Oleg Grigorievitch MAKAROV

Situation actuelle
Décédé, le 28 mai 2003

Date et lieu de naissance
6 janvier 1933, Oudomlia, Région de Kalinine, Russie

Nationalité
Russe

Sélection
23 mai 1966, 1er groupe du TsKBEM

Temps total passé dans l'Espace
20 jours 17 heures 43 minutes (en quatre missions)

 


Oleg MAKAROV est né en Russie dans la Région de Kalinine, mais sa famille part ensuite s'installer à Rovno, dans l'ouest de l'Ukraine. Il termine l'école n°3 en 1951.

Fig. 1 : Plaque commémorative de l'école n°10 de Rovno.
Crédit : DR.

Il entre alors à l'Université Supérieure des Technologies Baoumann de Moscou (MVTU) et, en décembre 1956, il réalise son stage de fin d'études au Bureau d'Etudes Expérimentales n°1 (OKB-1). Il obtient son diplôme d'ingénieur en mécanique en 1957.

Il est embauché à l'OKB-1 le 17 mai 1957, et il est affecté au département n°9, celui qui s'occupe des projets de satellites et de vols spatiaux habités. Il passe chef-ingénieur le 1er avril 1960, puis chef de groupe le 5 avril 1962. Il participe au développement des vaisseaux Vostok, Voskhod et Soyouz.

A la fin 1962, il est vu comme un potentiel futur cosmonaute civil, et il participe à des séances d'entraînement à l'OKB-1. A l'été 1963, il suit même un stage de parachutisme dans cet objectif. Quand, en mai 1964, l'OKB-1 recrute des cosmonautes en vue du vol Voskhod, il est retenu parmi les quatorze finalistes. Il n'est toutefois pas sélectionné pour participer au vol, et il reprend ses activités d'ingénieur.

A partir du 1er septembre 1964, il dirige le groupe de conception du vaisseau lunaire LOK, puis en avril 1966, celui du vaisseau 7K-L1. Mais il ne reste pas longtemps à ce poste car, dès 1965, l'OKB-1 a commencé à sélectionner certains de ses ingénieurs pour constituer un détachement de cosmonautes civils. MAKAROV est retenu et, le 23 mai 1966, il devient officiellement candidat-cosmonaute.

Il se présente au Centre d'Entraînement des Cosmonautes (TsPK) en août 1966 pour y commencer sa formation, mais les médecins militaires ne le valident pas. Il est finalement accepté par défaut le 8 octobre 1966, car son collègue Gueorgui GRETCHKO s'est cassé la jambe après un saut en parachute, et il y a besoin de quelqu'un pour le remplacer.

A partir du 10 janvier 1967, il s'entraîne pour un vol autour de la Lune sur un vaisseau 7K-L1. Un an plus tard, le 21 janvier 1968, il est muté sur le programme N1-L3. Il commandera la première mission soviétique à explorer la surface de la Lune, mais il sera celui qui restera sur orbite pendant que son collègue Alekseï LEONOV marchera à la surface.

En mars 1970, il est muté sur le programme Kontakt qui vise à qualifier sur orbite le système d'amarrage du vaisseau LOK.

Le 10 octobre 1971, il change de domaine et est affecté aux stations orbitales DOS. Il devra voler sur le deuxième équipage d'occupation de la station DOS-2, mais ce vol est annulé après la perte de la station suite à une défaillance de son lanceur Proton-K, le 29 juillet 1972.

En août 1972, il est affecté à un vol autonome du vaisseau Soyouz, qui sera par la suite annulé. En octobre 1972, il s'entraîne de nouveau sur le programme DOS, et il est affecté au deuxième équipage de la station DOS-3. Mais cette station est perdue peu après sa mise sur orbite, le 11 mai 1973, et les vols sont donc annulés.

En juillet 1973, MAKAROV est de nouveau affecté à un vol autonome de Soyouz. Il décolle dès le 27 septembre 1973 à bord de Soyouz-12 et passe deux jours sur orbite pour qualifier les nouveaux systèmes du vaisseau suite à l'accident de Soyouz-11, notamment le nouveau scaphandre Sokol-K.

Fig. 2 : Oleg MAKAROV, Héros de l'Union soviétique.
Crédit : DR.

Après son retour sur Terre, le 2 octobre 1973, il reçoit la médaille de Héros de l'Union soviétique, ainsi que l'Ordre de Lénine. Il reçoit par ailleurs la distinction de Pilote-Cosmonaute d'Union soviétique.

En novembre 1973, il est affecté au deuxième équipage de la station DOS-4. Celle-ci est lancée avec succès le 26 décembre 1974, et un premier équipage y séjourne en janvier 1975. MAKAROV, accompagné de Vassili LAZAREV, décolle à bord d'un vaisseau Soyouz le 5 avril 1975 pour mener à bien la deuxième occupation. Mais le lanceur Soyouz subit un échec, et l'équipage est éjecté par le Système de Sauvetage d'Urgence (SAS). Les deux cosmonautes subissent un pic d'accélération à 21,3G.

Après cet échec, le 21 avril 1975, MAKAROV est décoré pour la seconde fois de l'Ordre de Lénine. Etant donné le choc qu'il a subi, les médecins ne veulent pas qu'il reparte dans l'Espace. Il parvient à surmonter toutes les étapes pour obtenir de nouveau une certification médicale et, en octobre 1977, il est affecté à un vol de courte durée vers la nouvelle station Saliout-6.

Il décolle donc pour la troisième fois le 10 janvier 1978 à bord de Soyouz-27, et passe six jours sur orbite. A son retour, il reçoit sa seconde médaille de Héros de l'Union soviétique, ainsi que son troisième Ordre de Lénine.

Fig. 3 : Oleg MAKAROV, deux fois Héros de l'Union soviétique.
Crédit : DR.

A partir d'octobre 1978, il s'entraîne sur le vaisseau Soyouz de deuxième génération 7K-S, qui deviendra plus tard le Soyouz T. Un an plus tard, en octobre 1979, il est affecté à l'équipage de réserve du premier vol d'essai habité de ce vaisseau, Soyouz T-2. En parallèle de l'entraînement, il passe avec succès son grade de candidat en sciences techniques le 6 février 1980.

En juin 1980, il intègre l'équipage principal du vol suivant, Soyouz T-3, et il décolle pour la quatrième fois le 27 novembre 1980 pour un vol de treize jours. A son retour, le 10 décembre 1980, il reçoit son quatrième Ordre de Lénine.

Fig. 4 : Le buste d'Oleg MAKAROV à Oudomlia.
Crédit : DR.

Il est nommé chef adjoint du complexe n°19 de la NPO Energuia le 2 août 1982 et, le 4 avril 1986, il est exclu du Corps des Cosmonautes pour raisons de santé. A partir de 1992 il donne des cours à la faculté d'astrophysique et de recherche spatiale de l'Institut de Physique et de Technologie de Moscou (MFTI).

Il décède d'un infarctus le 28 mai 2003, et il est enterré au cimetière d'Ostankino, à Moscou.

Fig. 5 : La tombe de MAKAROV.
Crédit : DR.


Vaisseau Mission Lancement Durée Sorties Qualité
Soyouz-12 - 27 septembre 1973 2 j 0 Ingénieur de bord
Soyouz-17 1ère mission vers Saliout-4 10 janvier 1975 - - Ingénieur de bord de réserve
7K-T n°39 Mission vers Saliout-4 5 avril 1975 0 j 0 Ingénieur de bord
Soyouz-27 Saliout-6 EP-1 10 janvier 1978 6 j 0 Ingénieur de bord
Soyouz T-2 Saliout-6 EP-6 5 juin 1980 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz T-3 Saliout-6 EP-9 27 novembre 1980 13 j 0 Ingénieur de bord
Tableau 1 : Liste des vols d'Oleg MAKAROV.


Bibliographie

Novosti Kosmonavtiki n°07-2003
Le site AstroNOTE


Dernière mise à jour : 23 juin 2017