MKS-47 | Chronologie

1. Début de la mission

La quarante-septième expédition d'occupation de la Station Spatiale Internationale commence le 2 mars 2016, au moment du retour sur Terre du vaisseau spatial Soyouz TMA-18M. Les trois membres d'équipage, Youri MALENTCHENKO, Timothy KOPRA et Timothy PEAKE sont présents à bord de la station depuis le 15 décembre 2015. Au début de la mission, trois vaisseaux sont amarrés à la station :

- Progress MS-01 sur le module Pirs,
- Progress M-29M sur le module Zvezda,
- Soyouz TMA-19M sur le module Rassviett.

Le 5 mars 2016, à 04h15'00" GMT, les moteurs DPO de Progress M-29M sont mis en service (dt=477", dV=0,85m/s, dh=1,5km) afin de mettre l'orbite de la station en phase en vue du lancement de Soyouz TMA-20M.

Le 8 mars 2016, à 03h27 GMT, la voie 3 de l'ordinateur central TsVM du module Zvezda tombe en panne. Un TsVM de rechange sera apporté par Progress MS-02. En attendant, le Segment russe fonctionne avec seulement deux voies opérationnelles.

Le 15 mars 2016, la boucle KOB-2 du système de refroidissement SOTR du module Zvezda subit une défaillance et la boucle KOB-1 se met en service. Le problème vient de la pompe N1 du panneau 4SPN2. Les cosmonautes la remplacent le 17 mars 2016.

2. Arrivée du vaisseau Soyouz TMA-20M

Le 55ème lanceur Soyouz-FG (11A511U-FG n°Р15000-057) décolle du pas de tir n°5 (17P32-5) de la zone n°1 du cosmodrome de Baïkonour le 18 mars 2016 à 21h26'38,355" GMT.

La charge utile, constituée du vaisseau spatial Soyouz TMA-20M (11F732A47 n°720), est placée avec succès sur orbite basse (198,52km x 245,30km x 51,66°) à 21h35'26,561" GMT.

Fig. 1 : Décollage de Soyouz TMA-20M, 18 mars 2016.
Crédit : NASA.

L'équipage est constitué du commandant Alekseï OVTCHININE, de l'ingénieur de bord n°1 Oleg SKRIPOTCHKA et de l'ingénieur de bord n°2 Jeffrey WILLIAMS. Ils vont se joindre à l'équipage actuel de la station pour former un équipage à six.

Le vaisseau a une masse au lancement de 7220kg. Soyouz TMA-20M utilise le profil de rendez-vous rapide en quatre orbites pour rejoindre la Station Spatiale Internationale. Il réalise pour cela plusieurs manœuvres après son insertion sur orbite :

Date Heure
(GMT)
Orbite Moteur dV
(m/s)
Durée
(s)
Paramètres post-allumage
18 mars 2016 22h12'23" 1 SKD 20,07 50,4 -
18 mars 2016 22h56'46" 2 SKD 12,83 32,5 255,72km x 292,12km x 51,66°
18 mars 2016 23h18'37" 2 SKD 3,31   -
19 mars 2016 00h04'17" 3 SKD 11,21   290,59km x 308,21km x 51,66°
19 mars 2016 01h08'49" 3 SKD 19,71    
19 mars 2016 01h53'27" 4 SKD 32,12   359,8km x 415,9km x 51,66°

L'approche finale commence ensuite, sous la direction du système automatique Kours. Quand Soyouz TMA-20M n'est plus qu'à 80km de la station, la voie 1 du Kours est perdue, et le rendez-vous est poursuivi avec la voie 2. Le vaisseau Soyouz TMA-20M s'amarre sur le module Poïsk le 19 mars 2016 à 03h09'54" GMT.

3. Arrivée du vaisseau Cygnus OA-6

Le vaisseau spatial Cygnus OA-6 est mis sur orbite avec succès le 23 mars 2016 par un lanceur Atlas-V (AV-064). Il est saisi par le bras Canadarm2 le 26 mars 2016 à 10h51 GMT, et il est arrimé au nadir du module Unity à 14h52 GMT.

Fig. 2 : Arrivée de Cygnus OA-6 sur la station, 26 mars 2016.
Crédit : NASA.

4. Arrivée du vaisseau Progress MS-02

Le vaisseau Progress M-29M se sépare de Zvezda le 30 mars 2016 à 14h15 GMT. Son successeur, le vaisseau de ravitaillement Progress MS-02 décolle de Baïkonour le 31 mars 2016, et il s'amarre sur le module Zvezda le 2 avril 2016 à 17h58 GMT.

Fig. 3 : Progress MS-02 approche de la station, 2 avril 2016.
Crédit : NASA.

5. Arrivée du vaisseau Dragon SpX-8

Le vaisseau de ravitaillement américain Dragon SpX-8 décolle de Cap Canaveral le 8 avril 2016 sur un lanceur Falcon-9. Il arrive à proximité de la station le 10 avril 2016 et le bras Canadarm2 l'accroche au nadir du module Harmony à 11h12 GMT.

Fig. 4 : Arrivée de Dragon SpX-8 sur la station, 10 avril 2016.
Crédit : Roscosmos.

Le 13 avril 2016, à 12h20 GMT, les moteurs DPO de Progress MS-02 sont mis en service (dt=254", dV=0,5m/s, dh=900m) afin de mettre l'orbite de la station en phase en vue du lancement de Soyouz MS-01.

Le 16 avril 2016, le module BEAM (Bigelow Expandable Activity Module), stocké dans la soute externe du vaisseau Dragon SpX-8, est saisi par le bras Canadarm2, qui l'installe sur la pièce arrière du module Tranquility à 09h37 GMT.

Fig. 5 : Transfert du BEAM vers Tranquility, 16 avril 2016.
Crédit : NASA.

Le 21 avril 2016, la pression partielle en O2 est relevée à l'aide du système américain NORS (Nitrogen/Oxygen Recharge System), dont c'est la première utilisation.

Le 3 mai 2016, la voie 3 de l'ordinateur TsVM du module Zvezda cesse de fonctionner. Le TsUP redémarre la voie 1 pour retrouver la redondance dès le 18 mai.

Le 11 mai 2016, à 10h56 GMT, le vaisseau Dragon SpX-8 est séparé d'Harmony, et le Canadarm2 le relâche à 13h19 GMT.

Les 11 et 13 mai 2016, l'équipage procède à des essais du système EKTS-TKA de Progress MS-01, qui communique avec la station Klion-R de Zheleznogorsk via le satellite Loutch-5V. Le 12 mai, les cosmonautes changent les boîtiers MIRT-3 des batteries n°3 et 5 du module Zvezda.

A partir du 20 mai 2016 à 01h00 GMT, la pression dans le réservoir d'eau BV-2 du système Rodnik (actuellement rempli d'urine) de Progress MS-01 diminue de 782mmHg à 207mmHg. Le TsUP pense d'abord à un dysfonctionnement du capteur de pression. Le 21 mai 2016, l'équipage contrôle manuellement la pression en ouvrant la vanne KN2, et lit 260mmHg (la télémétrie, à ce moment, affiche une pression de 258mmHg). Le 22 mai 2016 l'équipage observe de l'eau s'échappant du vaisseau. Le TsUP ne recommande aucune action particulière, la fuite n'affectant pas la partie pressurisée du vaisseau.

Le 25 mai 2016, la télémétrie montre une chute de la pression (de 20atm à 12atm) dans la tuyauterie du système d'avitaillement (SD) en N2O4 du vaisseau Progress MS-01. La pression chutera ensuite à 0,7atm.

Les 26 et 28 mai 2016, Jeffrey WILLIAMS procède au gonflage du module BEAM. Les cosmonautes pénètrent pour la première fois à l'intérieur le 6 juin 2016.

Fig. 6 : L'équipage de MKS-47 à bord du module BEAM, juin 2016.
Crédit : Roscosmos.

Du fait de la fuite du système d'avitaillement de Progress MS-01, le TsUP décide d'anticiper le transfert des ergols. Ce sont donc 75kg d'UDMH et 189kg de N2O4 qui sont transférés dans les réservoirs de Zaria dès le 30 mai 2016.

Le 8 juin 2016, à 14h00'00" GMT, huit des moteurs DPO de Progress MS-02 sont mis en service (dt=238,6", dV=0,45m/s, dh=800m, dm=76kg) afin de mettre l'orbite de la station en phase en vue du lancement de Soyouz MS-01.

Le 14 juin 2016, à 11h42 GMT, le vaisseau Cygnus OA-6 est séparé du module Unity, et le Canadarm2 le relâche à 13h30 GMT.

6. Atterrissage de Soyouz TMA-19M

MALENTCHENKO, KOPRA et PEAKE embarquent à bord du vaisseau Soyouz TMA-19M le 18 juin 2016, et se séparent du module Rassviett à 05h52'33" GMT. Le vaisseau a alors une masse de 6736kg. Il allume ses moteurs DPO à 05h55'33" GMT (dt=8") afin de s'éloigner de la station, pivote de 90° et allume de nouveau ses DPO à 05h56'53" GMT (dt=30").

Soyouz TMA-19M allume son moteur SKD à 08h22'07" GMT (dt=277", dV=128m/s), et l'atterrissage a lieu à 09h15'06,3" GMT à 155km au sud-est de Dzhezkazgan. Le vol de Soyouz TMA-19M aura duré 185 jours 22 heures 11 minutes et 57 secondes.

Mission suivante