MKS-57 | Chronologie

1. Début de la mission

La cinquante-septième expédition d'occupation de la Station Spatiale Internationale commence le 4 octobre 2018, au moment du retour sur Terre du vaisseau spatial Soyouz MS-08. Les trois membres d'équipage, Alexander GERST, Sergueï PROKOPIEV et Serena AUÑÓN-CHANCELLOR, sont présents à bord de la station depuis le 8 juin 2018. Au début de la mission, trois vaisseaux sont amarrés à la station :

- Progress MS-09 sur le module Pirs,
- Soyouz MS-09 sur le module Rassviett,
- HTV-7 au nadir du module Harmony.

2. Lancement du vaisseau Soyouz MS-10

Le 65ème lanceur Soyouz-FG (11A511U-FG n°У15000-062) décolle du pas de tir n°5 (17P32-5) de la zone n°1 du cosmodrome de Baïkonour le 11 octobre 2018 à 08h40'15,539" GMT.

Fig. 2.1 : Décollage de Soyouz MS-10, le 11 octobre 2018.
Crédit : NASA.

La charge utile est constituée du vaisseau spatial Soyouz MS-10 (11F732A48 n°740). L'équipage est constitué du commandant Alekseï OVTCHININE et de l'ingénieur de bord Tyler HAGUE.

La tour d'éjection du Système de Sauvetage d'Urgence (SAS) est larguée comme prévu à H0+114". L'ordre de largage des blocs latéraux est envoyé comme prévu à H0+117", mais la séparation de l'un des blocs ne se passe pas de façon nominale, ce qui entraîne l'émission de la commande ECHEC LANCEUR à H0+122", c'est-à-dire à 08h42'17" GMT.

La coiffe et le vaisseau Soyouz MS-10 sont extraits du lanceur par les moteurs RDG et culminent à 93km d'altitude. La coiffe et le Compartiment de Vie (BO) sont ensuite largués.

A 08h48 GMT, deux hélicoptères Mi-8 décollent de l'aéroport Kraïnyi de Baïkonour. A 08h50 GMT, un avion An-12 et deux véhicules tout-terrain PEM-1 partent de Dzhezkazgan. Le Compartiment de Descente (SA) de Soyouz MS-10 atterrit à 08h59'56" GMT près de Dzhezkazgan.

Fig. 2.2 : Le SA de Soyouz MS-10 après son atterrissage d'urgence.
Crédit : TASS.

L'An-12 reçoit les coordonnées de la balise USB-12 du vaisseau à 09h02 GMT et se dirige vers le point d'atterrissage. Il repère visuellement le SA à 09h08 GMT et il largue une équipe de parachutistes à 09h15 GMT pour secourir les cosmonautes qui sont sains et saufs.

Les deux PEM-1 arrivent près du SA à 10h25 GMT, et les deux Mi-8 atterrissent à 10h38 GMT. Vingt minutes plus tard, à 10h58 GMT, l'un des deux Mi-8 décolle avec les cosmonautes vers l'aéroport de Dzhezkazgan, où il arrive à 11h08 GMT.

Sur le site d'atterrissage, le SA est chargé à bord de l'un des deux PEM-1, qui quitte la zone à 13h00 GMT et arrive à Dzhezkazgan à 14h25 GMT. Le SA est ensuite chargé à bord de l'An-12 et décolle à 18h01 GMT en direction de Tchkalovski, qu'il atteint le 12 octobre 2018 à 02h44 GMT après une escale à Ouproun.

3. Lancement du vaisseau Progress MS-10

Le vaisseau HTV-7 est séparé du module Harmony par le bras Canadarm2 le 7 novembre 2018 à 12h15 GMT, puis relâché à 16h51 GMT. Pour la première fois, le HTV-7 est largué sans sa palette externe EP, qui est resté arrimé sur la MBS. Il contient en effet des batteries qui seront installées lors d'une prochaine sortie dans l'Espace.

Le vaisseau Progress MS-10 décolle de Baïkonour le 16 novembre 2018 et s'amarre au module Zvezda le 18 novembre 2018 à 19h28 GMT.

Fig. 3.1 : Progress MS-10 approche de Zvezda, le 18 novembre 2018.
Crédit : Roscosmos.

4. Lancement du vaisseau Cygnus NG-10

Le vaisseau américain Cygnus NG-10 décolle de Wallops Island le 17 novembre 2018 et arrive à proximité de la station le 19 novembre 2018. Il est saisi par le Canadarm2 à 10h28 GMT et arrimé au nadir de Unity à 12h33 GMT.

Fig. 4.1 : Cygnus NG-10 est saisi par le Canadarm2, le 19 novembre 2018.
Crédit : NASA.

5. Lancement du vaisseau Soyouz MS-11

Le 67ème lanceur Soyouz-FG (11A511U-FG n°Н15000-067) décolle du pas de tir n°5 (17P32-5) de la zone n°1 du cosmodrome de Baïkonour le 3 décembre 2018 à 11h31'52,519" GMT.

Fig. 5.1 : Décollage de Soyouz MS-11, le 3 décembre 2018.
Crédit : Roscosmos.

La charge utile est constituée du vaisseau spatial Soyouz MS-11 (11F732A48 n°741), qui est placé avec succès sur une orbite basse. L'équipage est constitué du commandant Oleg KONONIENKO, de l'ingénieur de bord n°1 David SAINT-JACQUES et de l'ingénieur de bord n°2 Anne McCLAIN. Le vaisseau a une masse au lancement d'environ 7220kg.

Soyouz MS-11 utilise le profil de rendez-vous rapide en quatre orbites pour rejoindre la Station Spatiale Internationale. Il réalise pour cela plusieurs manœuvres après sa mise sur orbite. L'approche finale commence ensuite, sous la direction du système automatique Kours, et le vaisseau s'amarre sur le module Poïsk le 3 décembre 2018 à 17h33 GMT.

6. Lancement du vaisseau Dragon SpX-16

Le vaisseau américain Dragon SpX-16 décolle de Cap Canaveral le 5 décembre 2018. Le premier étage du lanceur Falcon 9 subit un dysfonctionnement lors de son retour sur Terre, mais la mise sur orbite du vaisseau se déroule sans incident.

Fig. 6.1 : Décollage de Dragon SpX-16, le 5 décembre 2018.
Crédit : SpaceX.

Dragon SpX-16 arrive en vue de la station le 8 décembre 2018. Il est saisi par le Canadarm2 à 12h21 GMT et arrimé au nadir du module Harmony à 15h36 GMT.

7. La sortie dans l'Espace

La 53ème sortie dans l'Espace réalisée depuis le Segment russe (VKD-45a) débute le 11 décembre 2018 à 15h59 GMT, quand les cosmonautes Oleg KONONIENKO (Orlan-MKS n°5) et Sergueï PROKOPIEV (Orlan-MKS n°4) ouvrent l'écoutille VL-1 du module Pirs.

L'activité principale de la sortie consiste à inspecter le Compartiment de Vie (BO) du vaisseau Soyouz MS-09, amarré sur Rassviett, afin d'apporter des éléments dans l'enquête sur l'origine du trou détecté le 29 août 2018.

PROKOPIEV commence par se rendre sur l'URM-D du Plan IV du module Zvezda pour y récupérer un cale-pied Yakor. Il le ramène sur Pirs et le fixe à l'extrémité du mât de charge GStM-1. La base de ce dernier est sur Poïsk, et il est stocké en position allongée, extrémité près de l'écoutille de Pirs.

Pendant ce temps, KONONIENKO remonte le long du GStM-1 et arrive sur Poïsk, où il récupère un adaptateur pour le cale-pied Yakor. Il redescend sur Pirs et retrouve PROKOPIEV à l'extrémité du GStM-1. C'est alors PROKOPIEV qui remonte à son tour le GStM-1 pour s'installer à son poste opérateur sur Poïsk. KONONIENKO, lui, s'installe sur le cale-pieds. PROKOPIEV peut alors transporter KONONIENKO de Pirs jusqu'au GA de Zaria.

Fig. 7.1 : KONONIENKO au bout du GStM-1, piloté par PROKOPIEV.
Crédit : NASA TV.

KONONIENKO sécurise l'extrémité du GStM-1 sur le GA, et PROKOPIEV le rejoint. Les deux cosmonautes préparent alors le GStM-2, dont la base est fixée sur le GA, et ils fixent le cale-pied Yakor à son extrémité. KONONIENKO monte ensuite sur le Yakor, et PROKOPIEV pilote le GStM-2 pour emmener KONONIENKO près du BO de Soyouz MS-09, puis il le rejoint en longeant le GStM-2.

Fig. 7.2 : KONONIENKO et PROKOPIEV près du GStM-2, sur le GA de Zaria.
Crédit : NASA TV.

Fig. 7.3 : KONONIENKO sur le GStM-2, à proximité de Soyouz MS-09.
Crédit : NASA TV.

Les deux cosmonautes entreprennent alors de découper les différentes couches de protection thermique du BO. Ils doivent ensuite découper la plaque de protection antimétéorites, ce qui leur permet d'accéder au trou. Ils prennent des photos et collectent des échantillons.

Fig. 7.4 : KONONIENKO approche du BO.
Crédit : NASA TV.

Fig. 7.5 : KONONIENKO et PROKOPIEV découpent le BO.
Crédit : Roscosmos.

PROKOPIEV remonte alors sur le GA de Zaria en longeant le GStM-2, qu'il pilote ensuite pour ramener KONONIENKO. PROKOPIEV se rend ensuite sur Poïsk en longeant le GStM-1, puis il ramène KONONIENKO. Les deux cosmonautes rentrent dans le module Pirs et l'écoutille VL-1 est fermée à 23h44 GMT. La sortie aura duré 7h45.

8. Atterrissage du vaisseau Soyouz MS-09

Le vaisseau Soyouz MS-09 se sépare du module Rassviett le 20 décembre 2018 à 01h40 GMT, avec à son bord les cosmonautes Sergueï PROKOPIEV, Alexander GERST et Serena AUÑÓN-CHANCELLOR.

Le moteur SKD est mis en service à 04h10'52" GMT pour amorcer la rentrée dans l'atmosphère, et le vaisseau atterrit sans incident au Kazakhstan à 05h02 GMT.

Le vol de Soyouz MS-09 aura duré 196 jours 17 heures 49 minutes.

Mission suivante