Vladimir Viktorovitch AKSIONOV

Situation actuelle
Retiré des affaires spatiales

Date et lieu de naissance
1er février 1935, Guiblitsy, Région de Riazan, Russie

Nationalité
Russe

Sélection
27 mars 1973, 4ème groupe du TsKBEM

Temps total passé dans l'Espace
11 jours 20 heures 11 minutes (en deux missions)

 


Vladimir AKSIONOV est né en 1935 dans un petit village de la Région de Riazan. La Deuxième Guerre Mondiale éclate en Union soviétique alors qu'il n'a que six ans, et son père Viktor ZHIVOGLIADOV trouve la mort sur le front en 1944.

Fig. 1 : Ses grands parents avec leurs quatre enfants.
Crédit : Дорогами Испытаний.

Il termine sa septième classe en 1949 à l'école de Guiblitsy, et entre alors au lycée technique industriel de Kassimov, la ville voisine. Sa mère, Aleksandra AKSIONOVA, décède cette même année des suites d'une maladie, et il part vivre chez les parents de sa mère, un couple de professeurs de Russe qui vivent à Kaliningrad, dans la Région de Moscou.

Fig. 2 : Sa mère Aleksandra, en 1933.
Crédit : Дорогами Испытаний.

Là bas, il étudie au lycée technique de construction de machines de Mytichtchi, dont il sort diplômé en 1953. Il part alors pour son service militaire, qu'il va faire à la 10ème Ecole Militaire Aérienne de Formation Initiale des Pilotes (VAChPOL), située à Krementchoug, dans la Région de Poltava, en Ukraine. Après un an de formation théorique, il commence à piloter des Yak-18.

Fig. 3 : A l'école de Krementchoug.
Crédit : Дорогами Испытаний.

Fig. 4 : Avec son Yak-18.
Crédit : Дорогами Испытаний.

Après sa réussite aux examens, Vladimir AKSIONOV poursuit sa formation à l'Ecole Supérieure des Pilotes de l'Aviation Militaire de Tchougouïev. Il y vole sur Yak-11 et sur MiG-15. En 1956, suite à une réforme des Forces aériennes qui réduit considérablement les effectifs, il stoppe sa formation et il est mis en réserve. Le 30 janvier 1957, il intègre le Bureau d'Etudes Expérimentales n°1 (OKB-1), dirigé par Sergueï KOROLIOV.

Fig. 5 : Devant son Yak-11 à l'école de Tchougouïev.
Crédit : Дорогами Испытаний.

Fig. 6 : A l'école de Tchougouïev.
Crédit : Дорогами Испытаний.

Il commence en tant que constructeur de 3ème catégorie au département n°5, où il contribue au développement du premier satellite artificiel de la Terre. En mars 1957, il fait la connaissance de Marina FIODOROVA, qu'il épousera en juillet 1958. Ensemble, ils suivent des cours par correspondance à l'Institut Polytechnique de Kaliningrad, dans le but de devenir ingénieurs.

Fig. 7 : Vladimir AKSIONOV, jeune ingénieur de l'OKB-1.
Crédit : Дорогами Испытаний.

Fig. 8 : Son épouse Marina.
Crédit : Дорогами Испытаний.

Le 18 août 1957, AKSIONOV est muté au département n°18. Quand, en 1960, les premiers cosmonautes viennent visiter l'OKB-1, il reconnaît Alekseï LEONOV, qu'il avait connu à la 10ème VAChPOL de Krementchoug. AKSIONOV est tenté par un avenir en tant que cosmonaute, mais il se console en se disant que, même s'il était resté pilote de chasse, sa taille ne lui aurait pas permis d'être sélectionné (il mesure 1,81m, pour un maximum toléré de 1,75m).

Il devient ingénieur le 1er février 1962, bien qu'il ne soit diplômé de l'institut Polytechnique qu'en 1963. Son sujet de diplôme concerne les systèmes de survie pour les missions lunaires habitées.

En 1964, un nouveau département, qui porte le numéro 90, est créé à l'OKB-1 sous la direction de Sergueï ANOKHINE dans le but de concevoir les programmes de vol des cosmonautes. AKSIONOV s'y fait muter le 16 octobre 1964, et le premier projet sur lequel il travaille est la sortie d'un homme dans l'Espace.

En 1965, il postule pour intégrer le nouveau détachement de cosmonautes de l'OKB-1, qui vient d'être créé. Il passe des examens à l'Institut des Problèmes Biomédicaux (IMBP), mais sa candidature n'est pas retenue.

En 1966, après la mort de Sergueï KOROLIOV, l'OKB-1 est réformé et devient le TsKBEM. AKSIONOV devient chef de groupe au département n°732 le 2 août 1966 puis, à partir du 7 août 1967, au département n°731. Le 23 février 1970, il devient chef du laboratoire du département n°731 en charge des essais dans les avions paraboliques Tu-104.

Fig. 9 : A bord du Tu-104AK.
Crédit : Nicolas PILLET.

En 1973, il postule une seconde fois pour devenir cosmonaute, cette fois-ci avec succès. Sa candidature est retenue le 27 mars 1973 et, à partir de janvier 1974, il s'entraîne pour voler sur le vaisseau Soyouz de deuxième génération 7K-S, qui deviendra le Soyouz T.

En janvier 1976, il est affecté à un vol en solitaire du vaisseau Soyouz dont le but sera de tester la caméra allemande MKF-6 avant de l'installer sur la station orbitale de deuxième génération Saliout-6. Cette mission Soyouz-22 décolle le 15 septembre 1976, et lui permet de passer huit jours sur orbite en compagnie de Valeri BIKOVSKI.

A son retour sur Terre, le 28 septembre 1976, il reçoit la médaille de Héros de l'Union soviétique, ainsi que l'Ordre de Lénine et la distinction de Pilote-Cosmonaute d'Union soviétique.

Il reprend ensuite l'entraînement sur le Soyouz T et, en octobre 1978, il est affecté à son vol inaugural. Il décolle à bord de Soyouz T-2 le 5 juin 1980 avec Youri MALYCHEV. Leur vaisseau s'amarre à la station Saliout-6 et revient sur Terre sans incident après un vol de près de quatre jours.

Le 16 juin 1980 il reçoit sa seconde médaille de Héros de l'Union soviétique, ainsi que son second Ordre de Lénine. En 1981 il passe son diplôme de candidat es Sciences techniques.

Il quitte le Corps des Cosmonautes le 17 octobre 1988 et devient directeur du GOSNIITsIPR, une organisation qui vise à construire un satellite d'observation de la Terre pour l'étude des ressources naturelles.

Il est ensuite directeur général de NPO Planeta à partir de 1990, ainsi que chef adjoint du conseil de Direction de la banque Mosbiznessbank. Il prend sa retraite en 1996.

Fig. 10 : AKSIONOV en 2013.
Crédit : DR.

Fig. 11 : Dédicaces d'AKSIONOV au musée d'Izhevskoïe.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 12 : A l'inauguration de sa statue, en 2011.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 13 : Le buste d'AKSIONOV à Riazan.
Crédit : Nicolas PILLET.


Vaisseau Mission Lancement Durée Sorties Qualité
Soyouz-22 - 15 septembre 1976 8 j 0 Ingénieur de bord
Soyouz T-2 Saliout-6 EP-6 5 juin 1980 4 j 0 Ingénieur de bord
Tableau 1 : Liste des vols de Vladimir AKSIONOV.


Bibliographie

Le site AstroNOTE
Novosti Kosmonavtiki n°11-2001
AKSIONOV, V., Дорогами Испытаний, Moscou, 2012


Dernière mise à jour : 18 juin 2017