Abdul Ahad MOHMAND

Situation actuelle
Exilé en Allemagne

Date et lieu de naissance
1er janvier 1959 à Sardah, Province de Ghazni, Afghanistan

Nationalité
Afghan, puis Allemand en 1992

Sélection
Février 1988

Temps total passé dans l'Espace
8 jours, 20 heures et 26 minutes (en un seul vol)

 


Abdul MOHMAND termine sa scolarité en 1976 et entre alors à l'Institut Polytechnique de Kaboul. A ce moment, l'Afghanistan a déjà commencé à se déchirer. Dès 1975, des rebelles musulmans dirigés par le Commandant Massoud prennent les armes pour renverser le Président Mohammed Daoud Khan, mais ils sont repoussés par des forces communistes, jusque là fidèles au Président.

En 1977, MOHMAND est accepté dans une école militaire soviétique à Krasnodar où il va apprendre le métier de pilote de chasse. Mais en 1978, les Communistes afghans réalisent un coup d'état au cours duquel le Président Daoud est tué. Ils prennent le pouvoir et créent la République Démocratique d'Afghanistan, avec l'aide et la bénédiction de l'Union soviétique qui voit ainsi naître un nouvel allié face au Pakistan voisin, allié des Etats-Unis.

Fig. 1 : Abdul Ahad MOHMAND avec sa famille.
Crédit : Camarades Cosmonautes.

Ce nouveau Régime est toutefois très impopulaire en Afghanistan, et dès 1979 il menace de s'effondrer. Moscou décide d'envoyer des troupes pour appuyer le Gouvernement. C'est le début d'une longue guerre qui sera considérée comme l'une des plus graves crises de la Guerre Froide.

Loin de cette agitation, en 1981, MOHMAND obtient son brevet de pilote de chasse. Sur le théâtre afghan, les années passent et l'Armée Rouge s'enlise de plus en plus. Le soutien du peuple à cette occupation est loin d'être évident, et le Kremlin cherche des moyens de le promouvoir.

C'est dans ce contexte qu'en juillet 1987, Moscou et Kaboul signent un accord visant à faire voler un Afghan à bord d'un vaisseau spatial soviétique. Un appel à candidatures est formulé au sein des Forces aériennes afghanes, et 457 candidats se manifestent. Deux seulement seront sélectionnés : Abdul MOHMAND et Mohammed DAURAN.

Fig. 2 : Abdul Ahad MOHMAND au moment de sa sélection, en 1988.
Crédit : TsPK.

Ils commencent leur préparation au Centre d'Entraînement des Cosmonautes (TsPK), près de Moscou, en février 1988, en vue d'un vol à bord de la station orbitale Mir en 1989. Mais le calendrier est avancé pour des raisons politiques (la situation militaire de l'URSS en Afghanistan se dégrade), et le vol est avancé au mois d'août.

DAURAN et MOHMAND n'auront donc que six mois de préparation. DAURAN est choisi pour mener à bien la mission, et MOHMAND ne sera que le suppléant.

Mais six semaines avant le départ, les rôles sont inversés. Deux versions de l'Histoire existent : pour les uns, DAURAN aurait pris trop de retard dans son programme d'entraînement suite à des problèmes d'appendicite. Pour d'autres, les Soviétiques voulaient absolument un Pachtoune sur cette mission, alors que DAURAN est Tadjik.

C'est donc Abdul MOHMAND qui embarque à bord du vaisseau Soyouz TM-6 le 29 août 1988. Il passe plus d'une semaine à bord de Mir en compagnie de l'équipage principal n°3 (EO-3), et il revient sur Terre avec le Soyouz TM-5.

La rentrée dans l'atmosphère est d'ailleurs très mouvementée en raison d'un problème avec la séparation des compartiments du vaisseau. MOHMAND et son commandant soviétique LIAKHOV sont passés à deux doigts de rester coincés en orbite. Selon certaines versions, c'est la bonne réaction de MOHMAND qui leur a sauvé la vie.

Fig. 3 : MOHMAND et LIAKHOV après leur difficile retour sur Terre, 7 septembre 1988.
Crédit : DR.

Suite à cette mission réussie, MOHMAND est décoré Héros de l'Union soviétique, ainsi que Héros d'Afghanistan. Il rentre ensuite dans son pays natal, toujours déchiré par la guerre. Le cosmonaute français Jean-Loup CHRÉTIEN, alors à l'entraînement pour sa mission Aragatz, se remémore la situation en ces termes :

Nous avions cru naïvement que [MOHMAND] reviendrait passionné par son vol dans l'espace, surexcité par l'aventure fantastique qu'il venait de vivre. Mais il n'en était rien, et je me demande même si cette promenade banale ne l'avait pas gêné. Il n'en parlerait pas, et reprendrait le regard triste et perdu l'harmonica avec lequel il jouerait encore loin des oreilles ignares des airs tristes et nostalgiques d'un grand saule déraciné.

Lui et son compagnon sont repartis sans rien dire, avec leurs familles, laissant derrière aux des amis contaminés par leur mélancolie, totalement impuissants. Les anciens de l'Afghanistan sont aujourd'hui comme les anciens du Viêt-Nam, victimes meurtries d'une cause mêlée de politique et de religion.

Général Jean-Loup CHRÉTIEN,
Sonate au clair de Terre.

En 1992, les Moudjahidines prennent le pouvoir en Afghanistan. MOHMAND est forcé de s'exiler et trouve refuge en Allemagne. C'est là qu'il vit encore aujourd'hui avec sa famille.

Fig. 4 : Abdul Ahad MOHMAND en 2010.
Crédit : Camarades Cosmonautes.


Vaisseau Mission Lancement Durée Sorties Qualité
Soyouz TM-6 Mir EP-4 29 août 1988 9 j 0 Cosmonaute expérimentateur
Tableau 1 : Liste des vols d'Abdul MOHMAND.


Bibliographie

Le site AstroNOTE
HALL, R., SHAYLER, D., VIS, B., Russia's Cosmonauts, 2005
KISS, Marian, Camarades Cosmonautes


Dernière mise à jour : 3 février 2010