Bourane | MIK-254

1. Généralités

Un Bâtiment d'Assemblage et d'Essais (MIK) a été construit dans la zone 254 du cosmodrome de Baïkonour. Désigné 11P592, il devait permettre la préparation au vol des navettes spatiales Bourane, mais il a été reconverti pour les vaisseaux Soyouz et Progress. Il a une longueur de 224 mètres pour une largeur de 122 mètres et une hauteur de 34 mètres [2].

Fig. 1.1 : Vues aériennes du MIK-254.
Crédit : Многоразовая космическая система "Энергия-Буран".

Le MIK-254 est construit à proximité immédiate du MIK-112 où est intégré le lanceur Energuia, dans le but de faciliter les opérations conjointes et les transferts de la navette.

Fig. 1.2 : Le MIK-112 et le MIK-254.
En arrière plan, on distingue le MZK et la zone 110.
Crédit : Многоразовая космическая система "Энергия-Буран".

Il comporte cinq halls :

- la salle 101, un hall pour le déstockage des vaisseaux,
- la salle 102, utilisée pour la mise en place des tuiles, et ensuite pour préparer les Bloc DM,
- la salle 103, qui abrite une chambre à vide,
- la salle 104, qui est un grand hall de préparation,
- la salle 105, qui abrite une chambre anéchoïque.

A l'issue de la livraison du MIK-254 en 1984, son exploitation est sous la responsabilité de la 6ème Direction de Recherche et d'Essais (6ème NIU, ou unité 96630), qui avait été créée pour le programme lunaire N1-L3 et qui a été reconvertie pour Energuia-Bourane [5].

Fig. 1.3 : Croquis du MIK-254.
Crédit : Nicolas PILLET.

Le premier modèle de vol de Bourane est livré à Baïkonour en décembre 1985 et, à ce moment, seule la salle 104 est opérationnelle. Les quatre autres sont encore en travaux [9].

En 1995, peu après l'annulation du programme Bourane, la responsabilité des opérations au MIK-254 est transférée au centre NTTs-12Ts de la RKK Energuia, qui décide de l'utiliser pour la préparation des vaisseaux Soyouz et Progress à destination de la station orbitale Mir, ainsi que des nouveaux modules de la station [4].

Le 9 août 1994, une expertise menée par la 6ème NIU conclue toutefois que le bâtiment est dans un état trop dégradé pour être exploité en l'état [7]. De grands travaux sont entrepris, et le module Spektr est le premier à y être préparé, au premier semestre 1995.

Début 1996, le vaisseau Progress M-31 est le premier à être entièrement préparé dans le MIK-254, et non dans le MIK-2B vieillissant (y compris dans la BEK-35).

Fig. 1.4 : Le MIK-254 dans les années 2010.
Crédit : DR.

Fig. 1.5 : L'avant du MIK-254.
Crédit : DR.

En août 1998, l'équipage de Soyouz TM-28 est le premier à se préparer au lancement dans le MIK-254. En 1999, Soyouz TM-29 est le premier vaisseau habité à être entièrement préparé dans le MIK-254.

Derrière le MIK-254 se trouve un petit bâtiment attenant qui servait à la maintenance des piles à combustible de la navette Bourane [14].

Fig. 1.6 : Schéma de la station des piles à combustible.
Crédit : История развития отечественной наземной ракетно-космической инфраструктуры.

2. Construction

La construction du MIK-254 a été réalisée par la 150ème Direction des Travaux du Génie (150ème UIR) [2] et a été achevée en 1984 [1].

Fig. 2.1 : Le MIK-254 en construction.
Crédit : Многоразовая космическая система "Энергия-Буран", Созидатели космодрома Байконур.

3. Le hall de préparation

L'équipement du MIK-254 a été réalisé par l'entreprise SpetsMachMontazh qui, dans cet objectif, a fusionné en 1981 deux de ses divisions pour créer le département n°4 dédié spécifiquement à la navette Bourane. Cette entité sera responsable des équipements de préparation et d'essai du MIK-254, de la NPO Molnia à Moscou et de l'usine TMZ à Touchino [3].

Fig. 3.1 : Deux navettes Bourane dans la salle 104 du MIK-254.
Crédit : RKK Energuia.

Fig. 3.2 : L'équipe du département n°4 de SpetsMachMontazh dans la salle 104.
La navette OK-MT est posée sur le banc de préparation PG-459.
Crédit : Энергия Бурана.

Dans le hall de préparation, les équipements pour Bourane fournis par SpetsMachMontazh sont notamment les stands PG-459, PG-462, T319 et T320 [3]. Le KB TKhM fourni par ailleurs l'ensemble 17G322, qui comporte les systèmes suivants [11] :

- 17G219, qui fournit le caloporteur dans le système de régulation thermique de la navette
- 17G220, qui fournit de l'air chaud pour régénérer l'adsorbant 17G611
- 17G325 et 17G563, qui permettent de maintenir la navette en température pendant ses essais
- 17G47, pour le drainage du système électrique.

Un grand portrait de Sergueï KOROLIOV est peint sur le mur du hall de préparation avec la citation « la route des étoiles est ouverte ».

Après le transfert des activités des vaisseaux Soyouz et Progress dans ce hall, un premier banc de préparation est inauguré en 1996, et un deuxième en 1999 avec le vaisseau Progress M1-1. Par la suite, deux autres bancs sont mis en place, permettant de préparer quatre vaisseaux simultanément. Ces bancs de préparation sont fournis par le KB Motor [12].

Fig. 3.3 : Vues du hall de préparation.
Crédit : Roscosmos.

Fig. 3.4 : L'un des quatre bancs de préparation pour les Soyouz et Progress.
Crédit : RKK Energuia.

4. La chambre à vide

La salle 103 abrite la chambre à vide 17T523, construite pour les essais d'étanchéité des différents systèmes de la navette Bourane. Elle est mise en service en 1987 et offre un volume de 1000m3. Elle peut accueillir des objets d'un diamètre maximal de 6m et d'une hauteur de 9m [4]. Il s'agit d'une chambre de type VU-1000V/10-05 fournie par KrioguenMach [13].

Fig. 4.1 : La chambre à vide 17T523.
Crédit : KrioguenMach.

A partir de 1996, elle est utilisée pour tester l'étanchéité des vaisseaux Soyouz et Progress avant leur lancement. Ces essais étaient précédemment conduits dans la chambre à vide SM-702 du MIK-2B, qui n'est plus opérationnelle. La chambre 17T523 est réhabilitée par l'entreprise Krioservis de Balachikha. Elle est rebaptisée 17T523M et le vaisseau Progress M-31 est le premier à y être testé [4].

Fig. 4.2 : La chambre à vide 17T523M.
Crédit : Roscosmos.

La modernisation a permis de porter son volume à 1515m3 en ajoutant un compartiment horizontal. Elle permet de tester non seulement les vaisseaux Soyouz et Progress, mais aussi les modules Zaria et Zvezda de la Station Spatiale Internationale (MKS) ou encore les satellites Yamal [6].

La chambre à vide 17T523M subit une grande période de maintenance en 2016, lors de laquelle ses pompes à vides ainsi qu'un grand nombre d'équipements analogiques sont remplacés par des matériels plus modernes [6].

5. La chambre anéchoïque

La salle 105 abrite la chambre anéchoïque BEK-35. Les murs et le sol de la salle sont recouverts de plus de six mille plaques de matériau absorbant les ondes radars de 50cm x 50cm. C'est l'entreprise SpetsMachMontazh qui a réalisé les travaux [3].

Fig. 5.1 : La navette OK-M dans la chambre anéchoïque BEK-35.
Crédit : Jacob TERWEIJ.

Elle servait aux essais des systèmes radio de la navette Bourane [10]. En 1995, la chambre anéchoïque est modifiée pour pouvoir servir aux essais du système de rendez-vous automatique Kours des vaisseaux Soyouz et Progress. Le premier à y être testé est Soyouz TM-21 en mars 1995.

Fig. 5.2 : Le vaisseau Soyouz MS-15 dans la chambre anéchoïque.
Crédit : Roscosmos.

6. Le hall des Bloc DM

La salle 102 servait à l'origine à la mise en place des tuiles de protection thermique sur les navettes Bourane. Ces opérations étaient réalisées par l'usine TMZ [10].

Suite à l'échec du 19 février 1996, RKK Energuia a décidé de l'utiliser pour la préparation des étages supérieurs Bloc DM [8] qui équipent les lanceurs Proton-K, Proton-M et Zenit-2SB. Il ne s'agit que de la préparation initiale, l'intégration de la charge utile sur l'étage étant réalisée dans le MIK-40 de la zone 31.

Fig. 6.1 : Arrivée d'un Bloc DM-SLB dans le hall 102.
Lancement du 28 avril 2008. Crédit : Roscosmos.

7. Le bloc des cosmonautes

Avec le transfert dans le MIK-254 des activités liées aux vaisseaux Soyouz, les équipements nécessaires à la préparation des cosmonautes ont eux aussi dû être installés. Une zone appelée « bloc des cosmonautes » et adjacente au hall 104 permet aux équipages de revêtir leurs scaphandres Sokol-KV-2, de tester leur étanchéité et de donner des conférences de presse au travers d'une vitre qui sépare le public des cosmonautes.

Fig. 7.1 : Préparation des cosmonautes de Soyouz MS-15.
Crédit : Roscosmos.

Fig. 7.2 : Les cosmonautes de Soyouz MS-15 donnent leur conférence de presse.
Crédit : Roscosmos.

Traditionnellement, à l'issue de leur habillage, les cosmonautes sortent du MIK-254 sous les applaudissements du public et font leur rapport de manière protocolaire au président de la Commission d'Etat.

Fig. 7.3 : La zone où les cosmonautes font leur rapport.
Crédit : Egor EGOROV.

8. Le hall de déstockage

La salle 101 est le lieu où les vaisseaux Soyouz et Progress sont déstockés à leur arrivée à Baïkonour. Ce hall, placé au centre du bâtiment, donne accès aux quatre autres salles. Une grande porte permet aux vaisseaux d'entrer ou de sortir.

Fig. 8.1 : Différentes vues de la salle 101.
Crédit : TV Roscosmos.

Fig. 8.2 : Convoyage de la navette Bourane OK-MT, en 1985.
Crédit : Pavel VINOGRADOV.

Fig. 8.3 : Convoyage d'un vaisseau Soyouz.
Crédit : Roscosmos.

Bibliographie

[1] KRASSILNIKOV, A., Зимняя дорога на орбиту, NK n°02-2012
[2] NESTEROV, V., et al. Многоразовая космическая система "Энергия-Буран", pp. 242-247
[3] KHRENOV, V., Энергия Бурана, pp. 495-507
[4] SEMIONOV, Y., На рубеже двух веков, 1996-2001, p. 553
[5] BARANOV, L., Космодром Байконур: 50 космических лет, pp. 182-188
[6] Уникальная вакуумная камера запущена в эксплуатацию на Байконуре, communiqué Roscosmos du 15.03.2016
[7] Le site buran.ru
[8] SEMIONOV, Y., РКК Энергия 1946-1996, p. 231
[9] Ibid., p. 383
[10] Ibid., p. 593
[11] STEPANOV, M., et al., Воспоминания ветеранов КБ ТХМ, p. 245
[12] VAROTCHKO, A., КБ "Мотор" - 50 лет, p. 129
[13] DOMACHENKO, A., Стартовые и стендовые криогенные комплексы, in KOMAROV, I., История развития отечественной наземной ракетно-космической инфраструктуры, p. 305
[14] BARMINE, I., Создание наземных технологических объектов многоразовой транспортно-космической системы "Энергия-Буран", in KOMAROV, Op. cit., p. 244


Dernière mise à jour : 9 mai 2020