Igor Petrovitch VOLK

Situation actuelle
Décédé, le 3 janvier 2017

Date et lieu de naissance
12 avril 1937, Zmiïov, Région de Kharkov, Ukraine

Nationalité
Russe

Sélection
12 juillet 1977, 1er groupe du LII Gromov

Temps total passé dans l'Espace
11 jours 19 heures 14 minutes (en une seule mission)

 


Igor VOLK est né un 12 avril, jour qui deviendra par la suite le « Jour de la Cosmonautique » suite au vol historique de Youri GAGARINE à bord du vaisseau Vostok. Il suit sa scolarité à l'école n°1 de Zmiïov, en Ukraine, puis à l'école n°14 de Vorochilov (Oussourisk), en Russie, et enfin à l'école n°15 de Koursk, toujours en Russie. Là-bas, après les cours, il apprend le pilotage à l'aéroclub de la ville. Il vole pour la première fois en avril 1954.

En 1954, quand il termine l'école de Koursk, il part faire son service militaire de deux ans à l'Ecole Supérieure des Pilotes de l'Aviation Militaire de Kirovograd. Il apprend à voler sur des avions Yak-18U, Li-2 et Il-28.

Fig. 1 : Le groupe du lieutenant-chef KARAVAÏEV à l'école de Kirovograd, en 1955.
Igor VOLK est débout, deuxième en partant de la gauche.
Crédit : Воспоминания пилота.

Il quitte l'école de Kirovograd en 1956, et devient pilote dans un régiment de la Défense anti-aérienne de la région de Bakou, en Azerbaïdjan. Il vole sur Il-28 et Tu-16, puis quitte les Forces armées en 1963 pour entrer à l'école des pilotes d'essais de l'Institut de Recherches en Vol (LII) du Ministère de l'Industrie Aéronautique (MAP).

Il en sort diplômé deux ans plus tard, en 1965, et commence donc son travail de pilote d'essais. Parallèlement à ces activités, il suit des cours du soir à l'Institut d'Aviation de Moscou (filiale de Zhoukovski), et obtient un diplôme d'ingénieur en mécanique en 1969. Au LII, outre de très nombreux avions, il teste également le prototype d'avion spatiale EPOS à deux reprises, les 22 et 23 octobre 1976.

Fig. 2 : L'avion spatial EPOS.
Musée des Forces aériennes. Crédit : Nicolas PILLET.

Le monde du spatial semble l'intéresser, puisqu'il n'en reste pas là et postule pour faire partie du nouveau groupe de cosmonautes qui est en train de se mettre en place au LII afin de former des pilotes pour la navette spatiale Bourane, dont le développement commence en 1976.

Le 12 juillet 1977, la direction du LII retient sa candidature et Igor VOLK intègre le fameux groupe. Il rejoint le Centre d'Entraînement des Cosmonautes (TsPK) deux ans plus tard, et suit sa Formation Spatiale Générale (OKP) d'avril 1979 à décembre 1980. Il est officiellement nommé cosmonaute d'essais le 12 février 1982.

Fig. 3 : Igor VOLK pilote d'essais.
Crédit : DR.

A partir de septembre 1982, il s'entraîne en vue d'une mission de courte durée à bord de la station orbitale Saliout-7, afin d'acquérir une expérience du vol spatial avant de piloter Bourane. En mai 1983, toutefois, suite aux problèmes que rencontre la station, la mission de VOLK est annulée.

Il est affecté à un nouvel équipage dès le mois de décembre 1983, et il décolle finalement à bord de Soyouz T-12 le 17 juillet 1984 en compagnie de Vladimir DZHANIBEKOV et Svetlana SAVITSKAÏA, la deuxième cosmonaute féminine de l'Histoire. Il rentre sur Terre après un vol de douze jours et, sitôt atterri, il prend les commandes d'un Tu-154 et d'un MiG-25 afin de vérifier qu'il est capable de piloter après avoir volé en microgravité. Le 5 septembre 1984, Konstantin TCHERNENKO lui remet la médaille de Héros de l'Union soviétique.

Fig. 4 : au Kremlin, pour recevoir la médaille
de Héros de l'Union soviétique, 5 septembre 1984.
Crédit : TASS.

Fig. 5 : Igor VOLK donne une interview sur la Place Rouge
lors des commémorations du 9 mai 1985.
Crédit : TASS.

Il est ensuite affecté au commandement de la première mission habitée de la navette Bourane. En attendant, il pilote à treize reprises la navette OK-GLI afin de qualifier le système d'atterrissage de Bourane.

Fig. 6 : Igor VOLK et Rimantas STANKIAVITCHIOUSS après un vol sur OK-GLI.
Crédit : DR.

Fig. 7 : Igor VOLK, pilote de Bourane.
Crédit : TsPK.

En janvier 1992, il réalise une mission humanitaire avec Jean-Loup CHRETIEN pour livrer 80 tonnes de vivres aux habitants de Tchita, en Sibérie, qui sont dans une situation catastrophique suite à la dissolution de l'Union soviétique.

Fig. 8 : Igor VOLK et Jean-Loup CHRETIEN lors du briefing
avant de décoller pour Tchita, janvier 1992.
Crédit : INA.

En 1995, après l'abandon du programme Bourane, il devient directeur adjoint du LII. Il prend sa retraite le 26 février 2002.

Fig. 9 : Igor VOLK avec Nicolas PILLET, au musée technique de Speyer.
Crédit : Nicolas PILLET.

Il décède le 3 janvier 2017. Le Président Vladimir POUTINE transmet un télégramme de condoléances.

En se consacrant à l'aviation et à la Cosmonautique, il a fait beaucoup pour la conquête de l'Espace, et a participé à la réalisation de projets légendaires. Igor Petrovitch a donné un exemple de courage et de responsabilité, d'intérêt et de dévouement, et a été infiniment fidèle à sa profession.

Ainsi, Igor VOLK restera dans la mémoire de ses proches, de ses amis, de ses collègues, et de tous ceux qui le connaissaient et l'appréciaient.

Président Vladimir V. POUTINE
Communiqué de presse du 5 janvier 2017

Igor VOLK est enterré avec les honneurs le 10 janvier 2017 au cimetière de Bykovo, dans la ville de Zhoukovski.

Cliquez ici si vous ne voyez pas la vidéo.

Vidéo 1 : Les funérailles d'Igor VOLK, le 10 janvier 2017.
Crédit : Zvezda.


Vaisseau Mission Lancement Durée Sorties Qualité
Soyouz T-12 Saliout-7 EP-4 17 juillet 1984 12 j 0 Cosmonaute-chercheur
Tableau 1 : Liste des vols d'Igor VOLK.


Bibliographie

- Le site AstroNOTE
- TCHIZHOV, B., Воспоминания пилота, Kirovograd, 2011
- AFANASSIEV, I., LOUKACHEVITCH, V., Космические крылья, Moscou, 2009
- Novosti Kosmonavtiki n°11-2002
- Le site du Kremlin


Dernière mise à jour : 16 janvier 2017