impactée par l'antenne non déployée. Le LSV-M n°1 est inclus dedans.
Crédit : Roscosmos.

Du 22 au 26 avril, HADFIELD a réalisé des essais à l'aide d'un oscilloscope sur le MBSU-2A, qui renvoie de la puissance vers les convertisseurs de Zvezda SNT-21 et SNT-22. Ce MBSU crée un bruit anormal sur la tension qu'il délivre depuis plusieurs mois.

Le 28 avril 2013, à 10h03 GMT, les moteurs DPO du vaisseau Progress M-19M sont allumés pendant 718" pour réaliser une correction d'orbite (dV=1,54m/s, dh=2,8km).

Le 8 mai 2013, à 06h51'00" GMT, huit moteurs DPO du vaisseau Progress M-19M sont allumés une nouvelle fois pendant 844" pour réaliser une correction d'orbite (dV=1,51m/s, dh=2,6km), ce qui consomme 236kg d'ergols.

5. Seconde sortie dans l'Espace

Le 9 mai 2013, l'équipage signale au centre de Houston qu'il observe des flocons s'échappant de la station. Il s'agit de flocons d'ammoniac, que les ingénieurs corrèlent avec une baisse de pression de la voie 2B du système de refroidissement PVTCS.

Le rôle de la voie 2B est de refroidir l'aile solaire 2B. L'ammoniac est son fluide caloporteur, qui évacue les calories des panneaux solaires au travers d'un radiateur photovoltaïque (PVR). Une fuite sur cette voie avait déjà été repérée, et avait dû être isolée lors de la sortie dans l'Espace du 1er novembre 2012.

Dès le 10 mai, la voie 2B est mise hors service afin de stopper la fuite. La charge thermique est transférée sur la voie 2A. Plus tard dans la journée, la NASA prend la décision de réaliser une sortie dans l'Espace au plus tôt.

L'origine suspectée de la fuite est le PFCS (Pump and Flow Control Subassembly). Il s'agit de l'ensemble qui comprend les deux pompes de circulation de l'ammoniac.

La 22ème sortie dans l'Espace réalisée depuis le Segment américain (EVA-21) débute le 11 mai 2013 à 12h44 GMT, quand les astronautes Christopher CASSIDY (EMU n°3010) et Thomas MARSHBURN (EMU n°3005) sortent par l'écoutille du module Quest.

Ils se dirigent immédiatement vers le segment P6 pour inspecter le PFCS de l'aile solaire 2B, situé sur l'IEA, mais ils ne détectent aucune fuite. Ils démontent alors le PFCS, et vont en chercher un nouveau sur le Long Spacer du P6. Ils installent le nouveau PFCS, qui est hérité du système EETCS, à la place de l'ancien, et vice versa. Les pompes sont démarrées afin de s'assurer qu'il n'y a pas de fuite.

Fig. 10 : Emplacement du PFCS défectueux et du nouvel exemplaire, sur le P6.
Crédit : NASA.

Ils retournent ensuite vers le module Quest. Au passage, ils en profitent pour déplacer un cale-pieds APFR qui gêne la visibilité depuis le module Kibo. La sortie se termine à 18h14 GMT, elle a duré 5h30.

6. Atterrissage de Soyouz TMA-07M

Le vaisseau spatial Soyouz TMA-07M, qui ramène sur Terre les cosmonautes Roman ROMANENKO, Christopher HADFIELD et Thomas MARSHBURN, se sépare du module Rassviett le 13 mai 2013 à 23h07'54" GMT.

A 23h10'54" GMT, le vaisseau allume ses moteurs DPO pendant 15" pour s'éloigner de la station, et le moteur SKD est allumé le 14 mai 2013 à 01h37'09" GMT (dt=284", dV=128,1m/s). Cette manœuvre permet d'amorcer la rentrée dans l'atmosphère, et les trois compartiments se séparent à 02h05'30" GMT. L'atterrissage de Soyouz TMA-07M a lieu le 14 mai 2013 à 02h30'50" GMT.

Fig. 11 : Atterrissage de Soyouz TMA-07M, 14 mai 2013.
Crédit : Roscosmos.

Le vol de ROMANENKO, HADFIELD et MARSHBURN aura duré 145 jours, 14 heures et 18 minutes.

Le 15 mai, Roman ROMANENKO réalise une simulation de rentrée dans l'atmosphère martienne dans la centrifugeuse TsF-18 du Centre d'Entraînement des Cosmonautes (TsPK).

Mission suivante