Moussa Khiramanovitch MANAROV

Situation actuelle
Retiré des affaires spatiales

Date et lieu de naissance
22 mars 1951, Bakou, Azerbaïdjan, URSS

Nationalité
Russe

Sélection
1er décembre 1978, 5ème groupe de la NPO Energuia

Temps total passé dans l'Espace
541 jours 0 heures 31 minutes (en trois missions)

Temps total passé en sorties dans l'Espace
34 heures 23 minutes (en sept sorties)


Moussa MANAROV est né à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, en 1951. Son père étant militaire, il déménage souvent. En 1952, alors qu'il n'a qu'un an, il part vivre à Moscou où sa famille partage un appartement communautaire et doit vivre dans un sous-sol. Il attrape la dysenterie et doit être hospitalisé. Il passe près de la mort, mais son père lui achète un antibiotique (denrée rare à l'époque) qui lui permet de survivre.

Fig. 1 : Moussa MANAROV dans son enfance.
Crédit : Novosti Kosmonavtiki, Roscosmos.

Alors qu'il n'a que cinq ans il commence à lire les romans de Jules VERNE, Aleksandr BELIAÏEV ou Ivan EFREMOV. C'est là que naît sa passion pour l'aviation et l'Espace. La famille MANAROV déménage ensuite à Kharkov, en Ukraine, puis à Alatyr, en Tchouvachie (sud de la Russie). Il termine sa scolarité en 1968 avec la médaille d'or, et souhaite étudier à l'Institut de Physique de Moscou (MFTI), mais il n'est pas reçu à l'examen d'entrer. Il est en revanche accepté à l'Institut d'Aviation de Moscou (MAI), à la faculté de radio.

Fig. 2 : A l'école d'Alatyr.
Crédit : TVRoscosmos.

Il réalise son stage de fin d'études chez NPO Energuia, et obtient son diplôme d'ingénieur en 1974. Il est alors embauché au département n°74 de la NPO Energuia. Il travaille pendant plusieurs mois au cosmodrome de Baïkonour, où il admire les lancements de fusées depuis le toit d'un bâtiment d'assemblage (MIK).

Il est muté en mars 1975 au département n°114, où il participe aux essais des nouvelles versions du vaisseau Soyouz et du Bloc DM. Il travaille aussi à la station radio NIP-15 d'Oussourisk, où il analyse les signaux en provenance de Saliout-4. Le TsUP est ensuite créé dans la ville de Koroliov, et il y est affecté.

A force de travailler avec des cosmonautes, il lui prend l'envie d'aller lui-même dans l'Espace. Il postule pour intégrer la détachement de cosmonautes de la NPO Energuia. Il achète un livre sur la médecine sportive afin de se renseigner sur les différents examens médicaux et, quand il passe la sélection, il est beaucoup plus détendu que ses collègues. En 1976, la Commission Médicale Principale (GMK) valide sa candidature.

Le 1er février 1977, il est muté à sa demande au département n°110, celui dirigé par Sergueï ANOKHINE, afin de se rapprocher des cosmonautes. Sa candidature au poste de cosmonaute est acceptée le 8 décembre 1978.

Il commende sa formation au Centre d'Entraînement des Cosmonautes (TsPK) dès le mois de janvier 1979, et il est affecté au groupe qui s'entraîne en vue d'un vol sur la navette spatiale Bourane. Dans le cadre de sa préparation, il est formé au pilotage sur des avions L-29 et L-39.

Fig. 3 : A l'entraînement sur un L-39.
Crédit : Novosti Kosmonavtiki.

Son épouse Naïlia donne naissance à une petite Naïda en 1980, et à un petit Zahour en 1981.

En septembre 1982, il est affecté à l'équipage de réserve de la mission EO-2 vers la station Saliout-7, en remplacement d'Aleksandr LAVEÏKINE qui a raté un examen. Suite aux problèmes rencontrés lors du vol Soyouz T-8, il est finalement transféré dans l'équipage de réserve du vol suivant, EO-3. Mais quand son commandant de bord, Youri MALYCHEV, est transféré sur le vol soviéto-indien, l'équipage est dissous.

En 1984, MANAROV commence à s'entraîner pour une mission vers la nouvelle station orbitale Mir. Il est affecté à l'équipage de réserve de la mission EO-2, mais il est remplacé en février 1986 par Aleksandr LAVEÏKINE suite à des problèmes de santé.

Il désespère de pouvoir un jour voler dans l'Espace, et il demande à être affecté à un poste au TsUP. Il est donc directeur de vol pendant la première expédition vers Mir (EO-1).

En mars 1987, il est finalement affecté à l'équipage de réserve de EO-3, avec Vladimir TITOV. Mais Sergueï EMELIANOV, l'ingénieur de bord de l'équipage principal, a des problèmes cardiaques, et l'équipage de réserve devient l'équipage principal.

Moussa MANAROV décolle donc le 21 décembre 1987 à bord du vaisseau Soyouz TM-4 pour le premier vol spatial d'une année entière. Il réalise trois sorties dans l'Espace, et revient sur Terre le 21 décembre 1988. Il reçoit pour cette mission réussie les titres de Héros de l'Union soviétique et de Pilote-Cosmonaute d'Union soviétique. Comme il a volé en compagnie du cosmonaute français Jean-Loup CHRETIEN, il est également fait Chevalier de la Légion d'Honneur par le Président François MITTERRAND.

En avril 1990, il est affecté au troisième équipage de la mission EO-7. Mais deux mois plus tard, en juin 1990, il est transféré dans l'équipage de réserve pour remplacer Vitali SEVASTIANOV. Il fait donc partie de l'équipage principal de la mission suivante, EO-8, et décolle à bord de Soyouz TM-11 le 2 décembre 1990. Il passe six mois sur orbite et réalise quatre sorties dans l'Espace. A son retour, le 26 mai 1991, il reçoit l'Ordre de la Révolution d'Octobre.

Un an plus tard, le 23 juillet 1992, il quitte le détachement des cosmonautes de la NPO Energuia. Il travaille alors pour la société SmolSat et devient directeur général de l'entreprise MKOM.

Il se présente aux élection législatives de décembre 1995 en tant que représentant du mouvement écologique Kedr, mais il n'est pas élu. Il devient alors directeur d'une entreprise de radio. Il est élu député le 2 décembre 2007 avec l'étiquette Russie Unie, le parti de Vladimir POUTINE.

Fig. 4 : Un monument en hommage à MANAROV à Koumoukh, au Daguestan.
Crédit : Poyekhali TV.

Fig. 5 : Portrait de MANAROV au musée de Koumoukh.
Crédit : Poyekhali TV.


Vaisseau Mission Lancement Durée Sorties Qualité
Soyouz TM-4 Mir EO-3 21 décembre 1987 366 j 3 Ingénieur de bord
Soyouz TM-10 Mir EO-7 1er août 1990 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz TM-11 Mir EO-8 2 décembre 1990 175 j 4 Ingénieur de bord
Tableau 1 : Liste des vols de Moussa MANAROV.


Bibliographie

Le site AstroNOTE
Novosti Kosmonavtiki n°03-2011


Dernière mise à jour : 6 janvier 2018