Villes spatiales | Dniepropetrovsk

Située dans le centre de l'Ukraine, la ville de Dniepropetrovsk (littéralement, Pierre-du-Dniepr) a été choisie dans les années 1950 pour abriter l'une des trois grandes industries spatiales soviétiques, le bureau d'études Youzhnoïe (OKB-586) et son centre de production Youzhmach.

Fig. 1 : Situation géographique de Dniepropetrovsk.

Dniepropetrovsk a été sélectionnée car elle était bien ancrée dans les terres, loin des frontières de l'Union soviétique et donc à l’abri des regards occidentaux indiscrets. Elle est située sur les rives du fleuve Dniepr, l’un des plus grands d’Union soviétique, ce qui pourra faciliter le transport de matériel de et vers l’usine.

Ensuite, c’est une ville déjà fortement industrialisée. Elle ne compte pas moins de dix ou douze instituts, dont une énorme usine de construction automobile, la DAZ. En 2011, j'ai pu visiter le site de Youzhnoïe, et rencontrer l'un de ses vétérans, Youri MOCHNIENKO, qui m'a raconté que pendant la période soviétique, tout le monde à Dniepropetrovsk avait gardé l’habitude de parler de la DAZ, et c’est souvent ainsi qu’était appelé l’OKB-586, qui se spécialisait pourtant dans un tout autre domaine !

Dans la périphérie de Dniepropetrovsk, on peut voir un rond-point où on a édifié un monument à la mémoire des premiers satellites DS, développés par Youzhnoïe. Cet ouvrage est surnommé « l'œil de KOUTCHMA » par les habitants, en référence à Leonid KOUTCHMA, qui fut directeur général de Youzhmach avant de devenir Président de la République d'Ukraine.

Fig. 2 : Sur un rond-point, un monument à la mémoire des premiers satellites DS.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 3 : Vue générale de Dniepropetrovsk.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 4 : Pont sur le Dniepr.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 5 : Vue générale de Dniepropetrovsk.
Crédit : Nicolas PILLET.

Le constructeur général Mikhaïl YANGUEL est à Youzhnoïe ce que Serguei KOROLIOV est à Energuia. Il est ici une véritable figure emblématique, et sa mémoire est présente un peu partout. Une maison dans laquelle il a vécu quelques années est aujourd'hui devenue un musée.

Fig. 6 : Plaque commémorative devant la maison où a vécu Mikhaïl YANGUEL,
constructeur général emblématique de Youzhnoïe.

Crédit : Nicolas PILLET.

L'enceinte des entreprises Youzhnoïe et Youzhmach n'est évidemment pas ouverte au public. Mais si on montre patte blanche, on peut y découvrir des missiles R-12 (celui de la crise des missiles de Cuba, qui a été construit ici), R-36M2, ainsi que des maquettes de moteurs et de satellites.

Fig. 7 : Dans l'enceinte de Youzhnoïe, un missile R-36M2.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 8 : Dans l'enceinte de Youzhnoïe, la statue de Mikhaïl YANGUEL.
Crédit : Nicolas PILLET.

Youzhnoïe et Youzhmach ont financé la construction d'un centre éducatif pour les jeunes ukrainiens. Appelé Centre Makarov, il renferme des trésors de l'histoire spatial ukrainienne : des missiles balistiques, un lanceur Cosmos-2, des répliques de satellites, y compris de l'immense Okean-O, etc.

Malheureusement, l'entrée au Centre Makarov n'est pas libre. Elle est réservée aux groupes d'étudiants et aux invités de Youzhnoïe et de Youzhmach.

Fig. 9 : Le Centre National Aérospatial pour la Jeunesse Makarov.
Crédit : Nicolas PILLET.

Fig. 10 : Dans la cour du Centre Makarov, un lanceur Cosmos-2.
Crédit : Nicolas PILLET.


Dernière mise à jour : 26 avril 2012