Vitali Ivanovitch SEVASTIANOV

Situation actuelle
Décédé, le 5 avril 2010

Date et lieu de naissance
8 juillet 1935, Krasno-Ouralsk, Région de Sverdlovsk, Russie

Nationalité
Russe

Sélection
27 mai 1968, 1er groupe du TsKBEM

Temps total passé dans l'Espace
80 jours 16 heures 19 minutes (en deux missions)

 


Vitali SEVASTIANOV est né en 1935 à Krasno-Ouralsk, une petite ville d'environ 15000 habitants dans la Région de Ekaterinbourg, alors appelée Sverdlovsk. C'est là-bas qu'il est scolarisé jusqu'en 1945, année au cours de laquelle il déménage à Sotchi, dans le Kraï de Krasnodar. Il quitte l'école n°9 de Sotchi en 1953, avec la médaille d'or.

Fig. 1 : L'école n°9 de Sotchi, où une stèle en hommage à SEVASTIANOV a été posée.
Crédit : TVRoscosmos.

Fig. 2 : La famille SEVASTIANOV à Sotchi, en 1949.
Crédit : DR.

Il entre alors au prestigieux Institut d'Aviation de Moscou (MAI), où il étudie la mécanique appliquée à la construction aéronautique. En quatrième année, il est sélectionné par la ville de Moscou pour recevoir la bourse Nikolaï Polikarpov suite à son mémoire sur le retour d'engins orbitaux ailés (Возвращение крылатого аппарата с орбиты спутника на Землю). Il obtient son diplôme d'ingénieur en 1959.

Fig. 3 : SEVASTIANOV (en haut à droite), alors élève-ingénieur du MAI.
Crédit : TVRoscosmos.

Avant la fin de ses études, le 16 septembre 1958, il se fait embaucher comme technicien à l'OKB-1 et, plus précisément, dans son Département n°9 dirigé par Mikhaïl TIKHONRAVOV, celui qui vient de réussir la mise sur orbite du premier satellite artificiel. Le 9 avril 1959, il devient ingénieur du Département n°9.

Fig. 4 : SEVASTIANOV (au centre), jeune technicien de l'OKB-1.
Crédit : TVRoscosmos.

Le grand projet en cours actuellement est le développement du vaisseau spatial Vostok, auquel SEVASTIANOV participe, et qui devra envoyer le premier Homme dans l'Espace. En 1960, les premiers cosmonautes sont sélectionnés par les Forces aériennes soviétiques et, le 14 mars 1960, SEVASTIANOV leur donne leur premier cours théorique, en l'occurrence sur la mécanique orbitale.

A cette époque, les cosmonautes sont tous issus des Forces aériennes, mais l'OKB-1 aimerait envoyer ses propres hommes sur les vaisseaux qu'il construit. En décembre 1962, SEVASTIANOV tente sa chance et passe des examens médicaux au TsVNIAG. Le 31 décembre, une commission le déclare apte au vol.

Il suit une partie de l'entraînement avec le deuxième Groupe des cosmonautes des Forces aériennes, qui vient d'être sélectionné. C'est même lui qui donne certains cours aux autres cosmonautes, et il poursuit en parallèle ses activités à l'OKB-1. Finalement, le premier Groupe de cosmonautes de l'OKB-1, rebaptisé à cette époque TsKBEM, est créé en 1966, et SEVASTIANOV le rejoint le 31 janvier 1967.

Il est affecté au programme de survol lunaire à bord du vaisseau L1, et il fait partie avec Pavel POPOVITCH de l'un des quatre équipages qui sont créés dans cet objectif.

Fig. 5 : Un vaisseau lunaire L1.
Crédit : Nicolas PILLET.

En février 1969, il est muté sur le programme du vaisseau spatial Soyouz, et il est affecté avec Andrian NIKOLAÏEV à l'équipage de réserve d'une mission qui consistera à lancer trois vaisseaux en même temps, l'un devant observer l'amarrage des deux autres.

Le vol se déroule en octobre 1969, et en janvier 1970 SEVASTIANOV est affecté à l'équipage principal de la mission suivante, qui consistera à rester en orbite plus longtemps que tout ce qui avait été précédemment tenté. Il décolle à bord de Soyouz-9 en juillet 1970, en compagnie de NIKOLAÏEV, et reste dans l'Espace près de 18 jours, ce qui constitue un record absolu. A son retour, il est décoré de la médaille de Héros de l'Union soviétique, suite à un décret publié alors qu'il était encore en orbite, le 3 juillet 1970.

Fig. 6 : A son retour, SEVASTIANOV reçoit sa médaille de Héros de l'Union soviétique des mains de Nikolaï PODGORNYI, président du præsidium du Soviet suprême.
Crédit : Земное притяжение.

En septembre 1970, quatre trinômes sont formés en vue de l'exploitation de la première station orbitale de classe DOS, baptisée Saliout. SEVASTIANOV est affecté à l'équipage n°4, comme ingénieur de bord.

En octobre 1970, dans le cadre d'un voyage officiel aux Etats-Unis, il a l'occasion de tester le scaphandre américain A7L dans la piscine d'entraînement du Centre Marshall de la NASA. C'est la première fois qu'un cosmonaute soviétique revêt un scaphandre américain, et cet épisode aura un rôle important dans la création de la piscine du Centre d'Entraînement des Cosmonautes (TsPK).

De novembre à décembre 1970, en parallèle de sa préparation pour Saliout, il commence à s'entraîner pour un vol sur le vaisseau Soyouz dans le cadre du programme Kontakt, qui vise à tester en orbite terrestre le système d'amarrage du vaisseau lunaire LOK.

L'exploitation de la station Saliout se termine par l'accident du vaisseau Soyouz-11, lors duquel ses trois cosmonautes sont tués. Une deuxième station DOS va être lancée et, le 10 octobre 1971, SEVASTIANOV est à nouveau affecté à son équipage n°4. Malheureusement, la mise sur orbite de cette station se solde par un échec.

Fig. 7 : Vitali SEVASTIANOV en scaphandre Sokol-K.
Crédit : RKK Energuia.

SEVASTIANOV se retrouve donc dans l'équipage n°4 de la troisième station, mais celle-ci est également perdue peu après son lancement le 11 mai 1973.

Le 10 décembre 1973, il est affecté à l'équipage n°3 de la station suivante, qui est mise sur orbite avec succès et baptisée Saliout-4. Il décolle avec Piotr KLIMOUK le 24 mai 1975 à bord du vaisseau Soyouz-18, et passe près de 63 jours en orbite. Après son retour, il reçoit sa seconde médaille de Héros de l'Union soviétique.

Fig. 8 : A son retour de Saliout-4, SEVASTIANOV reçoit sa seconde
médaille de Héros de l'Union soviétique des mains de Nikolaï PODGORNYI.
Crédit : Космонавт №3 Андриян Николаев.

Du 5 janvier 1977 au 9 février 1979, il commande le groupe des cosmonautes du TsKBEM, rebaptisé entre temps NPO Energuia. De 1983 à février 1984, il s'entraîne avec Aleksandr VIKTORENKO dans le second équipage de réserve d'une mission de visite vers la station Saliout-7.

En 1988, il est transféré sur la nouvelle station orbitale Mir, et en mars 1990 il est affecté à l'équipage de réserve de la mission EO-7. Mais le 12 juin 1990, la GMK le déclare inapte aux vols de longue durée sur critères médicaux, et il est écarté de l'équipage.

Le 18 mars 1990, il avait été élu député de la Région de Sverdlovsk, après une campagne menée avec le Parti communiste. Le 30 décembre 1993, il quitte la NPO Energuia pour se consacrer entièrement à ses activités politiques.

Fig. 9 : A l'hôtel Cosmos de Moscou
pour les 15 ans de la revue Novosti Kosmonavtiki.
Crédit : Novosti Kosmonavtiki.

Il décède le 5 avril 2010 des suites d'une longue maladie. Il est enterré au cimetière d'Ostankino, à Moscou.

Fig. 10 : Le buste de SEVASTIANOV à Sotchi.
Crédit : DR.


Vaisseau Mission Lancement Durée Sorties Qualité
Soyouz-8 - 13 octobre 1969 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz-9 - 1er juillet 1970 18 j 0 Ingénieur de bord
7K-T n°39 2ème mission vers Saliout-4 5 avril 1975 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz-18 3ème mission vers Saliout-4 24 mai 1975 63 j 0 Ingénieur de bord
Tableau 1 : Liste des vols de Vitali SEVASTIANOV.


Bibliographie

Novosti Kosmonavtiki n°01-2002
Novosti Kosmonavtiki n°09-2005
Novosti Kosmonavtiki n°06-2010
Le site AstroNOTE


Dernière mise à jour : 14 mars 2014