Pavel Vladimirovitch VINOGRADOV

Situation actuelle
Cosmonaute de RKK Energuia

Date et lieu de naissance
31 août 1953, Magadan, Russie, URSS

Nationalité
Russe

Sélection
3 mars 1992, 11ème groupe de la RKK Energuia

Temps total passé dans l'Espace
546 jours 22 heures 32 minutes (en trois vols)

Temps total passé en sorties dans l'Espace
38 heures 24 minutes (en sept sorties)


Pavel VINOGRADOV est né à Magadan, dans l'Extrême-Orient russe, mais sa famille déménage à Anadyr, en Tchoukotka, quand il est encore enfant. Il est scolarisé à l'école élémentaire n°1, qu'il termine en 1970.

Fig. 1 : Vladimir Pavlovitch VINOGRADOV et sa sœur Antonina Pavlovna VINOGRADOVA,
le père et la tante de Pavel.

Crédit : P. VINOGRADOV.

Fig. 2 : A Anadyr, en septembre 1969.
Crédit : P. VINOGRADOV.

Fig. 3 : A l'école d'Anadyr, en 1970.
Crédit : P. VINOGRADOV.

Il postule pour rentrer à l'Institut d'Aviation de Moscou (MAI), mais n'est pas reçu. En septembre 1970, il trouve un travail d'ajusteur à l'usine Octobre Rouge de Moscou. Il est finalement admis au MAI l'année suivante, en 1971, et il intègre la faculté des engins volants. Il obtient son diplôme d'ingénieur en mécanique en 1977.

Fig. 4 : A Leningrad, avec son frère Evgueni (1947-1994) et sa mère Lidia, juillet 1973.
Crédit : P. VINOGRADOV.

Entre temps, il s'est marié et a eu un enfant, Roman, en 1973. Après son diplôme, il travaille en tant qu'ingénieur dans un laboratoire du MAI, et il est notamment impliqué dans le développement de la navette spatiale Bourane. En parallèle, il travaille pour l'Institut des Problèmes Biomédicaux (IMBP) sur des essais concernant la navette Bourane. Il suit également des cours du soir au MAI à la faculté des systèmes d'automatisation de la conception des engins volants, et il obtient son diplôme en 1980. Il a son deuxième enfant, Viktoria, cette même année.

Fig. 5 : Avec sa première épouse.
Crédit : P. VINOGRADOV.

Fig. 6 : Dans la centrifugeuse de l'IMBP, en 1979.
Crédit : P. VINOGRADOV.

C'est à cette époque qu'il commence à réaliser qu'il pourrait lui-même devenir cosmonaute. Il envoie une lettre à Valentin GLOUCHKO, le constructeur général de NPO Energuia, en 1981 afin de lui soumettre sa candidature. Il est invité à passer des examens médicaux début 1983, et il les passe avec succès. Toutefois, comme il ne travaille pas pour Energuia, il ne lui est pas possible d'être retenu.

Il est alors embauché le 25 août 1983 par la NPO Energuia, où il travaille sur les systèmes d'entraînement des cosmonautes des vaisseaux Soyouz et Bourane. Il postule de nouveau pour devenir cosmonaute en 1984, mais il faut trois ans d'ancienneté pour être éligible, et il doit donc attendre encore.

Fig. 7 : Son écusson personnel en tant que spécialiste de Bourane chez NPO Energuia.
Crédit : P. VINOGRADOV.

Il fait une quatrième tentative en 1987, au moment de la sélection du 10ème groupe de cosmonautes d'Energuia. Il réussit les examens médicaux mais, le 29 décembre 1988, la Direction de l'entreprise ne valide pas sa candidature. Il poursuit son travail d'ingénieur et devient chef de groupe le 14 février 1989, puis chef de secteur au département 292 le 1er novembre 1989.

Il postule une cinquième fois en 1992, et sa candidature est cette fois acceptée le 3 mars 1992. Il suit sa Formation Spatiale Générale (OKP) au Centre d'Entraînement des Cosmonautes (TsPK) d'octobre 1992 à février 1994. Il a dû l'interrompre temporairement pour subir des examens médicaux après que les médecins lui aient découvert un microbiote intestinal. Il ne passe l'examen final que le 21 février 1995, et il est alors officiellement nommé cosmonaute d'essai. Entre temps, il s'est remarié à Irina Valentinovna ZAKHAROVA, une ingénieure de NPO Energuia, et le couple a donné naissance à une petite Ekaterina en 1993.

Fig. 8 : Son écusson personnel en tant que cosmonaute.
Crédit : P. VINOGRADOV.

A peine nommé, il est affecté à l'équipage de réserve de la mission EO-20 à destination de la station orbitale Mir, en remplacement de son collègue Sergueï TRECHTCHIOV. Il est ensuite affecté, en septembre 1995, à l'équipage principal de EO-22.

Le 17 octobre 1995, alors qu'il quitte le TsPK, il est agressé par trois délinquants qui lui volent son argent et lui cassent le nez. Il passe plusieurs jours à l'hôpital, mais sans blessure grave.

Fig. 9 : Dans le simulateur de la station Mir, avec sa fille Ekaterina.
Crédit : P. VINOGRADOV.

Le 9 août 1996, suite aux problèmes de santé de son commandant Guennadi MANAKOV, l'équipage principal de EO-22 est remplacé par l'équipage de réserve.

Il est réaffecté en août 1996 à la mission EO-24, et il décolle pour son premier vol spatial le 5 août 1997. Il passe sept mois sur orbite, réalise cinq sorties dans l'Espace et, le 13 avril 1998, le Président Boris ELTSINE lui remet les titres de Héros de la Fédération de Russie et de Pilote-Cosmonaute de la Fédération de Russie.

Fig. 10 : Avec le Président ELTSINE, le 13 avril 1998.
Crédit : TASS.

Le 28 juillet 1997, avant même de décoller pour Mir, il avait été affecté à l'équipage de réserve de la troisième expédition vers la nouvelle Station Spatiale Internationale (MKS-3). Le 25 février 1998, il est confirmé dans ce rôle, et il est également affecté à l'équipage principal de MKS-5.

Mais le 3 février 1999, sa préparation pour la Station Spatiale Internationale est interrompue, car il est transféré dans l'équipage de réserve de la mission EO-28 vers Mir, ainsi que dans l'équipage principal de EO-29. Mais cette mission est définitivement annulée en décembre 2000 suite à la décision de terminer l'exploitation de Mir. Le 11 janvier 2001, il est affecté à l'équipage de réserve de la mission de sauvetage qui devrait s'amarrer à Mir au cas où sa désorbitation ne se passerait pas comme prévu. La station est finalement détruite sans incident le 23 mars 2001.

Il revient alors sur le programme de la Station Spatiale Internationale, et il est affecté le 25 novembre 2002 à l'équipage de réserve de la cinquième mission de visite (EP-5), ainsi qu'à l'équipage principal de la sixième (EP-6). Mais il est exclu de ces deux équipages le 20 janvier 2003 suite à des problèmes médicaux. Le 6 février 2003, il est écarté de son poste de cosmonaute et il est nommé chef du département n°291 de RKK Energuia, c'est-à-dire du détachement des cosmonautes.

Il se présente aux élections législatives de décembre 2003 avec le Parti Populaire (NPRF), mais il n'est pas élu.

Le 8 janvier 2004, il retrouve son statut de cosmonaute et est affecté à l'équipage principal de la mission MKS-13, en remplacement de Youri ONOUFRIENKO. Il décolle le 30 mars 2006 à bord du vaisseau Soyouz TMA-8 pour un vol de six mois au cours duquel il réalise une sortie dans l'Espace. Suite à cette mission, le Président Dmitri MEDVEDEV lui remet l'Ordre du Mérite pour la Patrie, IVème échelon.

Le 30 octobre 2007, il est relevé de ses fonctions de chef du détachement des cosmonautes de RKK Energuia et devient directeur adjoint du Centre d'Essais Spatiaux (NTTs-29U).

Le 5 décembre 2010, il est affecté à l'équipage de réserve de MKS-33 et à l'équipage principal de MKS-35. Il décolle à bord de Soyouz TMA-08M pour son troisième vol spatial le 28 mars 2013, passe de nouveau six mois sur orbite et réalise sa septième sortie dans l'Espace. Le 22 octobre 2015, le Président Vladimir POUTINE lui remet l'Ordre du Courage.

Fig. 11 : Près du bunker de tir pour le lancement de Progress M-28M,
le 3 juillet 2015, en tant que chef adjoint du NTTs-29U.

Crédit : P. VINOGRADOV.


Vaisseau Mission Lancement Durée Sorties Qualité
Soyouz TM-22 Mir EO-20 3 septembre 1995 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz TM-26 Mir EO-24 5 août 1997 198 j 5 Ingénieur de bord
Soyouz TM-30 Mir EO-28 4 avril 2000 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz TMA-8 MKS-13 30 mars 2006 183 j 1 Commandant
Soyouz TMA-06M MKS-33/MKS-34 23 octobre 2012 - - Ingénieur de bord de réserve
Soyouz TMA-08M MKS-35/MKS-36 28 mars 2013 166 j 1 Ingénieur de bord/commandant
Tableau 1 : Liste des vols de Pavel VINOGRADOV.


Bibliographie

Le site AstroNOTE
Novosti Kosmonavtiki n°21-1995


Dernière mise à jour : 4 avril 2018