MKS-45 | Chronologie

1. Début de la mission

La quarante-cinquième expédition d'occupation de la Station Spatiale Internationale commence le 11 septembre 2015, au moment du retour sur Terre du vaisseau spatial Soyouz TMA-16M. A ce moment, les six membres d'équipage sont déjà à bord. Il s'agit de :

     - KORNIENKO et KELLY, arrivés sur la station le 28 mars 2015 à bord de Soyouz TMA-16M,
     - KONONIENKO, YUI et LINDGREN, arrivés le 23 juillet 2015 à bord de Soyouz TMA-17M,
     - VOLKOV, arrivé le 4 septembre 2015 à bord de Soyouz TMA-18M.

Cette configuration inhabituelle est due au fait que KORNIENKO et KELLY réalisent une mission longue de onze mois. Leur compagnon de voyage, PADALKA, a été relevé par VOLKOV lors de l'arrivée de Soyouz TMA-18M. Au début de la mission, quatre vaisseaux sont amarrés à la station :

     - Progress M-28M sur le module Pirs,
     - Soyouz TMA-17M sur le module Rassviett,
     - Soyouz TMA-18M sur le module Poïsk,
     - HTV-5 sur le module Harmony.

2. Arrivée du vaisseau Progress M-29M

Le 14 septembre 2015, à 01h12'00" GMT, les moteurs KD1 et KD2 du module Zvezda sont allumés pour corriger l'orbite de la station (dt=130", dV=2m/s, dm=298kg) en vue de l'arrivée de Progress M-29M.

Le 27 septembre 2015, à 09h06'00" GMT, les moteurs DPO de Progress M-28M sont allumés en urgence (dt=299", dV=0,3m/s, dm=71kg) pour éviter un débris de l'étage HAPS d'un lanceur américain Pegasus. La probabilité de collision avec la station était particulièrement élevé (1,7%).

Le 28 septembre 2015, à 11h12 GMT, le bras Canadarm2 décroche le vaisseau HTV-5 du nadir d'Harmony, et le libère à 16h53'21" GMT.

Fig. 1 : Le HTV-5 s'éloigne de la station, 28 septembre 2015.
Crédit : NASA.

Le vaisseau Progress M-29M est lancé de Baïkonour le 1er octobre 2015, et s'amarre sur le module Zvezda le jour même à 22h52'19" GMT.

Le 15 octobre 2016, l'équipage installe dans le module Zvezda, derrière le panneau n°326, le boîtier KL-121/122Ts (numérique) à la place du boîtier KL-108A (analogique). Il fait partie du système de télévision Kliost-M, et sera compatible avec les nouveaux vaisseaux Progress MS.

Le 19 octobre 2016, les cosmonautes installent dans le module Rassviett le boîtier KL-108/109Ts, équivalent au KL-121/122Ts.

3. La première sortie dans l'Espace

La 33ème sortie dans l'Espace réalisée depuis le Segment américain (EVA-32) débute le 28 octobre 2015 à 12h03 GMT, quand les astronautes Scott KELLY (EMU n°3003) et Kjell LINDGREN (EMU n°3010) basculent leurs scaphandres sur leur alimentation interne et sortent par l'écoutille du module Quest.

Les premières activités consistent à installer une protection thermique sur l'instrument AMS-02, et à ôter une protection thermique sur un boîtier MBSU stocké sur la plate-forme ELC2. Il y avait été installé en janvier 2013 suite à sa défaillance, et il sera ramené à l'intérieur de la station via le module Kibo par des moyens robotiques en vue de sa réparation. Pour pouvoir être saisi par le système Dextre, il fallait enlever la protection thermique.

Fig. 2 : Scott KELLY lors de la sortie du 28 octobre 2015.
Crédit : NASA.

Les deux astronautes doivent ensuite lubrifier l'embout LEE-B du bras Canadarm2 (le LEE-A avait déjà été lubrifié lors de la sortie du 25 février 2015). Ils n'ont cependant pas le temps de graisser toutes les pièces mécaniques qu'ils devaient.

KELLY et LINDGREN s'attèlent ensuite à tirer des câbles sur le PMA-3 en vue de l'arrivée de la pièce d'amarrage IDA-3, mais ils n'ont pas le temps de terminer. La dernière activité devait consister à réinstaller la vanne d'évent NPV (Non-Propulsive Vent) sur le module Tranquility. Elle avait dû être démontée lors de la sortie du 25 février 2015 afin de permettre le déplacement du module PMM, qui a été réalisé le 27 mai 2015. Cette activité n'a pas pu être réalisée, car la sortie s'est terminée à 19h19. Elle a duré 7h16.

4. La deuxième sortie dans l'Espace

La 34ème sortie dans l'Espace réalisée depuis le Segment américain (EVA-33) débute le 6 novembre 2015 à 11h22 GMT, quand les astronautes Scott KELLY (EMU n°3003) et Kjell LINDGREN (EMU n°3010) basculent leurs scaphandres sur leur alimentation interne et sortent par l'écoutille du module Quest.

Le but de cette sortie est de reconfigurer le circuit de refroidissement du Segment américain de la station. En juin 2012, une fuite d'ammoniac avait été détectée sur la voie 2B du système de refroidissement PVTCS. La fuite semblait provenir du radiateur PVR de la voie 2B, qui a été isolé lors de la sortie du 1er novembre 2012. Afin de compenser cette perte de capacité d'échange, le radiateur TTCR du système provisoire EETCS, qui n'était plus utilisé depuis 2007, avait été redéployé.

Mais l'avenir a montré que la fuite provenait en fait de la pompe PFCS, qui a été remplacée lors de la sortie du 11 mai 2013. Depuis, le refroidissement de la voie 2B est toujours assuré par le radiateur TTCR, car le PVR est resté isolé. Cette configuration n'est pas optimale, car chaque radiateur déployé est menacé par les débris orbitaux et les micrométéorites. Il est donc préférable que l'un des deux reste rétracté.

Lors de cette sortie du 6 novembre 2015, KELLY et LINDGREN rebasculent donc le refroidissement de la voie 2B sur le PVR, et ils rétractent le TTCR. Mais suite à un problème avec les verrous de blocage, le TTCR est redéployé afin d'être en position stable en attendant une future intervention. Les astronautes profitent de la sortie pour travailler sur le charriot CETA tribord. La sortie se termine à 19h10 GMT. Elle a duré 7h48.

Fig. 3 : Scott KELLY lors de la sortie du 6 novembre 2015.
Crédit : NASA.

Le 13 novembre 2015, le boîtier de commutation DCSU de la voie 1B est mis hors tension suite à l'ouverture de son disjoncteur RBI 1. La voie 1B toute entière est donc hors tension. Le centre de Houston parvient rapidement à rétablir la tension.

Le 25 novembre 2015, à 19h31 GMT, les moteurs DPO de Progress M-29M sont allumés (dt=932,8", dV=1,946m/s, dh=3,5km) afin de mettre l'orbite de la station en phase pour le lancement de Soyouz TMA-19M.

5. Arrivée du vaisseau Cygnus OA-4

Le 2 décembre 2015, le TsUP réalise un essai du système Kours-A du vaisseau Soyouz TMA-17M. La voie 2 ne fonctionne pas correctement.

Le 7 décembre 2015, à 04h23 GMT, suite à une panne des groupes de vannes BVK-1 et BVK-3, le système Vozdoukh cesse de fonctionner. Une intervention de l'équipage permet de le redémarrer.

Le vaisseau Cygnus OA-4 décolle de Cap Canaveral le 6 décembre 2015 à 21h44'57" GMT sur un lanceur Atlas-5 (AV-061). Le vaisseau est capturé par le bras Canadarm2 le 9 décembre 2015 à 11h19 GMT, et il est accroché au nadir du module Unity à 14h26 GMT.

Fig. 4 : Cygnus OA-4 approche de la station, 9 décembre 2015.
Crédit : NASA.

Le 10 décembre 2015, à 00h42 GMT, le système Vozdoukh s'arrête de nouveau. Les cosmonautes le redémarrent à 08h08 GMT, mais il s'arrête après 50 minutes de fonctionnement à cause d'une nouvelle panne, de sa pompe à vide cette fois.

6. Atterrissage du vaisseau Soyouz TMA-17M

Le vaisseau Soyouz TMA-17M se sépare du module Rassviett le 11 décembre 2015 à 09h49'35" GMT. Il ramène sur Terre les cosmonautes KONONIENKO, YUI et LINDGREN, et il a alors une masse de 6805kg.

Afin de s'éloigner de la station, le vaisseau allume ses moteurs DPO une première fois pendant 8", et une seconde fois pendant 30". Ensuite, à 12h19'19" GMT, le moteur SKD est allumé (dt=280,2", dV=128m/s) et le vaisseau entame sa descente.

Fig. 5 : Atterrissage de Soyouz TMA-17M, 11 décembre 2015.
Crédit : NASA.

Les trois compartiments du vaisseau se séparent sans incident, et le Compartiment de Descente (SA) atterrit à 13h12'30,4" GMT à 132km au nord-est de Dzhezkazgan, au Kazakhstan. Le nouvel altimètre gamma Kaktus-2V a été utilisé pour la première fois en mode nominal lors de cet atterrissage.

Le vol de Soyouz TMA-17M a duré 141 jours, 16 heures et 9 minutes.

Mission suivante