Cosmonautes
-
Forces aériennes
-
V. KOMAROV

Situation actuelle
Décédé (le 24 avril 1967)

Date et lieu de naissance
16 mars 1927, Moscou, Russie

Nationalité
Russe

Situation familiale
Marié à Valentina Y. KISELIOVA
Deux enfants (Evgueni, 1951, Irina, 1958) 

Profession
Pilote

Sélection
20 février 1960, au sein du groupe TsPK-1

Temps total passé dans l'Espace
2 jours 3 heures 7 minutes (en deux missions)

Commentaire
Premier cosmonaute à trouver la mort en mission


Vladimir KOMAROV est né à Moscou et a vécu avec sa famille dans le même immeuble que l'académicien Boris Nikolaïevitch YOURIEV, célèbre pour ses travaux sur les hélicoptères. Celui-ci passe beaucoup de temps avec le petit KOMAROV à lui expliquer les bases de l'aéronautique.

Quand les nazis attaquent l'Union soviétique, le père de KOMAROV est incorporé dans l'armée et trouve la mort sur le front. En 1943, alors que la guerre n'est toujours pas terminée, KOMAROV entre à la 1ère Ecole Spéciale de l'Armée de l'Air de Moscou. Il en sort diplômé en 1945.

En juillet de cette année, il entre à la 3ème Ecole Spéciale d'Aviation de Solov où il apprend les bases du pilotage. Dès le mois de septembre 1945 il intègre l'Ecole des Pilotes d'Aviation Militaire Borissogleb. Il y reste un an et entre ensuite à l'Ecole des Pilotes d'Aviation Militaire de Bataïsk, d'où il sort en décembre 1949 avec un diplôme de pilote de chasse en mains.

Il sert dans le 382ème régiment de chasse aérienne, dans le district militaire du Caucase Nord, et est basé à Grozni. Le 28 novembre 1951 il est nommé pilote supérieur. Le 27 octobre 1952 il est muté au 486ème régiment de chasse aérienne.

Il y reste deux ans avant d'entrer (le 31 août 1954) à la prestigieuse Académie des Ingénieurs de l'Air Zhoukovski, celle-là même d'où était diplômé Boris YOURIEV. Il en sort exactement cinq ans plus tard, le 31 août 1959, avec un diplôme d'ingénieur aérien. Il devient dès lors ingénieur d'essais à l'Institut de Recherche de l'Armée de l'Air Chkalov.

Dès la fin de l'année 1959, il pose sa candidature pour devenir l'un des premiers cosmonautes d'Union soviétique et du monde. Il franchit toutes les étapes de la sélection et en février 1960 il est intégré au premier groupe de cosmonautes. Il rejoint le Centre d'Entraînement des Cosmonautes (TsPK) pour y commencer son entraînement en vue d'un vol spatial dans le cadre du programme Vostok. Le 15 mai 1960 (le jour même du lancement du premier prototype du Vostok) il doit se faire opérer d'une hernie, ce qui le contraint à interrompre son entraînement pendant six mois.

En 1961 il prend la place Youri GAGARINE - qui vient de devenir le premier cosmonaute de l'Histoire - au sein du "groupe d'entraînement accéléré". A la fin de l'année 1961 il obtient son premier assignement quand il est nommé suppléant de Pavel POPOVITCH sur Vostok-4. Plus tard, les médecins du TsPK découvriront qu'il souffre d'une irrégularité cardiaque, et il doit être remplacé par Boris VOLINOV. Il sera rapidement déclaré apte à nouveau, et il est assigné à une prochaine mission Vostok. Malheureusement, le programme est arrêté après Vostok-6.

Le 4 février 1964 il est transféré sur le programme Voskhod et très vite il est nommé commandant de la première mission. En octobre 1964, il passe environ vingt-quatre heures en orbite. Le 19 octobre 1964 il est nommé Héros de l'Union soviétique et est décoré de l'Ordre de Lénine.

Suite à cela, il est muté sur le tout nouveau programme Soyouz. Sa qualification d'ingénieur fait de lui le sujet parfait pour assister les concepteurs du vaisseau dans leur lourde tâche. A l'automne 1966, sa hiérarchie lui fait même l'honneur de lui confier le commandement de la première mission.

Le 23 avril 1967, il s'envole donc pour la seconde fois de sa carrière. Dès l'arrivée en orbite, le comportement du vaisseau est tout-à-fait anormal et il est décidé de terminer la mission et de rentrer sur Terre. C'est ce qui est tenté dès le lendemain. Malheureusement, les parachutes du Soyouz ne se déploient pas correctement et le vaisseau s'écrase dans les plaines du Kazakhstan, tuant son occupant.

Il est immédiatement décidé de lui décerner un second titre de Héros de l'Union soviétique, à titre posthume. Le lendemain (25 avril), une cérémonie funèbre est organisée sur les lieux de l'accident. Plus de dix-mille personnes font le voyage pour y assister. Le 26 avril, des funérailles officielles ont lieu à Moscou, et Vladimir KOMAROV est enterré devant le Mur du Kremlin.

En son hommage, un cratère sur la Lune ainsi qu'un astéroïde ont été baptisé du nom de KOMAROV.


Vaisseau

Mission

Lancement

Durée

Sorties

Qualité

Vostok-4

-

12 août 1962

-

-

Commandant de réserve

Voskhod

-

12 octobre 1964

1j

0

Commandant

Soyouz-1

-

23 avril 1967

1j

0

Commandant

Tableau 1 : Liste des vols de Vladimir KOMAROV


Bibliographie

Le site des Héros de l'Union soviétique et de la Russie
The Rocket Men, Rex HALL, David SHAYLER, Ed. Springer&Praxis 
Soyuz, A Universal Spacecraft, Rex HALL, David SHAYLER, Ed. Springer&Praxis


Dernière mise à jour : 31 août 2005