Soyouz | Généralités

1. Généralités

Au cours de sa très longue carrière, le vaisseau Soyouz a connu de nombreuses modifications. Sa structure, toutefois, n'a globalement pas changé.

Le vaisseau est constitué de trois compartiments distincts :

     - le compartiment des machines et des instruments : PAO (Приборно-Агрегатный Отсек)
     - le compartiment de descente : SA (Спускаемый Аппарат)
     - le compartiment de vie : BO (Бытовой Отсек)

Les trois compartiments sont disposés l'un au-dessus de l'autre selon le schéma de la figure 1.

Fig. 1 : Schéma du vaisseau Soyouz (version Soyouz TM).

Le PAO est le seul compartiment auquel les cosmonautes n'ont pas accès. Il contient la plupart des systèmes du vaisseaux ainsi que le bloc propulsif. C'est dans le SA que l'équipage se situe lors des phases dynamiques (décollage, amarrage, atterrissage, etc.). Ce compartiment est le seul à revenir sur Terre. Le BO, enfin, offre un espace supplémentaire aux cosmonautes lors du vol autonome.

Les vaisseaux Soyouz peuvent effectuer des missions autonomes, mais leur rôle principal est de desservir des stations orbitales. Ils sont alors équipés d'un système d'amarrage situé à l'avant du BO.

Fig. 2 : Principales dimensions du vaisseau Soyouz.

Depuis la fin des années 1980 (version Soyouz TM), ils sont capables d'accueillir un équipage de trois cosmonautes, équipés de scaphandres Sokol-KV-2. De précédentes version, cependant, ne pouvait recevoir que deux hommes.

Les vaisseaux Soyouz ont donné leur nom au lanceur chargé de les mettre en orbite. Celui-ci a lui même évolué au cours du temps : il est devenu Soyouz-U, puis Soyouz-U2, et enfin Soyouz-FG. D'ici quelques années, c'est la nouvelle version Soyouz-2.1a qui sera utilisée.

Paramètre Valeur
Masse totale 7220kg
Envergure avec panneaux solaires déployés 10,7m
Capacité de fret à l'aller 100kg
Capacité de fret au retour 50kg
Durée de vie en orbite 200 jours (amarré à une station)
Tableau 1 : Principales caractéristiques du vaisseau Soyouz

2. Motorisation

Le vaisseau Soyouz est pourvu de quatre types de moteurs différents :

   - le moteur principal SKD, pour les corrections d'orbite et la rentrée dans l'atmosphère,
   - les moteurs d'orientation DPO,
   - les moteurs d'orientation URMD, pour l'orientation du SA lors de la rentrée,
   - les moteurs DMP pour l'amortissement de l'atterrissage.


Dernière mise à jour : 24 février 2013