Valeri Nikolaïevitch KOUBASSOV

Situation actuelle
Décédé, le 19 février 2014

Date et lieu de naissance
7 janvier 1935, Viazniki, Région de Vladimir, Russie

Nationalité
Russe

Sélection
23 mai 1966, 1er groupe du TsKBEM

Temps total passé dans l'Espace
18 jours 17 heures 59 minutes (en trois missions)

 


Valeri KOUBASSOV est né en 1935 à Viazniki, dans la Région de Vladimir, près de Moscou. C'est là-bas qu'il suit toute sa scolarité, qu'il termine en 1952 avec la médaille d'or. Il entre alors au célèbre Institut d'Aviation de Moscou (MAI), où il étudie pendant six ans. Il en sort en 1958 avec un diplôme d'ingénieur en construction aéronautique.

Fig. 1 : Nikolaï et Tatiana KOUBASSOV, les parents de Valeri.
Crédit : Прикосновение космоса.

Le 3 juillet 1958, à la sortie du MAI, il est embauché comme ingénieur au Département n°9 de l'OKB-1, la principale organisation spatiale soviétique, qui vient de réussir la mise sur orbite du premier satellite artificiel de la Terre. Il travaille notamment sur le projet de vaisseau lourd interplanétaire TMK, qui vise l'envoi d'une mission habitée sur Mars en 1971.

Le 12 avril 1961, l'OKB-1 envoie dans l'Espace le premier cosmonaute de l'Histoire, Youri GAGARINE, à bord du vaisseau Vostok. En mai 1964, le bureau d'études cherche un ingénieur pour voler sur une mission innovante : Voskhod. KOUBASSOV postule et fait partie des finalistes, mais il n'est finalement pas retenu.

En juillet 1965, l'OKB-1 créé un détachement d'ingénieurs-cosmonautes issus de ses propres rangs. KOUBASSOV retente sa chance, et cette fois il réussit toutes les étapes de la sélection. Sa candidature est validée officiellement le 23 mai 1966, et il commence à s'entraîner en vue d'un vol spatial. L'OKB-1, dans le même temps, a été rebaptisé TsKBEM suite à la mort de son constructeur général, Sergueï KOROLIOV.

A partir de septembre 1966, il commence à s'entraîner comme ingénieur de bord de l'équipage de réserve de la première mission du nouveau programme Soyouz. Le but est de lancer deux vaisseaux - Soyouz-1 et Soyouz-2 - qui iront s'amarrer sur orbite. KOUBASSOV sera suppléant de l'équipage de Soyouz-2. En attendant, c'est en 1966 que lui et son épouse Lioudmila ont leur premier enfant, Ekaterina.

Fig. 2 : La cérémonie avant la mission Soyouz-1 / Soyouz-2, le 22 avril 1967.
Valeri KOUBASSOV, suppléant de Soyouz-2, est à droite de l'image.
Crédit : DR.

Soyouz-1 décolle sans incident en avril 1967, mais il rencontre de nombreuses difficultés techniques une fois sur orbite, et le départ du second vaisseau est annulé. Finalement, le cosmonaute Vladimir KOMAROV sera tué lors de l'atterrissage de Soyouz-1. L'enquête montrera que, si Soyouz-2 avait décollé, son équipage aurait très probablement subit le même sort.

La mission est retentée deux ans plus tard, et KOUBASSOV est à nouveau dans l'équipage de réserve. Cette fois tout se passe bien, et les vaisseaux Soyouz-4 et Soyouz-5 parviennent à s'amarrer dans l'Espace. En février 1969, à l'issue de cette mission, KOUBASSOV commence l'entraînement pour le vol suivant dont, cette fois, il fera partie.

Son vaisseau Soyouz-6 décolle de Baïkonour le 11 octobre 1969, avec pour mission de tester pour la première fois le concept de soudure sous vide, et d'observer l'amarrage (finalement raté) des vaisseaux Soyouz-7 et Soyouz-8. Après le retour sur Terre, il reçoit la médaille de Héros de l'Union soviétique.

Fig. 3 : CHONINE et KOUBASSOV après l'atterrissage de Soyouz-6.
Crédit : RIA Novosti.

Moins d'un an après cette mission, le 18 septembre 1970, KOUBASSOV est affecté au programme de la station orbitale Saliout. Il sera ingénieur de bord de l'équipage de réserve de la première mission, puis de l'équipage principal de la deuxième mission.

Ses deux compagnons de vol seront Alekseï LEONOV et Piotr KOLODINE. Deux jours avant le départ de leur vaisseau Soyouz-11, les médecins détectent une tâche sur une radio des poumons de KOUBASSOV, et tout l'équipage est cloué au sol. Non seulement ce diagnostic se révèlera sans conséquence pour KOUBASSOV, mais il lui sauvera même la vie car l'équipage de réserve, qui part sur Soyouz-11 à la place de l'équipage principal, sera tué lors du retour sur Terre.

Fig. 4 : La cérémonie avant le départ de Soyouz-11.
Une nouvelle fois, KOUBASSOV échappe de justesse à la mort.
Crédit : RGANTD.

Une bonne nouvelle vient éclaircir cette année 1971, au cours de laquelle KOUBASSOV a son deuxième enfant, Dmitri. Après l'échec de Soyouz-11, une nouvelle station orbitale doit être lancée, et KOUBASSOV commence l'entraînement le 10 octobre 1971 au sein du premier équipage qui devra l'occuper. Mais le lancement de la station est un échec le 29 juillet 1972, et la mission est annulée.

A partir du 25 août 1972, il s'entraîne avec LEONOV pour un vol autonome en Soyouz (11F615A8 n°34), dont le but sera de tester les nouveaux scaphandres Sokol-K. Cette mission sera finalement annulée.

Fig. 5 : Valeri KOUBASSOV avec son fils Dmitri.
Crédit : Прикосновение космоса.

Ensuite, le 25 octobre 1972, il commence l'entraînement (toujours avec LEONOV) en vue de la première mission vers la nouvelle station orbitale qui doit bientôt être lancée. Mais cette station rencontre des problèmes techniques peu de temps après sa mise sur orbite, le 11 mai 1973, et elle ne pourra pas être exploitée.

En mai 1973, KOUBASSOV et LEONOV quittent le programme des stations orbitales et sont transférés sur une toute autre mission : la rencontre américano-soviétique Apollo-Soyouz (programme EPAS). Ils décollent pour ce vol historique en juillet 1975 à bord du vaisseau Soyouz-19, et après le retour KOUBASSOV reçoit sa seconde médaille de Héros de l'Union soviétique.

Fig. 6 : LEONOV et KOUBASSOV embarquent sur Soyouz-19.
Crédit : DR.

Deux ans plus tard, le 22 août 1977, il est affecté à l'équipage de réserve d'une mission Intercosmos de courte durée vers la station Saliout-6. Le 20 novembre 1978, peu de temps après la fin de cette mission, il est affecté à l'équipage principal d'un autre vol Intercosmos, celui avec le cosmonaute hongrois Bertalan FARKAS. Les deux hommes passent une semaine sur Saliout-6 en mai 1980.

Fig. 7 : KOUBASSOV au Centre d'Entraînement des Cosmonautes avec FARKAS.
Crédit : DR.

Après ce troisième vol spatial, KOUBASSOV occupe plusieurs postes au sein de la NPO Energuia, anciennement TsKBEM, et en 1993 il quitte officiellement le détachement des cosmonautes, mais il reste chez Energuia.

Fig. 8 : Lioudmila KOUBASSOVA avec leur fille Ekaterina.
Crédit : Прикосновение космоса.

Il décède le 19 février 2014, et il est enterré le 22 février au cimetière Troïekourovski de Moscou.


Vaisseau Mission Lancement Durée Sorties Qualité
Soyouz-5 - 15 janvier 1969 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz-6 - 11 octobre 1969 5 j 0 Ingénieur de bord
Soyouz-10 - 22 avril 1971 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz-19 - 15 juillet 1975 6 j 0 Ingénieur de bord
Soyouz-30 Saliout-6 EP-3 27 juin 1978 - - Commandant de réserve
Soyouz-36 Saliout-6 EP-5 26 mai 1980 8 j 0 Commandant
Tableau 1 : Liste des vols de Valeri KOUBASSOV.


Bibliographie

Le site AstroNOTE


Dernière mise à jour : 23 février 2014