Les satellites DS | DS-MO

Les DS-MO sont les premiers satellites destinés à étudier les effets aérodynamiques en orbite basse. Ils sont équipés pour cela d'une queue de stabilisation « aérogyroscopique ».

Ils ont aussi pour objectifs :

   - l'étude du bilan radiatif de la Terre dans la lumière visible, l'ultraviolet et l'infrarouge,
   - l'observation des couvertures nuageuses,
   - la détermination de la hauteur des nuages,
   - la détermination de la température de la surface terrestre,
   - la cartographie des masses d'ozone et de vapeur d'eau dans l'atmosphère.

Fig. 1 : Schéma du DS-MO.
Crédit : KB Youzhnoïe.

Les DS-MO ont une masse de 321kg, une longueur de 6,5m pour un diamètre de 1,2m. Ils sont placés sur des orbites 248km x 297km x 48,4° par des lanceurs Cosmos-2 (11K63). Leurs batteries leur permettent de fonctionner pendant dix jours.

Pour les besoins des instruments scientifiques, les DS-MO sont orientés en direction de la Terre et selon leur vecteur vitesse. Les deux extrémités du compartiment hermétique sont des hémisphères, et la partie centrale est constituée d'un cylindre et d'un cône tronqué.

Fig. 2 : Réplique d'un DS-MO.
Centre Makarov de Dniepropetrovsk. Crédit : Nicolas PILLET.

Le système de télécommunications est constitué du système de suivi d'orbite Krab-A3, du système de télémétrie Tral-P2-41 et du système de télécommande BKRL-B.

La charge utile scientifique

Les satellites DS-MO sont équipés des instruments scientifiques suivants :

   - la caméra vidéo Topaz-25-M,
   - le bloc actinométrique Aktin-1.

Fig. 3 : Réplique de Cosmos 149.
Musée National d'Histoire de la Cosmonautique de Kalouga. Crédit : Nicolas PILLET.

Aktin-1 est constitué de plusieurs équipements :

   - les téléphotomètres TF-3A et TF-3B, pour l'étude des rayonnements émis par la Terre,
   - l'analyseur de spectre SA-2 pour l'étude du rayonnement émis par la Terre,
   - les instruments RB-21 et RB-2P pour mesurer les rayonnements solaires reflétés par la Terre, ainsi que les émissions propres de la Terre,
   - le manomètre RIM-901 pour mesurer le flux de molécules en orbite (uniquement sur Cosmos 320).

Fig. 4 : Réplique de Cosmos 149.
Vue de la queue aérogyroscopique.
Musée National d'Histoire de la Cosmonautique de Kalouga. Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 5 : Réplique de Cosmos 149.
Vues des instruments.
Musée National d'Histoire de la Cosmonautique de Kalouga. Crédit : Nicolas PILLET.

Liste des lancements

Deux exemplaires ont été lancés en 1967 et 1970. Il s'agit des satellites n°1 et n°3. On ne sait pas si un satellite n°2 a été construit, et si oui pourquoi il n'a pas été lancé.

Date Lanceur Désignation Nom Commentaire
1 21 mars 1967 Cosmos-2 DS-MO n°1 Cosmos 149
2 16 janvier 1970 Cosmos-2 DS-MO n°3 Cosmos 320
Tableau 1 : Liste des DS-MO.

Bibliographie

Ракеты и космические аппараты конструкторсково бюро "Южное"


Dernière mise à jour : 4 octobre 2012