Les satellites DS | DS-2

Suite aux deux tentatives infructueuses de mise sur orbite de son premier satellite, le DS-1, l'OKB-586 développe un satellite plus petit et plus simple, appelé DS-2. L'objectif principal est de valider le nouveau lanceur Cosmos (63S1) et les technologies liées aux satellites artificiels, pour lesquelles l'OKB-586 n'a encore aucune expérience.

Le DS-2 a une masse de seulement 47kg. Il se présente sous la forme d'une sphère de 800mm de diamètre, qui renferme des batteries, d'une autonomie de 50 jours, et un transmetteur radio Mayak-O2 (E-177-2).

Fig. 1 : Schéma du DS-2.
Crédit : KB Youzhnoïe.

Celui-ci est capable d'émettre autour de deux fréquences distinctes (20,003MHz, 20,005MHz, 90,018MHz et 90,0255MHz), et il sera utilisé pour étudier la propagation des ondes radio dans la haute atmosphère. Les quatre antennes du DS-2 sont déployées automatiquement 10s après la séparation du deuxième étage du lanceur Cosmos.

Un premier DS-2 est lancé avec succès le 16 mars 1962, et est baptisé Cosmos 1. Il devient alors le premier satellite soviétique à ne pas être construit par l'OKB-1, à ne pas être lancé par une fusée de la famille R-7, et à ne pas décoller du cosmodrome de Baïkonour.

Fig. 2 : Réplique de Cosmos 1 exposée dans le hall du KB Youzhnoïe.
Crédit : Nicolas PILLET.

Ce premier satellite permet de valider le lanceur Cosmos et le pas de tir Mayak de Kapoustine Yar. Un second satellite est construit en 1964 pour valider cette fois le lancement depuis le silo. Cette seconde tentative se solde par un échec, mais permet toutefois de valider le silo.

Date Lanceur Désignation Nom Commentaire
1 16 mars 1962 Cosmos DS-2 n°1 Cosmos 1
2 1er décembre 1964 Cosmos DS-2 n°2 - Echec lanceur
Tableau 1 : Liste des DS-2.

Bibliographie

Ракеты и космические аппараты конструкторсково бюро "Южное"
HARVEY, B., ZAKOUTNIAÏA, O., Russian Space Probes, Springer&Praxis


Dernière mise à jour : 29 septembre 2012